Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Fahim

Prochaines séances

  • 2019-11-14 14:00
  • 2019-11-14 14:15
  • 2019-11-14 16:15
  • 2019-11-15 14:00
  • 2019-11-15 16:30
  • 2019-11-15 17:00
  • 2019-11-16 12:15
  • 2019-11-16 14:15
  • 2019-11-16 18:00
  • 2019-11-17 14:00
  • 2019-11-18 15:30
  • 2019-11-18 17:30
  • 2019-11-19 12:00
  • 2019-11-19 14:15

Fahim

  • Choisissez une séance
    • Jeu. 14 Novembre | 14:00
    • Jeu. 14 Novembre | 14:15
    • Jeu. 14 Novembre | 16:15
    • Ven. 15 Novembre | 14:00
    • Ven. 15 Novembre | 16:30
    • Ven. 15 Novembre | 17:00
    • Sam. 16 Novembre | 12:15
    • Sam. 16 Novembre | 14:15
    • Sam. 16 Novembre | 18:00
    • Dim. 17 Novembre | 14:00
    • Lun. 18 Novembre | 15:30
    • Lun. 18 Novembre | 17:30
    • Mar. 19 Novembre | 12:00
    • Mar. 19 Novembre | 14:15
  • Réalisé par
    Pierre-François Martin-Laval
  • Interprété par
    Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
  • Distributeur
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1:47
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2019-10-16

Une belle surprise qui mêle l’univers fascinant des échecs et la vie semée d’embûches de sans-papiers bangladais. Une bouffée de fraîcheur et de légèreté qui n’édulcore pas les tristes réalités de nos sociétés de plus en plus inhospitalières

Fahim est un jeune garçon vif, au caractère affirmé, qui ne jure que par les échecs, une obsédante passion dans laquelle il excelle. Il est entouré d’une famille aimante, mais de plus en plus inquiète pour sa sécurité. Sous couvert d’un pieux mensonge (Fahim pense qu’il va rencontrer un grand maître des échecs), son père et lui partent pour la France, espérant pouvoir faire venir le reste de leur famille plus tard. En à peine quelques jours, leurs ressources sont épuisées, et ils se retrouvent comme tant d’autres dans une ville parallèle, le Paris de celles et ceux qui n’ont rien, dorment dehors et vivotent de boulots absolument stupides ou dégradants. L’association « France terre d’asile » les recueille et leur offre temporairement un toit. Fahim ne se rend pas vraiment compte de la situation critique dans laquelle il se trouve. Voulant à tout prix continuer à jouer aux échecs, il débarque, baragouinant trois ou quatre mots de français, dans un club de Sarcelles. Le maître y est grande gueule, tempétueux, mais aussi diablement attachant. Campé par un Gérard Depardieu bourru à souhait, c’est un remarquable professeur aux techniques parfois peu orthodoxes. Pendant que l’enfant s’intègre, apprend à une allure époustouflante la langue du pays (argot compris), le père est de plus en plus largué et désespéré par une procédure de demande d’asile qui le dépasse et un environnement auquel il s’acclimate mal (il dit encore « bon appétit » au lieu de « merci »…).

Bien que poignant, Fahim est aussi, et c’est à souligner, franchement drôle. Les répliques incisives de Depardieu et Isabelle Nanty (la secrétaire du club), la répartie du jeune Fahim face à son professeur sont des moments de pure comédie, aux dialogues inventifs et ciselés. Si le monde des échecs ne vous est pas familier, pas de panique ! On sent qu’il y a deux niveaux de lecture. Les férus de ce sport (« le plus violent qui existe ! », dixit le coach) devraient savourer les clins d’œil à des ouvertures culte et les références à Kasparov. Les autres aimeront la tension, la concentration et les enjeux de plus en plus importants pour Fahim. Par ailleurs, le film, à portée familiale, s’il retrace un parcours atypique, parsemé heureusement de bienveillance, décrit sans fard une France inhospitalière, oublieuse de sa fraternité de fronton. Cette Europe de repli et de fermeture, le film la prend à contre-pied, lui tord le cou, et devient dès lors un message d’espoir très réussi. Bon appétit !

CATHERINE LEMAIRE, LES GRIGNOUX

Enseignants et animateurs en éducation permanente intéressés par une exploitation de ce film avec un groupe de spectateurs trouveront par ailleurs une analyse plus complète de ce film à la page suivante.

 Tweet