Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

retour aux actualités

La culture n’est pas une variable d’ajustement !

carte blanche

Aux côtés de 450 organisations artistiques et socioculturelles aux quatre coins du pays, principalement à Bruxelles et en Wallonie, les Grignoux cosignent une carte blanche publiée aujourd’hui dans le journal le Soir : « La culture n’est pas une variable d’ajustement ! » En voici quelques extraits :

Les temps social et culturel oubliés

(…) Cela fera bientôt un an que nous vivons sous le régime d’un confinement à géométrie variable, qui privilégie de fait les géants de la distribution au détriment de l’économie locale, qui institue des habitudes virtuelles qui marqueront notre société pour longtemps, qui prend le parti de préserver la productivité et le temps salarié plutôt que le temps social et culturel, sans prendre en considération la misère psychique et morale qu’entraînent les carrières ruinées, les métiers perdus, le lien social réduit à néant ou presque, le désespoir des personnes âgées isolées ou enfermées dans les maisons de repos (…)

Arrêtez d’arrêter !

Les mois qui viennent ne seront probablement pas épargnés par le virus, mais nous refusons de continuer à vivre dans un cycle répétitif de confinements ciblés qui mettent en sourdine la vie sociale, pédagogique, culturelle, associative, sportive… Il faut "arrêter d’arrêter" à tout va. Sortir d’une vision à court terme, d’une opposition infernale entre confinement ou hécatombe, d’une politique dictée essentiellement par les courbes et leurs interprétations anxiogènes, des décisions autoritaires et arbitraires qui mettent à mal l’avenir de notre société d’une manière plus définitive que la pandémie actuelle (…)

Se recentrer sur l’humain

« Vivre avec le virus », c’est répartir le poids des mesures sur l’ensemble de la société. Et s’il faut privilégier certains secteurs par rapport à d’autres, ce n’est certainement pas ceux choisis jusqu’ici par les autorités belges, mais plutôt ceux qui créent des liens dans le monde réel, qui font le tissu de nos territoires et de nos sociétés. En particulier, dans une période de restrictions importantes de nos libertés, y compris démocratiques, la fonction critique et émancipatrice de la culture est plus indispensable que jamais. Toutes les activités et tous les espaces de rencontre, de partage, de dialogue et de débat, sont essentiels à la vie sociale et à toute vie humaine, et doivent revenir au centre des préoccupations !

Lire le texte :

https://culture-carteblanche-cultuur.domainepublic.net/spip.php?page=petition

Dans le journal Le Soir :

https://plus.lesoir.be/344860/article/2020-12-21/la-culture-nest-pas-une-variable-dajustement