Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Talking about trees

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

Talking about trees

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Suhaib Gasmelbari
  • Distributeur
    Les Galeries
  • Langue
    arabe, anglais, russe
  • Pays d'origine
    France, Soudan, Tchad, Allemagne
  • Année
    2019
  • Durée
    1 h 33
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2020-01-06

Ramener le cinéma au Soudan : voilà l’objectif que se sont fixé Ibrahim, Suleiman, Manar et Altayeb, amis depuis plus de quarante-cinq ans. Ce premier long métrage du Soudanais Suhaib Gasmelbari, sélectionné à Berlin et lauréat du prix du meilleur documentaire, parcourt cette aventure émouvante et héroïque, mais aussi pleine d’humour

Que sait-on du Soudan, au juste ? Quelles images sont parvenues jusqu’à nous, quelles idées charrient cette région du monde ? Il était grand temps que nous arrive ce documentaire, qui nous offre une autre perspective, un angle d’approche loin de la misère et de la guerre, mais sans éluder les problèmes et difficultés liés à la vie là-bas. Voir Khartoum avec ses embouteillages, arpenter ses rues, assister à une projection villageoise ou pénétrer dans ces cinémas à la beauté décrépite est une merveille en soi, un vrai moment de cinéma. Qu’en plus notre histoire nous amène précisément sur le terrain de la diffusion des films et de leur défense, et notre cœur d’exploitants de salles fond, bien sûr. Et certainement, nous l’espérons bien, le vôtre !

Ibrahim Shahad, Suleiman Mohamed Ibrahim, Manar Al Hilo et Altayeb Mahdi ne sont pas n’importe qui. Ils ont quitté leur pays dans les années 1960 et 1970 pour aller étudier le cinéma à l’étranger, et ont fondé le Sudanese Film Group en 1989. Ils ont étudié au Caire, à Moscou ou en ex-Allemagne de l’Est. Leurs films sont parfois perdus ou bannis. Si Ibrahim s’est exilé et Manar a produit beaucoup de films soudanais, Souleiman est resté au pays, Altayeb aussi, où il a continué courageusement à réaliser des courts métrages. Les voilà aujourd’hui réunis dans l’espoir de réaliser enfin leur vieux rêve… Rendre le cinéma à un pays où il n’y a plus de salles en activité, où les enfants ne connaissent même pas l’expression « aller au cinéma », cela veut dire physiquement recréer les structures, réinventer ce que la majeure partie du monde libre tient pour acquis : un art et une industrie qui sont nés, se sont développés et ont traversé des crises ainsi que des moments exaltants depuis plus d’un siècle. Mais est-ce possible dans un pays où il faut passer par la sécurité, voire la police de la moralité, un pays où le dictateur Omar al-Bashir, recherché par La Haye pour crimes contre l’humanité, règne en maître absolu ? Talking about trees est une magnifique épopée humaine et politique, à la fois cri d’amour et courageux acte de résistance.

 Tweet