Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

une analyse
réalisée par les Grignoux
En quoi le cinéma peut-il interroger la santé ?
Une collaboration entre les Grignoux et le festival ImagéSanté

Analyse au format pdfL'analyse proposée ici s'attache à décrire le rôle de médiateur du cinéma dans des questions de santé publique dans le cadre du festival ImagéSanté et des cycles ImagéSanté organisés toute l'année dans les cinémas des Grignoux. On y décrit notamment le festival ImagéSanté, la réception publique des rendez-vous ImagéSanté, les questions débattues et les perspectives pour des rencontres futures.

Cette analyse est également disponible gratuitement au format pdf.

Qu'est-ce que le festival ImagéSanté ?

ImagéSanté est un festival liégeois bisannuel qui a pour objectif de sensibiliser le grand public aux questions de santé au sens large par le prisme du cinéma.

Initié en 1994, le festival a, depuis les années 2010, pris une plus grande ampleur, comptant aujourd'hui diverses compétitions de documentaires pour une vingtaine de projections, des rencontres avec le public, une série de conférences portant sur des thématiques actuelles (telles que l'endométriose ou la transe cognitive), des workshops proposés aux étudiants de médecine, ainsi qu'une Web TV diffusant des opérations chirurgicales en direct.

Image du film

Deux travailleuses des Grignoux font partie de groupes de travail formés en amont du festival pour discuter de sa mise en place de manière structurelle.

  • Catherine Lemaire, responsable de la programmation aux Grignoux fait partie du Comité stratégique qui a le rôle de valider/invalider les choix éditoriaux du Festival et donner aussi les grandes lignes directrices à suivre.
  • Alicia De lPuppo,animatrice aux Grignoux, fait partie du Comité de sélection des documentaires en compétition officielle. Il s'agit de visionner plus ou moins 25 documentaires présélectionnés par les programmateur·rice·s d'ImagéSanté, de sélectionner ses favoris, d'argumenter son avis, et d'ensuite participer à une réunion avec les autres membres du comité pour déterminer les 10 films qui constitueront in fine la sélection officielle. Une fois les films sélectionnés, l'équipe d'ImagéSanté, en tenant compte des avis des membres du Comité et des discussions que chaque film a suscitées, imagine, construit et organise les rencontres qui auront lieu après chaque projection durant la semaine du festival.

Faire partie de ces comités est une manière de prendre part activement au déroulement du festival, avoir déjà une idée des films qui seront montrés sur les écrans des Grignoux, apporter notre expertise d'exploitant de salles, envisager les rencontres qui seront proposées au public, évaluer l'engouement qui pourrait se créer autour de certains films...

Au cinéma Sauvenière, durant la semaine du festival, le programme se déroule généralement comme suit :

  • Projections de 25 films documentaires, répartis en trois compétitions différentes : la compétition internationale, avec des films choisis pour leur qualité cinématographique ; et les compétitions « Nouveaux horizons » et « Soulever des montagnes » avec des films moins qualitatifs en termes esthétiques, mais riches dans les thématiques qu'ils développent. Chaque projection est suivie d'une rencontre, dans le but de construire un dialogue avec le public, prolonger ensemble les réflexions soutenues dans les films.
  • Une soirée de transmission d'opérations chirurgicales en direct. Le public suit trois opérations ayant lieu en direct, commentées par les chirurgiens en train d'opérer. Réelle immersion dans le monde médical.
  • Quelques autres projections de films de fiction accompagnées d'une rencontre avec les équipes de films. Le choix de ses films dépend de plusieurs facteurs : le film est en sortie nationale et ça peut être l'occasion d'organiser une avant-première ; la marraine ou le parrain du festival tient un rôle dans ce film et c'est l'occasion de le mettre en avant…

Image du film

Les cycles ImagéSanté

Le festival ImagéSanté se décline aussi sous forme de cycles tout au long de l'année. L'actualité cinématographique propose souvent de nouveaux films dont le sujet s'approche de près ou de loin de la santé - il peut s'agir de questions relatives à la santé au sens strict quand un film aborde par exemple une maladie spécifique ; ou au sens large, relatives au domaine de la santé publique avec des films traitant par exemple des dangers liés à la diffusion de produits toxiques dans l'environnement.

À chaque publication de notre journal - une fois toutes les cinq semaines environ - nous proposons donc à ImagéSanté un ou plusieurs titres sur lesquels nous pourrions envisager une rencontre avec des experts. Les travailleuses d'ImagéSanté se chargent alors de trouver les expert·e·s à la pointe des thématiques soulevées dans le film, et mettent en place la rencontre avec les animateur·rice·s des Grignoux qui se chargeront de la modération en salle, quelques fois accompagnés par Philippe Kohl, neurologue, Professeur à l'ULiège et Président du festival.

À titre d'exemples, voici la liste des événements organisés dans le cadre du cycle ImagéSanté durant la période allant de septembre 2019 à octobre 2020 :

  • Le 16 septembre 2019, avec Deux moi de Cédric Klapisch.
    Rencontre : « Allez chez un psy ? Mais pour quoi faire ? », avec Élodie Razy, Professeure d'anthropologie à la Faculté des Sciences sociales de l'ULiège, et d'un·e psychologue de l'Unité de Psychologie de la Santé de l'ULiège.
    Cette rencontre a permis d'évoquer les nouvelles formes de solitudes contemporaines à l'ère des réseaux sociaux ; l'injonction au bonheur, à la réussite que ceux-ci imposent et l'anxiété qui peut en découler…
  • Le 23 octobre, avec Un monde plus grand de Fabienne Berthaud.
    Rencontre en présence de la réalisatrice, et de Steven Laureys, neurologue au CHU de Liège, spécialiste des états altérés de conscience, qui a pu faire le lien entre chamanismes, spiritualité, et phénomènes cérébraux scientifiques bien réels qui ont lieu lors des transes cognitives.
  • Le 12 décembre, avec Hors normes d'Olivier Nakache & Eric Toledano.
    Rencontre : « Quel accompagnement pour les personnes autistes ? », avec Marco Di Duca, psychologue au Centre de ressources autisme Liège (CRAL) du CHU de Liège, et un·e accompagnant·e.
    Durant cette rencontre, nous avons évoqué les solutions d'accompagnement mises en place par les Institutions spécialisées et comment celles-ci pourraient être améliorées en Belgique.
  • Le 5 mars, avec Dark Waters de Todd Haynes.
    Rencontre : « Environnement industriel, quelles conséquences pour le citoyen ? », avec Corinne Charlier, Professeure de toxicologie de l'environnement (ULiège), Kim Hendrickx, chercheur en sociologie et anthropologie médicale à la KULeuven et au centre de recherches Spiral de l'ULiège, et Steve Bottacin, animateur en transition écologique (asbl Barricade).
    Cette rencontre a permis de mieux appréhender la complexité des enjeux politiques qui sous-tend les grosses industries polluantes (notamment le marché de l'emploi, le bien-être économique des régions qui dépend de ces industries) et comment nous pourrions imaginer une transition plus écologique dans cet état des lieux.
  • Le 13 juillet, La forêt de mon père, de Vero Ctrazborn.
    Ce long métrage traitant de la thématique de la maladie mentale et de ses conséquences dans la dynamique familiale était censé faire la clôture du festival ImagéSanté au mois de mars 2020. La réalisatrice était présente pour discuter de son film et de ses thématiques avec le public.
  • Le 13 août, Voir le jour de Marion Laine.
    Rencontre : « Accoucher en temps de crise », avec Moïra Odaert, infirmière (Siamu) faisant partie du collectif « La santé en lutte », Caroline Bertrand, sage-femme indépendante, et le Dr Xavier Capelle, gynécologue au CHU.
  • Le 15 septembre, Ma voix t'accompagnera de Bruno Tracq.
    Rencontre autour de la pratique de l'anesthésie sous hypnose en présence du réalisateur, et de Marie-Elizabeth Faymonville, hypnothérapeute au CHU de Liège.

Image du film

Réception publique des rendez-vous ImagéSanté

Les séances ImagéSanté, qu'il s'agisse des cycles ou du festival, rencontrent toujours un vif succès, dont nous pouvons tenter d'énumérer les raisons :

La qualité des interventions

La facture académique qu'apporte ImagéSanté, notamment dans le choix des experts, est considérée comme gage de qualité pour les spectateurs cherchant à en apprendre plus sur une thématique précise. Le discours d'un Professeur d'université dans une salle de cinéma, expert en sa matière, détenteur d'un savoir qu'il a appris à transmettre de manière fluide dans l'exercice de son métier, demeure une source de connaissance précieuse pour le spectateur.

Un panel d'intervenants éclectique

L'équipe d'ImagéSanté et des Grignoux tiennent avant tout à sensibiliser le grand public aux questions relatives à la santé. Ils portent donc une attention particulière à ce que ces rencontres s'adressent à tous et non pas seulement à une poignée de personnes à l'aise avec le langage universitaire. Le panel d'intervenants est donc généralement aussi composé de praticiens (personnel soignant ou autre) amenant aux spectateurs un point de vue pratique, de terrain, sur les thématiques abordées.

La force du cinéma

Aller au cinéma, se rassembler devant un film, se laisser embarquer dans une histoire complexe au gré de ses émotions, avoir de l'empathie pour des personnages qui ne nous ressemblent pas font partie de l'expérience cinématographique. La démarche des rencontres ImagéSanté - et d'autres soirées-débats organisées par Les Grignoux - est de partir de cette expérience collective de la vision d'un film pour amener le spectateur à mieux penser une thématique particulière, mieux l'envisager, ou en connaître davantage sur son sujet.

Aller au cinéma en soirée demeure souvent une activité de loisir. Notre travail consiste donc à rendre ces rencontres désirables et ainsi, à proposer aux spectateurs d'apprendre tout en passant un moment agréable, dans la fluidité et la délicatesse.

Nos perspectives pour de futures rencontres

Heureusement, jusqu'à présent la production cinématographique - qu'il s'agisse de sorties officielles, de documentaires de création plus intimes, ou de films non distribués en Belgique et pour lesquels nous cherchons à nous procurer les droits - nous a toujours offert la possibilité de faire de nouvelles propositions au public.

Sans que nous nous en réjouissions - naturellement -, nous savons que la crise sanitaire que nous vivons en ce moment suscite auprès du grand public de grands questionnements, notamment quant aux décisions de santé publique prises par nos gouvernements. Nous savons aussi, car c'est l'un des objectifs des documentaristes que de prendre le pouls de la société et d'être au cœur des tremblements du monde, que des films traitant de cette pandémie, que ce soit d'un point de vue scientifique, social ou politique, vont bientôt nous parvenir. Nous prendrons donc le temps de les visionner, de les apprécier et de les évaluer, d'en discuter ensemble avec l'équipe d'ImagéSanté. Et puis, nous réfléchirons à des intervenants susceptibles de transmettre un autre discours que ceux entendus ces six derniers mois dans les médias, certainement ceux d'abord des cinéastes, de leur regard si important sur le monde.

Nous prendrons le temps et les pincettes nécessaires à la manipulation sensible de cette thématique et des malaises qu'elle a révélés. Mais nous reviendrons avec des questions, des réflexions, de nouveaux regards, ceux que nous propose le cinéma… Non pas l'expectoration quotidienne d'images rejetées par la télévision, et souvent accompagnées d'un discours très factuel, mais le montage, digéré, sous pesé, réfléchi par un·e cinéaste d'une réalité que nous aurons tous le besoin d'appréhender, pour nous aider à penser, à prendre du recul sur un ici et maintenant qui nous sidère.

Nul doute que les soirées et le festival ImagéSanté, ainsi que notre collaboration doivent aujourd'hui encore plus qu'hier, alors que les questions de santé publique sont devenues une réalité commune à tous, perdurer ; nul doute que l'Institution des Grignoux accompagnée par le festival ImagéSanté continuera à jouer son rôle de passeur et de médiateur dès que les salles seront à nouveau accessibles.

Cliquez ici pour retourner à l'index des analyses.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier