Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du dossier Himalaya, l'enfance d'un chef

Thématiques abordées

Société
Géographie

Aspects du film analysés

Réactions, émotions, point de vue des spectateurs
Sens du film

Mots-clés

Népal
Tibet
culture culturel culturelle
tradition traditions
moderne modernes modernité
commerce
caravane caravanes


Himalaya, l'enfance d'un chef

de Eric Valli

  • Indication
    France, 1999, 1h44
  • Genre
    Drame/Comédie,
  • Public scolaire
  • Format PDF
    28 pages, 210 x 297, 5,6€
Consulter un extrait

Au seuil du troisième millénaire, une petite communauté d'hommes rudes parcourt en longues caravanes de yaks les hauts sommets himalayens. Nous sommes au Dolpo, une province népalaise située dans le nord-ouest du pays. L'hiver sera bientôt là. Avant que les tempêtes de neige ne bloquent les cols, il faut se rendre de l'autre côté de la montagne pour y échanger contre de l'orge le sel laborieusement extrait de la mine. Il y va de la survie de tous. Mais Tinlé, le chef du village, est maintenant trop âgé pour prendre la tête de la caravane de yaks et son fils, désigné pour lui succéder, vient de mourir. Contre l'avis de tous, il s'entête à vouloir conduire lui-même le troupeau, refusant catégoriquement de transmettre à quiconque la responsabilité de cette mission longue et difficile!
Le film d'Eric Valli, qui tient à la fois de la fiction et du documentaire, immerge le spectateur au coeur d'une région largement méconnue tant elle est difficile d'accès. La fiction imaginée est ainsi prétexte à la découverte de superbes paysages et d'un mode de vie séculaire dicté par de rudes conditions climatiques qui isolent et excluent ces populations de toute vie moderne. Seule une économie rudimentaire fondée sur le troc de biens essentiels leur permet de survivre et de se perpétuer au fil des âges. Pour de jeunes spectateurs, c'est l'occasion de faire connaissance avec l'Himalaya et de confronter le film avec leurs propres représentations de cette région célèbre et traditionnellement désignée comme « le toit du monde ».

Les deux activités préparatoires suggérées dans ce dossier pédagogique auront pour objectif principal d’induire une vision attentive du film. La première sera l’occasion pour les élèves de définir leurs propres représentations de l’Himalaya, façonnées tantôt par la fiction, tantôt par les médias ou la publicité touristique. La seconde, quant à elle, leur offrira le choix entre deux grandes lignes d’approche pour aborder le film avec plus d’acuité. L’une aura trait à l’image et à l’observation de ses caractéristiques essentielles, tandis que l’autre concernera l’histoire et la façon dont elle s’inscrit dans ce contexte documentaire.
Les activités suivantes seront des activités d’exploitation. Il s’agira d’abord de structurer et de mettre en forme ses observations, de façon à les rendre utilisables par l’ensemble des élèves lors d’animations ultérieures.
Le film mettant en scène une culture — notamment dans sa dimension religieuse — fort peu connue du public scolaire, il s’agira par ailleurs d’en utiliser les indices visibles comme autant de moteurs de recherche, de façon à motiver et cibler un petit travail d’investigation. Dresser un bilan à propos d’un mode de vie et de pensée en utilisant des répliques entendues dans le film constituera un autre moyen d’approfondir certains aspects de la culture tibétaine.
Une dernière animation permettra enfin aux élèves d’entrer dans les émotions, sentiments, idées et motivations profondes des principaux personnages du film et d’aborder la question de leur point de vue. La plupart des animations suggérées dans ce dossier tâchent d’équilibrer travail collectif, travail de groupes et travail individuel.
Plus que sur un apprentissage purement cognitif, celles-ci sont essentiellement axées sur la maîtrise de compétences, l’investissement individuel, l’interprétation personnelle, l’acquisition d’une forme de pensée autonome et critique, exploitant, dans la mesure du possible, les différents « raccords » que l’on peut établir entre le film et le contexte de vie des élèves. Dans cette optique, les consignes suggérées sont destinées d’abord à orienter réflexions et recherches, laissant un maximum d’ouverture à l’expression libre de chacun.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier