Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Les éblouis

Prochaines séances

  • 2019-11-20 12:10
  • 2019-11-20 20:30
  • 2019-11-21 14:00
  • 2019-11-21 18:15
  • 2019-11-22 14:00
  • 2019-11-22 20:00
  • 2019-11-23 15:15
  • 2019-11-24 18:30
  • 2019-11-26 12:10
  • 2019-11-26 20:00
  • 2019-11-27 12:05
  • 2019-11-28 14:30
  • 2019-11-29 18:00
  • 2019-11-30 19:45
  • 2019-12-01 16:00
  • 2019-12-02 14:00
  • 2019-12-02 17:15
  • 2019-12-03 12:00
  • 2019-12-03 20:30
  • 2019-12-04 20:15
  • 2019-12-05 12:00
  • 2019-12-06 17:45
  • 2019-12-07 16:15
  • 2019-12-08 16:15
  • 2019-12-10 18:15
  • 2019-12-11 14:00
  • 2019-12-11 20:15
  • 2019-12-12 16:00
  • 2019-12-13 20:00
  • 2019-12-15 16:00
  • 2019-12-16 12:10
  • 2019-12-17 14:00
  • 2019-12-17 17:45

Les éblouis

  • Réalisé par
    Sarah Suco
  • Interprété par
    Céleste Brunnquell, Camille Cottin, Éric Caravaca, Jean-Pierre Darroussin
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1:39
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2019-11-20

Quand une jeune adolescente pleine de fougue suit d’un œil critique l’implication de ses parents dans une communauté religieuse où la ferveur tient bientôt lieu d’éducation… Beau premier film sur les manipulations sectaires, avec Darroussin dans un contre-emploi étonnant !

Camille, 12 ans, est l’aînée d’une famille nombreuse. Elle participe à des cours de cirque, où elle s’essaie au dur métier de clown. Là-bas, il y a un jeune garçon dont elle aime la compagnie et à qui elle ose timidement se confier. Mais ses rêves circassiens vont bientôt être mis à mal : sa mère (Camille Cottin, dans un très beau rôle dramatique), un peu larguée par les charges du ménage et par sa vie en général, va, en quête de sens, adhérer avec son mari (un Éric Caravaca plutôt suiveur) à une communauté religieuse basée sur l’aide aux plus démunis et sur la fraternité entre ses membres. Les conséquences de cette adhésion ne tardent pas à se faire sentir : Camille est priée d’arrêter les cours de clown, jugés inadéquats, pour un cheminement vers la paix et l’amour de Dieu ; les repas communautaires se multiplient ; une baby-sitter vient maladroitement s’occuper des enfants quand la mère est avec le Berger (incroyable Jean-Pierre Darroussin) ; et les parents s’investissent avec une inquiétante ferveur dans la communauté, sans aucun regard critique sur les pratiques de celle-ci. Car si, au début, cette communauté a l’air relativement bienveillante avec ses activités de distribution de repas, ses prières et ses jeux de foot dans la cour de l’église, le malaise s’installe assez rapidement. Les membres, exactement comme des moutons, bêlent avant chaque repas à l’arrivée de leur Berger, gourou à l’irréfutable charisme qui édicte des règles sévères qui s’appliquent aussi aux enfants. Qui plus est, s’il règne en maître sur tant de couples et de femmes, c’est aussi grâce à des séances d’exorcisme pour le moins perturbantes et en isolant les membres vis-à-vis de l’extérieur, leur famille proche y compris.

Les éblouis explore avec justesse l’impact profond d’une telle éducation sur les enfants, la mince marge de liberté qu’il leur reste, et comment Camille et son frère vont tenter de s’adapter tout en gardant leur identité. Camille fait des grands écarts constants entre l’amour de ses parents et sa vie de jeune ado d’aujourd’hui, prise dans des conflits de loyauté où elle veut tout à la fois les protéger ou les défendre, mais aussi s’éloigner de l’emprise de la communauté. On connaissait Sarah Suco par son métier d’actrice (Les invisibles récemment ou Place publique), c’est maintenant aussi une brillante réalisatrice.

CATHERINE LEMAIRE, LES GRIGNOUX

 Tweet