Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

retour aux actualités

Préavis de trêve... et tous nos vœux !

2022

Les lieux culturels sont restés ouverts. Soulagés, nous aurions envie d’ajouter : « Vas-y Franky, c’est bon ! ». Surtout pour le moral... 

Redevenons sérieux quelques instants (mais pas trop). Nous clôturerons cette année 2021 en réaffirmant que nous sommes convaincus que c’est par l’intelligence collective et des vagues citoyennes solidaires comme la nôtre que nous arriverons à surmonter celles de cette fichue pandémie qui, depuis bientôt deux ans, nous pourrit tant la vie. Le virus de souche et ses variants sont probablement encore loin d’avoir dit leur dernier mot, mais c’est ensemble et non les uns contre les autres que nous arriverons un jour à surmonter la mer agitée.  

Du côté de celles et ceux qui ont été choisis pour tenir le gouvernail, il faudra faire preuve d’un peu plus d’humilité, d’empathie, voire même d’humanité, reconnaître les erreurs commises, en tirer collectivement les leçons afin de ne pas les répéter. Savoir changer de cap, il le faut. Tout remettre en question, écouter les experts (dans tous les domaines) mais aussi les gens clairvoyants. Il faudra cesser les petits marchandages politiques et se montrer enfin à la hauteur des enjeux. Car, comme l’a magnifiquement exprimé récemment l'épidémiologiste Marius Gilbert, c’est la cohérence sociale et l’équilibre psychologique de toute une population qui sont en jeu, et plus particulièrement des jeunes générations. 

Du côté de celles et ceux qui sont dans le (même) bateau, nous devrons rester sur le pont et fixer l’horizon. Nous devrons probablement faire preuve d’un peu plus d’imagination et de moins de résignation. Ramer à fond de cale quand il le faut (idéalement dans le même sens !) pour affronter les vents, souvent mauvais ces derniers temps, qui nous poussent. Ne pas baisser pavillon, ne pas nous replier sur nous-mêmes mais bien retrouver la confiance en l’autre, se tourner vers les autres. Ne pas baisser la garde, non plus. Il faudra refuser de se tenir systématiquement « à carreaux ». Il faudra probablement encore, toujours pacifiquement, nous dresser devant les mesures qui nous paraîtront incohérentes, stupides ou arbitraires (d’autres nous attendent !). Agir en laissant ces désormais fameux ultracrépidarianistes à leurs conversations de comptoir ou de salon. Agir enfin pour ne pas se laisser submerger par le bruit de la ligue des haineux anonymes, au prix d’en perdre nous-mêmes le moral… 

La mobilisation générale au lendemain des inondations de juillet (encore une histoire de vagues !) en région liégeoise a démontré que la solidarité pouvait largement l’emporter face aux insuffisances et aux défaillances de l’État. Ne l’oublions pas. Notre monde à la dérive a besoin de lumière dans l’obscurité, d’air renouvelé, de perspectives et de lignes claires. Voici donc ce que nous vous souhaitons pour 2022 : tenez bon, retrouvez la « vraie » vie, l’envie de rire, sortez intelligemment, en toute sécurité. Et comme dirait Pierre Kroll, « détendez-vous ! ». Les lieux culturels comme les nôtres sont faits pour ça. 

Merci encore à vous pour votre ténacité à nos côtés, meilleurs vœux et à l’année prochaine, toujours ouverts, toujours debout ! 

Les Grignoux 
 

Précision : nous ne sommes pas un « groupe » de cinémas mais bien une asbl autogérée s’inscrivant dans le mouvement de l’économie sociale. Si vous ne connaissez pas encore l’origine (certes un peu énigmatique mais assez cocasse !) de notre nom, vous trouverez toutes les infos ici >>  « Les Grignoux »