Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

Actualités

à la une

Revue de presse

Publié le : 03-05-2021

La réouverture temporaire des cinémas des Grignoux dans le cadre de l'opération #stillstandingforculture a fait l'objet de beaucoup d'attention de la part des médias durant toute la journée de ce 1er mai...

Nous confirmons que nous avons accueilli près d'un millier de spectateurs en toute sécurité dans nos salles à Namur et à Liège, et que tout s'est parfaitement déroulé. Nous pouvons même vous révéler que ce sont les films "Adieu les cons" (Dupontel), "Drunk" (Vinterberg) et "Mandibules"(Dupieux) qui ont été les plus plébiscités, sans oublier les films pour le jeune public, bien sûr ! Beaucoup d'entre vous nous ont cependant confié avoir regretté que nos brasseries ne soient pas, elles aussi, accessibles. Encore un peu de patience, on y arrivera...

En France, les cinémas rouvrent le 19 mai. Depuis quelques jours, les téléphones chauffent à nouveau entre les distributeurs (qui ont achetés les droits sur les films) et les exploitants de salles. On reparle de titres (très nombreux !), des sorties du mercredi, d'affiches, de "line up"...

Mais avant d'évoquer une éventuelle date de réouverture dans notre région, nous tenons à rappeler qu'il sera essentiel pour nous de redéfinir les conditions d'accès aux salles. Des jauges d'occupation trop basses, maintenues trop longtemps (dans l'attente de la vaccination), nous empêchent d'espérer ne serait-ce que l'équilibre financier... Le moment venu, nous compterons sur vous pour nous aider à le rappeler !
Merci une fois encore pour votre soutien.

Les Grignoux

Tous les reportages et articles sont à (re)découvrir ci-dessous...

>> RTBF JT 19h30

>> RTL JT 19h00

>> LN24

>> Le Soir

>> RTBF • Vivacité

>> RTC Télé Liège

>> L'Avenir

 

presse

En première ligne

Publié le : 01-05-2021

La presse relaye la mobilisation qui se met en place ce 1er mai, dans le cadre de l'opération #stillstandingforculture. Celle-ci a au moins le mérite de replacer la culture à la une de l'actualité, comme ici celle du journal L'Avenir à Namur...

>> Lire l'article

Nous tenons à préciser que les salles gérées par les Grignoux ne rouvriront pas "tout à fait" normalement : seuls les cinémas Caméo et Sauvenière sont concernés (Le Parc et le Churchill à Liège restent fermés, comme nos brasseries), ce ne sera que pour une seule journée et nous appliquerons un protocole sanitaire strict (celui là même qui nous été imposé par les autorités, il y a quelques mois).

Cette action n'est pas pour autant symbolique : nous avons voulu marquer le coup d'une réouverture avec 32 séances à Liège et Namur. Nous avons aussi souhaité qu'un maximum de spectateurs qui le souhaitent puissent bénéficier, en toute sécurité, de cette petite bulle d'air et pas seulement 15 personnes invitées...

Nous rappelons enfin que notre message porte bien au-delà de la journée de samedi : la réouverture des cinémas est un enjeu économique majeur, et pas seulement pour des exploitants de salles comme nous. Elle ne pourra dès lors s'envisager à n'importe quel prix et devra faire l'objet d'un réel soutien des pouvoirs publics...

Les Grignoux

À lire

Étude en lieux clos

Publié le : 01-05-2021

Des chercheurs du MIT (le célèbre "Massachusetts Institute of Technology") ont mis en ligne un modélisateur très précis qui nous dit quand et comment nous risquons d'être contaminés dans un lieu clos, en s'appuyant sur des calculs très scientifiques qui prennent en compte le temps passé dans un endroit, les dimensions du lieu, la ventilation, le port du masque, le nombre de personnes et, surtout, leurs comportements...

Tous les scénarios répondent à la même question : si un porteur du Covid-19 entre dans le lieu où je suis, combien de temps puis-je y rester avant d'être exposé au virus ? Nous vous laissons découvrir le résultat par le graphique dans l'article ci-dessous, avec une attention particulière bien sûr au point... "cinéma avec masque" !

>> Lire l'article

Et comme cela fait longtemps que vous n'êtes plus venus chez nous, nous vous rappelons que dans les salles des Grignoux :
- On ne mange pas, on ne parle pas, on ne bouge pas, on n'applaudit pas (ou très rarement !), on ne touche rien...
- Par contre, on y respire un air constamment renouvelé, les rampes et portes sont désinfectées plusieurs fois par jour, toutes nos salles et zones de passages sont nettoyées... 365 jours par an !

Les Grignoux #stillstandingforculture

carte blanche

Carte blanche des travailleurs des Grignoux

Publié le : 21-04-2021

 Avec d’autres secteurs, dont l’Horeca, la culture supporte à plein poids les efforts de lutte contre la pandémie pendant que celui des soins de santé (dont nous soutenons toujours les revendications), lui, en supporte l’immense charge de travail…

Comme vous, nous attendons avec impatience l’annonce de la réouverture prochaine — et probablement partielle — des lieux de culture, dont les cinémas.

Cela fait désormais plus d’un an (1) que nos projecteurs se sont éteints, tout comme nous… Plus d’un an que nous ne travaillons plus, que nous sommes au chômage pour « cas de force majeure », que nous nous inquiétons pour le futur de nos salles, de nos écrans, de nos brasseries. Nos outils de travail.

Les autorités nous laissent une fois encore entrevoir la reprise de nos activités mais à jauges réduites : 30, 50, 75 %… Qui sait ? Ce qui est sûr, c’est que ce ne sera de toute façon pas suffisant ! Car l’exemple de la réouverture des cinémas à l’été 2020 nous l’a démontré : une telle réduction de notre capacité d’accueil n’est absolument pas viable. Tout simplement.

Accepter la moitié de nos spectateurs quotidiennement ne diminuera en effet pas notre travail par deux, au contraire ! Par l’absurde : nous ne baisserons pas le chauffage de 10 degrés (à l’inverse nous augmenterons la ventilation), nous ne nettoierons pas les salles ou les sanitaires seulement les jours pairs (mais bien plusieurs fois par jour), nous ne communiquerons pas sur un demi-site web, une moitié de journal ou via une « petite » campagne médias, nous ne ferons pas une comptabilité partielle. Nous n’envisagerons pas non plus de réduire la durée des films pour en projeter plus… ni de doubler le prix de nos tickets !

Trêve de plaisanterie. Sans parler des investissements nécessaires pour la désinfection, la purification de l’air ou la signalétique, une reprise partielle de l’activité cinéma (et Horeca) nous coûtera énormément. (2)

L’urgence n’est donc pas l’annonce de la date de l’entrouverture de nos salles mais bien celle du jour où nous pourrons à nouveau reprendre notre travail à 100%.

En attendant, nous soulignons ici ce que vient de confirmer le Sénat français : « il apparait essentiel que l’État continue à accompagner ces établissements aussi longtemps que ces derniers se verront imposer des restrictions concernant leur jauge ». En d’autres mots : pas de réouverture des cinémas sans aide !

Il ne s’agit pas de quémander uniquement auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles de nouveaux subsides pour la culture (il n’est plus à démontrer que celle-ci est essentielle pour l’équilibre de toute la population). Il s’agit ni plus ni moins, pour les autorités régionales et fédérales du pays, de permettre à tout un secteur économique de survivre à cette crise majeure.
Nous demandons donc instamment des garanties de la part des pouvoirs publics avant de rouvrir nos salles.

 

— les 150 travailleurs de l’asbl les Grignoux (gestionnaire des cinémas le Parc, Churchill, Sauvenière et Caméo, ainsi que leurs brasseries) —

 

(1) Hormis trois mois d’été à jauges très réduites… et avec 50 % de déficit financier !
(2) Cette problématique s’applique évidemment à toutes les salles d’Art & Essai et de proximité
(3) http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/delegation/entreprise/MCI_effets_du_confinement/essentiel_culture.pdf

 

« Toujours debout »… mais toujours fermés

Ces dernières semaines, nous vous avons brièvement retrouvés lors de journées symboliques sous le slogan (so british) Still standing for culture. Toujours debout pour la culture, certes, mais toujours aussi fermés…

Le 1er mai prochain, nous allons rallumer temporairement les écrans des cinémas Sauvenière et Caméo afin de vous proposer de revoir l’un ou l’autre film en salles durant la journée. Ceci se fera bien sûr dans le respect du protocole sanitaire éprouvé et avalisé. Nous serons ainsi solidaires avec les autres acteurs culturels et prouverons, une fois encore si nécessaire, que nous sommes capables d'organiser une ouverture en toute sécurité...

Nos brasseries (Sauvenière et Caféo), quant à elles, resteront fermées.