Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

retour aux actualités

Un traitement injuste pour l'Horeca des Grignoux !

interpellation

Le 19 octobre dernier, le secteur horeca était contraint à nouveau de fermer ses portes. Pour venir en aide à ce secteur terriblement touché, les gouvernements du Nord et du Sud mettent en place des aides et notamment, pour la Wallonie, une indemnité de 3.000 à 9.000 EURO.

Une aide qui devrait permettre à tout un secteur de respirer ? Et bien non, pas tout un secteur.

L’asbl Les Grignoux gère à Liège et Namur, trois établissements horeca : la brasserie Sauvenière, le Caféo et le Café le Parc. Produits locaux, équitables et programmation culturelle riche et variée font de ces établissements des jalons importants des paysages horeca liégeois et namurois. Rien ne semble les différencier de leurs homologues et pourtant quand il s’agit de bénéficier, en temps de crise, d’un soutien régional à l’horeca, ces trois établissements sont exclus. Pourquoi ? Les Grignoux, comme bien d’autres acteurs en Wallonie, ont choisi de gérer leurs brasseries sous forme d’association sans but lucratif, statut juridique mis injustement de côté par le décret wallon datant de 2004 qui définit qui peut bénéficier de certaines aides régionales.

Aux Grignoux, on tient à expliquer ce mécontentement et cette incompréhension : « Bien que gérés par notre asbl, nos établissements horeca fonctionnent de façon distincte de nos activités culturelles, ne bénéficient d’aucune subvention, ont toujours été financés à 100% sur fonds propres et emploient des travailleurs d’une commission paritaire distincte (CP 302 – horeca). Nos deux brasseries à Liège emploient 23 travailleur.euse.s fixes, et notre brasserie namuroise, ouverte depuis 2016, emploie 11 travailleur.euse.s fixes. Comme pour tout le reste de notre activité horeca, tous ces emplois sont payés uniquement sur fonds propres. Rien ne justifie cette injuste mise à l’écart ! Asbl ou pas, notre activité comporte autant de risques financiers que si elle était gérée par une société à forme commerciale. Depuis 2019, sociétés et associations sont régies par le même code, code qui mentionne que ce qui distingue une asbl d’une autre entreprise est la poursuite d’un but désintéressé, et la non-distribution d’avantages patrimoniaux à ses diverses parties prenantes ».

Les Grignoux avaient déjà interpellé le Gouvernement wallon sur cette question lors de la première fermeture mise en place pour lutter contre la Covid 19 mais constatent amèrement ne pas avoir été entendus. Pour cette raison, l’association interpelle à nouveau aujourd’hui les autorités wallonnes afin de leur faire part de ce qu’elle considère comme un traitement injuste et inéquitable.

>> Si vous fréquentez et appréciez nos lieux, n'hésitez pas à commenter, "aimer" ou partager l'info autour de vous, auprès des ministres Willy Borsus, Elio Di Rupo, Christie Morreale et Philippe Henry.

Merci !
Les Grignoux