Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Nos vies formidables

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Nos vies formidables

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Fabienne Godet
  • Interprété par
    Julie Moulier, Régis Ribes, Johan Libéreau, François-Michel van der Rest
  • Distributeur
    Distri 7
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2018
  • Durée
    1 h 57
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2019-04-18

Après Une place sur la terre, drame pudique avec Benoît Poelvoorde, Fabienne Godet signe Nos vies formidables, un portrait de groupe à fleur de peau sur le cheminement difficile hors de la dépendance aux drogues

Margot a la trentaine et débarque dans une communauté thérapeutique réservée aux personnes souffrant d’addiction. On l’installe dans sa chambre, on lui présente brièvement les personnes qui l’accompagneront lors de cette cure, on s’assure qu’aucune trace de drogue ou de médicament ne traîne dans ses affaires, tout est passé au peigne fin, même l’intérieur de son mascara.

Lors de son premier entretien avec l’un des médecins, on apprend qu’elle consommait principalement de l’alcool, des médicaments, de la cocaïne et des amphets, en quantité variable et dès le réveil.

La première nuit est insurmontable, le corps est en manque, pris de nausées, secoué de spasmes, tremblant. Le sevrage est en train de commencer.

Le lendemain, c’est la première réunion de groupe. Margot rencontre les autres résidents, chacun partage son expérience. Des expériences dures, teintées de violence, provoquées par le manque ou l’effet des drogues.

Et c’est ainsi, au fur et à mesure des jours qui défilent, de cette vie en communauté où l’on s’entraide et où l’on s’épaule, qu’une parole va peu à peu se libérer. Margot va apprendre à verbaliser ses angoisses, ses brèches, ce qui lui fait défaut, et son histoire aussi… familiale et forcément complexe.

Nos vies formidables est un magnifique film de groupe. Fabienne Godet met en scène et immisce sa caméra à l’intérieur de cette communauté. Chaque résident, et chaque acteur qui l’interprète, trouve sa place et existe dans l’ensemble avec son style, son histoire, sa manière singulière de réagir face aux situations et aux interactions. Le personnel qui les entoure a lui aussi son mot à dire. Régis Ribes est thérapeute dans la vie et joue dans le film son propre rôle… Lors des groupes de parole, il oriente la discussion, pose les bonnes questions.

C’est cette manière de travailler, en mélangeant récits réels et fictionnels dans un huis clos où l’on ressent la proximité et l’investissement de chaque personne, qui donne au film sa saveur particulière. L’impression d’avoir accès à un document rare, où l’on pénètre autant dans la vie de personnages cabossés que l’on pourrait rencontrer au coin de la rue, que dans ce mode de guérison particulier – extrêmement réaliste – qu’est la communauté thérapeutique.

Un film où l’émotion se mêle à l’apprentissage et à l’empathie envers des personnages pour qui le cheminement vers la vie est une lutte permanente, instable et parfois même intenable.

ALICIA DEL PUPPO, LES GRIGNOUX

 Tweet