Medias
Journal & grilles Appli mobile Newsletters Galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

Actualités

soutien

Vous aussi, devenez coopérateurs d'Imagine COOP !

Publié le : 22-03-2024

Les Grignoux sont devenus coopérateurs d'Imagine COOP il ya quelques semaines déjà. Soutenez vous aussi le redéploiement de ce magazine indépendant avec lequel nous collaborons depuis longtemps, spécialisé dans les questions sociales, écologiques et de solidarité internationale, et porteur des thématiques qui nous concernent comme vous pouvez le lire ici, ou . Prenez part aux transformations et à la transition en soutenant le média de l'information constructive. Ce sont les derniers jours, la campagne se termine fin de ce mois ! N'hésitez pas à contacter l'équipe par mail via info@imagine-magazine.com et surtout à 

>> Rejoindre la coopérative !

 

8 mars ♀︎

Il reste encore demain... Si !

Publié le : 08-03-2024

En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, il est souvent plus que nécessaire de rappeler que la lutte pour l'égalité n'est pas confinée à une seule date… C'est un combat de tous les jours (auquel nous tentons régulièrement de contribuer aux Grignoux), et le chemin encore à parcourir est encore long... Le 20 mars prochain sortira le film "C'è ancora domani" de Paola Cortellesi, une puissante histoire d'émancipation qui est devenue un véritable phénomène de société en Italie l’année dernière, avec plus de 5 millions d’entrées au cinéma (devant Barbie !). À travers le parcours de Delia dans l'Italie d'après-guerre, ce film nous interpelle sur les violences et les oppressions que subissent les femmes. Une véritable dénonciation du patriarcat (bien illustrée par Pierre Kroll dans notre journal !) qui nous rappelle que, malgré les obstacles, "il reste encore demain" pour continuer à lutter pour un monde p̶l̶u̶s̶ COMPLÈTEMENT égalitaire. Si ! Rendez-vous au cinéma le 20 mars.

>> la fiche du film

 

hommage

Cécile Bertrand, amie des Grignoux, n'est plus...

Publié le : 02-03-2024

Cécile Bertrand, fidèle spectatrice de nos salles depuis toujours, a aussi et surtout marqué de son empreinte le Journal des Grignoux à travers ses illustrations pleines d'esprit, apportant une touche unique lors de ses contributions aux côtés de Pierre Kroll. Le dessin qui nous revient immédiatement en mémoire a accompagné la sortie d’Habemus Papam de Nanni Moretti. C'était en septembre 2011, dans le numéro 204. Son travail, caractérisé par un trait à la fois subtil et engagé, a toujours su trouver sa place à nos côtés, tant sur papier qu’à l’occasion des nombreuses mobilisations et expositions auxquelles elle a participé dans nos lieux. Nous adressons toutes nos pensées à ses proches mais aussi à celles et ceux qui, comme nous, appréciaient la plume et le crayon de cette grande dame. Les Grignoux.

 

votre avis

L'éducation permanente aux Grignoux : vos retours nous intéressent !

Publié le : 24-02-2024

Notre offre culturelle permet d’interroger la société de manière critique, réfléchir sur le monde et ses inégalités et soutenir des modèles alternatifs plus justes, démocratiques et solidaires avec la participation du public.

Cette démarche d’éducation permanente concerne nos rencontres-débats, menées principalement autour des films avec le secteur associatif dans nos lieux. Elle se traduit également à travers nos analyses, études ou outils pédagogiques mis à disposition sur notre site internet et/ou dans notre journal. Nous souhaitons recueillir ci-dessous vos avis sur nos activités afin d’évaluer et améliorer nos actions.

Merci de votre participation !

>> Répondre au questionnaire

 

festival

Namur is a Joke

Publié le : 23-02-2024

Ecran large sur tableau noir proposera aux enseignants et leurs élèves de Namur une matinée sur la thématique de l'humour au Caméo le 21 mars prochain, dans le cadre du festival Namur is a joke. C'est GuiHome vous détend qui les accueillera en personne ce jour-là !

Une matinée sur la thématique de l'humour : 

  • Un amour de cochon + activité artisitique avec Abracadabrol
  • La petite bande + rencontre en salle avec Christelle Delbrouck, comédienne
  • L'employée du mois + rencontre avec Véronique Jadin, réalisatrice

Infos et réservations : ecranlargenamur@grignoux.be

 

soutien

Les Grignoux soutiennent les Chiroux !

Publié le : 16-02-2024

À Liège, tout le monde (ou presque) le sait, l’histoire des Grignoux est intimement liée à celle des Chiroux, que ce soit par les partis politiques qui s'affrontaient au 17ème siècle ou via nos centres culturels qui se complètent depuis près de 50 ans ! La bibliothèque a déménagé au B3, laissant un bâtiment exceptionnel vide, au cœur de la ville. Ce morceau de patrimoine remarquable est à présent mis en vente… mais pour en faire quoi ? Fervents défenseurs de la culture dans les centres urbains, nous rejoignons celles et ceux qui se mobilisent pour que l’ensemble des bâtiments des Chiroux ne soient pas vendus prématurément sans concertation. N'hésitez pas à les rejoindre en signant vous aussi la lettre ouverte qui demande le report de la vente et un temps de réflexion. Et n’hésitez pas bien sûr à partager autour de vous...

Merci pour votre attention et votre soutien aux Chiroux ! 
Les Grignoux

>> Je signe la lettre ouverte : https://wearechiroux.org/

 

journal

Éditorial du journal n°309

Publié le : 14-02-2024

En 2023, nous avons réalisé 533.000 entrées, ce qui n’est pas rien. Cela permettrait de remplir quelques stades du Standard, pour oser la métaphore footballistique !

Ces entrées sont 18 % plus élevées qu’en 2022, une année qui avait déjà montré des signes encourageants de redressement depuis la pandémie. Elles restent 10 % (contre 13 % en France) en deçà de 2019, l’année de référence pour l’industrie du cinéma. Les voyants ne sont toujours pas au vert, mais ayons aussi la lucidité de reconnaître que le monde du cinéma n’est pas seul à souffrir. La santé de nombreux secteurs (une pensée parmi d’autres pour le monde agricole, hospitalier et de l’enseignement) est, elle aussi, fragilisée.

Portés par la vague « Barbenheimer », beaucoup de films se sont distingués en 2023, profitant d’un effet d’entraînement propice à redonner le goût du cinéma sur grand écran.

Symptôme d’un cinéma d’auteur français résistant et novateur, Anatomie d’une chute a réalisé 10.500 entrées chez nous sur les 75.000 en Belgique. Cela démontre au moins deux choses : d’une part, les films hollywoodiens ne sont pas les seuls à connaître de vrais succès populaires ; d’autre part, les résultats aux Grignoux du film de Justine Triet prouvent à quel point vous êtes, cher public liégeois et namurois, essentiel à la vie du cinéma d’auteur. En témoignent encore les performances du Consentement (4.100 entrées sur les 13.000 belges), du Règne animal (4.500 entrées sur 18.000), du Syndrome des amours passées (2.400 sur 7.800), de La Fiancée du poète (2.700 sur 9.400), du Temps d’aimer (1.500 sur 5.300) et de Second Tour (4.600 sur 15.000). Plus que jamais, les Grignoux restent une structure essentielle pour les entrées d’un film en Belgique.

Ce début d’année 2024 suit les mêmes tendances qu’il y a un an. Dégagé des productions hollywoodiennes pour encore un bon bout de temps (si l’on excepte la sortie de Dune – Deuxième partie, fin février), conséquence de la grève des scénaristes et des acteurs d’il y a quelques mois, le cinéma d’auteur poursuit sur sa lancée. Par exemple, Joachim Lafosse réussit son meilleur démarrage en Belgique avec Un silence : 9.100 entrées au 30 janvier, dont 2.200 rien qu’aux Grignoux.

Cet engouement pour la salle et les films ne peut être stimulé qu’à travers une analyse cinématographique de qualité, dont l’influence demeure importante sur le choix du public. Il faut remettre le cinéma au centre des débats, en profitant des résultats à la hausse depuis le Covid. Les quotidiens, les sites, les blogs, les magazines spécialisés font, dans leur grande majorité, un travail éditorial remarquable. La critique argumentée et la pluralité des rédactions sont les garants d’un contenu passionnant et profond. Les avis contradictoires, les enquêtes au long cours, les grands entretiens participent à la formation d’un point de vue personnel affirmé, d’un amour du cinéma comme Art à part entière.

Le monde de l’enseignement, en particulier les départements audiovisuels des Hautes Écoles et des Universités, joue évidemment un rôle central dans le développement de notre regard et de notre pensée, face à ce monde où l’image est centrale et où la démocratie est en danger. À notre niveau, le travail que réalisent nos équipes d’Écran Large sur Tableau Noir par la réalisation de dossiers pédagogiques et d’animations, et le lien fort entretenu avec les directions des écoles et les professeurs, participent du même élan, de la même nécessité.

Un début d’année est propice aux vœux. Et si nous formulions celui d’un service public audiovisuel belge francophone où le cinéma serait remis à sa juste place, centrale ?

Et s’il nous proposait — enfin — des émissions de cinéma à la télévision et à la radio, à une heure de grande écoute ? On rêve de rendez-vous où la pluralité des opinions et le débat seraient la norme, où l’on prendrait le temps de parler passionnément (donc, sans cynisme ni condescendance) de tous les films, pas uniquement des plus médiatisés. Alors, on nous rétorquera sans doute que ce n’est pas réalisable, que nous sommes de doux naïfs et que cela demanderait un budget trop conséquent. Cela nécessiterait surtout un geste politique et éditorial fort pour l’avenir des salles et du cinéma d’art et essai ! Qu’on nous donne l’envie, l’envie d’avoir envie, comme disait un célèbre chanteur français aux origines belges…

Les Grignoux

>> Feuilleter le journal

 

appel

Soyez acteur d'un cinéma qui questionne !

Publié le : 30-01-2024

2024 s’annonce comme une année importante pour notre système démocratique : élections fédérales, régionales, européennes et communales sont en ligne de mire. Au travers du festival Porte-Voix, les acteurs associatifs ont décidé de se mobiliser pour faire entendre leurs voix... votre voix. Aux Grignoux, fidèle à notre ADN, nous souhaitons mener cette réflexion avec vous, au travers du cinéma, en particulier de deux films qui sont porteurs de sens, d’ouverture et de débat: Orange mécanique et Avant que les flammes ne s’éteignent.

Une organisation des Grignoux en collaboration avec François DEBRAS (Professeur Associé ULiège, Maître Assistant HELMO, PopEx) et Réjouisciences 

>> Les inscriptions sont côturées, merci pour votre intérêt ! 

 

concours

L'œuvre de Berga à la brasserie Sauvenière !

Publié le : 17-01-2024

Vous êtes très nombreuses et nombreux depuis ce début d'année à avoir été agréablement surpris par l'installation artistique suspendue aux plafonds de la brasserie Sauvenière. L'avez-vous déjà vue ? Elle est effectivement magnifique ! Il s'agit de l'œuvre de Bernard Fournier, dit Berga, bien connu des Liégeois... Berga a réservé une surprise aux clients de la brasserie : il a caché Le Petit Prince de Saint-Exupéry sur l'une des sphères ! (il y en a des centaines !). Trouvez-le et décrivez l'endroit sur une feuille de papier à placer dans l'urne mise à votre disposition au comptoir (indiquez bien aussi votre n° de gsm ou votre adresse email !)... Un tirage au sort sera effectué chaque semaine pour vous permettre de remporter un Cinémiam (formule combinant un repas + 1 film au Sauvenière). Bonne découverte, bon amusement, bonne chance et n'hésitez pas à partager ce concours autour de vous : cela nous fera plaisir, mais aussi et surtout à Berga !

>> L'expo en photos (mais c'est beaucoup plus spectaculaire en vrai !)

 

bilan

2023 dans les salles des Grignoux

Publié le : 11-01-2024

Les Grignoux présentent cette année un bilan où les motifs de satisfaction sont certes nombreux, mais où certaines inquiétudes demeurent...

Au niveau fréquentation, notons d’emblée que 533.000 spectateurs ont franchi les portes du Parc, du Churchill, du Sauvenière et du Caméo en 2023, ce qui est un total motivant par rapport à l’année 2022 (+18 %). Rappelons que 2019 avait été une année record pour le monde du cinéma et les Grignoux en particulier, avec une fréquentation qui a dépassé pour la première fois les 600.000 entrées en près de 50 ans d’existence. Soulignons également à titre de comparaison que le CNC a annoncé pour l’exploitation française de 2023 une affluence en hausse de +19% en comparaison de 2022 et de -13% par rapport à la moyenne 2017-2019.

Mais plutôt que des chiffres d’exploitation « secs » qui ne reflètent qu’une partie de la vie de notre asbl, nous préférons évoquer notre réalité telle que nous la percevons au quotidien. Ces chiffres doivent en effet être analysés à travers de nombreux prismes : crise économique, crise climatique, baisse de pouvoir d'achat, chantier du tram à Liège, etc.

Namur, ça pulse !

Ainsi, nous avons de nombreux motifs d’être très satisfaits de la progression du cinéma Caméo à Namur, qui affiche une croissance exemplaire et dépasse les résultats « pré-Covid » de notre asbl (+5% par rapport à la moyenne 2017-2019). Nous ne doutons pas que la future redynamisation du centre de Namur permettra encore au Caméo d’accueillir davantage de spectateurs.

Liège : inquiétudes autour du cinéma le Parc

La situation de Liège apparaît plus en demi-teinte (+18% par rapport à 2022, -15% par rapport à la moyenne 2017-2019). Les fréquentations du Sauvenière et du Churchill restent certes plus timides qu’à Namur mais cependant très correctes au vu des chantiers qui ont occupé le centre-ville toute l’année 2023. Par contre, le blocage du pont Atlas et de Droixhe, sans compter l’incendie de l’un de nos voisins qui nous a contraints à plusieurs fermetures, a terriblement impacté la fréquentation du cinéma le Parc. Malgré nos investissements — projecteur laser, système son, ventilation, rénovation complète du hall d'accueil — et une promotion accrue, notre historique cinéma fétiche peine à retrouver son public…

Hausse des charges : notre asbl souffre !

Et surtout, comme de très nombreuses entreprises, les Grignoux souffrent de la hausse importante des charges qui, malgré ces chiffres de fréquentation satisfaisants, maintient notre asbl « dans le rouge ». Nous travaillons depuis plus d'un an à redresser la situation pour lui permettre de retrouver sa bonne santé financière. Une série de leviers ont été activés durant l'année 2023 et d'autres le seront prochainement pour atteindre cet impératif de retour à l'équilibre.

Quelques films ont notablement marqué cette année 2023 aux Grignoux :

• C'est Oppenheimer qui l'a emporté sur Barbie cet été (la lutte fut serrée !)

• La Palme d'or (Anatomie d’une chute) a été le film de cet automne, à partir du 1er septembre et pendant de très longues semaines

Wonka (toujours en salles) a joué son rôle de « film phare » en cette fin d'année

La Tresse est le phénomène du moment, suivi de près par Winter Break (tous deux toujours en salles également)

• Le dernier Miyazaki (Le Garçon et le Héron) a trouvé son public chez nous (en VO et en VF)

Les Banshees d'Inisherin et The Fabelmans ont permis de lancer l'année 2023 dans nos salles de belle manière

Napoléon a tiré son épingle du jeu malgré ses invraisemblances historiques

• Du côté des films français, on note le succès de Mon crime, Je verrai toujours vos visages et Le Règne animal...

• Il y a eu un phénomène "public jeune" pour le film Le Consentement

• Les films enfants ont bien fonctionné (Elémentaire, Super Mario Bros) et les films du Parc Distribution également (Grosse Colère et Interdit aux chiens et aux Italiens), notamment grâce aux séances scolaires du programme Écran Large sur tableau noir...

Dans nos salles, de belles rencontres...

Les Grignoux, c’est avant tout la proposition d’un cinéma de qualité qui fait la part belle aux films d’art et essai, même si plusieurs “superproductions” viennent renforcer la programmation. On soulignera aussi la place donnée aux films belges francophones dans nos salles et qui ont donné lieu à des rencontres marquantes tels que Le Syndrome des amours passées, La Fiancée du poète ou encore Dalva...

... Ainsi qu’un rôle éducatif et social assumé

La bonne performance des films d’auteur et des soirées événementielles dans l’ensemble de nos salles nous invite à continuer à explorer avec le public les sujets qui façonnent l’actualité afin de les mettre à l’épreuve et construire un demain plus durable. Nous défendons le rôle de la culture et du cinéma dans une démarche d’éducation permanente forte, à l’image de notre travail avec le documentaire Le Balai libéré. Et c’est évidemment dès le plus jeune âge que nous désirons accompagner les enfants vers l’amour du cinéma qui ouvre au monde, que ce soit dans le cadre scolaire (via Écran large sur tableau noir) ou en famille avec des activités riches et diverses (comme le quizz de folie après le film Sirocco et le Royaume des courants d’air).

Les matinées scolaires

Par le programme d'éducation au média cinéma "Écran large sur tableau noir", environ 50.000 élèves sont venus dans nos cinémas, à Liège et à Namur pour découvrir notre sélection de films, accompagnés de supports pédagogiques et d'animations, en classe ou en salle.

Anniversaires et nouveau Réseau !

L'année 2023 a enfin été ponctuée de deux anniversaires : les 30 ans du cinéma Churchill et le 7e printemps du Caméo ainsi que par la création du Réseau belge des salles d’Art et d’Essai et de proximité dont les Grignoux sont parmi les fondateurs et membres actifs.

Pour conclure...

Et même si, en 2024, la rigueur financière sera toujours à l’ordre du jour, nous pouvons garantir que ce ne sera pas au détriment du souhait d’excellence de notre programmation ni de l’exigence de qualité de nos installations dans la perspective de proposer un cinéma accessible à toutes et tous, ouvert sur le monde et exigeant...