Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Dark waters

SCOLAIRE

Ce film est disponible également en matinées scolaires à Liège

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Dark waters

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Todd Haynes
  • Interprété par
    Mark Ruffalo, Anne Hathaway, Tim Robbins
  • Distributeur
    WW Entertainment
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    États-Unis
  • Année
    2019
  • Durée
    2 h 06
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
    Histoire vraie
  • Date de sortie
    2020-02-26

Dans ce nouveau film, Todd Haynes (Carol, Le musée des merveilles) s’empare de l’histoire d’un scandale sanitaire de grande envergure : l’empoisonnement des eaux d’une ville américaine par un géant de l’industrie chimique

Une saine indignation vous prend à la vision de Dark waters, glaçant thriller sur les victimes collatérales des grosses industries. C’est une fiction inspirée d’une histoire malheureusement vraie, sur ce mystérieux polymère appelé Téflon et découvert par un chimiste de l’entreprise DuPont. Le Téflon est l'une des substances presque magiques de l’ère industrielle moderne, un antiadhésif – utilisé notamment dans le revêtement des poêles – censé révolutionner la vie des ménagères du XXe siècle. Mais de quoi ce Téflon est-il composé, en fait ? Les vaches agonisantes de Wilbur Tennant sont peut-être un élément de réponse…

Wilbur (Bill Camp), fermier de Virginie Occidentale, ne décolère pas : ses troupeaux sont inexplicablement décimés. Mais il a quelques indices et une intuition féroce : l’usine DuPont, juste à côté de son terrain, doit y être pour quelque chose… Wilbur et son frère décident alors de contacter un bureau d’avocats et atterrissent plus ou moins par hasard chez Robert Bilott (Mark Ruffalo, impeccable) qui, après une certaine réticence, se lance à corps perdu dans une bataille juridique de longue haleine. C’est qu’il n’a vraiment pas l’habitude de défendre des petits fermiers, bien au contraire : il s’est spécialisé dans la défense de grosses compagnies chimiques. Bien vite, Bilott confirme les craintes des deux fermiers : impunément jusqu’à présent, et avec un mélange de désinvolture criminelle et de corruption patente, l’usine locale DuPont déverse ses déchets toxiques sur un terrain à côté de celui des Tennant…

Si Todd Haynes n’est pas familier du genre (certains cinéphiles se souviendront cependant de Safe, avec Julianne Moore, également autour de questions environnementales), on ressent bien son empreinte. Il apporte un grand soin à l’image. De magnifiques plans de campagnes que le soleil semble ne jamais caresser viennent contraster avec le gris des paysages urbains, comme déshumanisés. Il donne au bureau d’avocats une étrangeté particulière, tout comme il infuse une forme de menace abstraite dans ses plans de maisons ordinaires. Dark waters instille cette idée forte que le poison qui tue le vivant s’étend bien plus loin que ce bout de terre de Virginie, et n’est pas seulement une question de pollution bien réelle. Il y a, suggère Haynes, une toxicité bien plus profonde à l’œuvre quand un pays permet que certains tuent et que d’autres meurent.

LES GRIGNOUX

 Tweet