Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Les vétos

Prochaines séances

  • 2020-01-25 14:30
  • 2020-01-25 16:00
  • 2020-01-26 20:15
  • 2020-01-27 12:10
  • 2020-01-27 18:45
  • 2020-01-28 16:00
  • 2020-01-28 17:45
  • 2020-01-29 16:15
  • 2020-01-30 12:00
  • 2020-01-31 16:30
  • 2020-02-01 20:45
  • 2020-02-03 18:15

Les vétos

  • Choisissez une séance
    • Sam. 25 Janvier | 14:30
    • Sam. 25 Janvier | 16:00
    • Dim. 26 Janvier | 20:15
    • Lun. 27 Janvier | 12:10
    • Lun. 27 Janvier | 18:45
    • Mar. 28 Janvier | 16:00
    • Mar. 28 Janvier | 17:45
    • Mer. 29 Janvier | 16:15
    • Jeu. 30 Janvier | 12:00
    • Ven. 31 Janvier | 16:30
    • Sam. 01 Février | 20:45
    • Lun. 03 Février | 18:15
  • Réalisé par
    Julie Manoukian
  • Interprété par
    Clovis Cornillac, Noémie Schmidt, Lilou Fogli, Carole Franck
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1 h 40
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2020-01-01

Une jeune diplômée se retrouve, contre son gré, catapultée vétérinaire dans le Morvan… Description du monde rural et mise à l’honneur de ce métier mal connu, Les vétos est une jolie comédie douce-amère

Dans la région rurale du Morvan, Nico (Clovis Cornillac) est l’un des derniers vétérinaires avec son associé Michel (Michel Jonasz). Chaque jour, il enquille les visites chez les fermiers et les rendez-vous au cabinet. Michel est sur le point de partir à la retraite, mais pour ne pas mettre Nico dans l’embarras, il lui a promis un ou une remplaçante. À Paris, Alexandra (Noémie Schmidt) est une jeune diplômée vouée à une belle carrière en laboratoire. Elle se destine à la recherche en épidémiologie animale. Autant dire qu’elle est très loin des aspects pratiques et terre à terre des vétérinaires de terrain comme Nico et Michel. Quand Michel, son oncle, l’appelle à l’aide, elle accourt… Croyant venir au chevet d’un grand malade, elle constate rapidement que Michel est en pleine forme, à tel point qu’il la plante là, avec pour mission de le remplacer au cabinet vétérinaire…

Mais Alexandra n’a pas envie de retrouver son village natal, de croiser tous ces gens, ni d’aider Nico. Son attitude rustre, sa franchise à la limite du hors-jeu ne la rendent pas particulièrement populaire. Et pourtant, de chien maltraité en vache qui vêle, d’engueulades bien senties en souvenirs d’enfance, Alexandra s’acclimate doucement… À l’instar de Médecin de campagne de Thomas Lilti, Les vétos a la bonne idée de nous montrer une France rurale dans sa diversité, en utilisant cette fois le prisme de l’animal (qu’il soit de compagnie ou bien bétail dans les fermes). C’est aussi un métier peu connu avec ses multiples facettes qui sont patiemment décrites, depuis les opérations chirurgicales jusqu’aux menus soins d’un lapin, voire le patient travail de reconstruction d’une coquille d’escargot (!).

Clovis Cornillac, plutôt habitué aux personnages potaches, trouve ici un rôle à contre-emploi qui lui sied parfaitement, celui d’un passionné, acharné de travail au point parfois de délaisser sa vie familiale. Le duo formé par Nico et Alexandra fonctionne presque miraculeusement, par son mélange de piques acerbes et d’apprivoisement respectif. L’intrigue, si on voit assez vite où elle veut nous emmener, n’en reste pas moins très agréable, par sa manière de conjuguer les micro-événements liés aux animaux et à leurs maîtres à une trame plus générale évoquant le manque de praticiens prêts à s’engager loin des villes.

CATHERINE LEMAIRE, LES GRIGNOUX

 Tweet