Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Late night

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Late night

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Nisha Ganatra
  • Interprété par
    Emma Thompson, Mindy Kaling,John Lithgow
  • Distributeur
    Cinemien
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    États-Unis
  • Année
    2019
  • Durée
    1:43
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2019-10-16

Une comédie réjouissante sur les travers du petit écran made in USA et ses programmes de fin de soirée. Ça fait toujours du bien de revoir Emma Thompson sur grand écran, qui plus est dans un rôle comique très bien écrit

Katherine Newbury trône comme une reine sur un « late night show », ces produits télévisuels que les Américains ont érigé en art, avec un hôte spirituel qui fait mourir de rire son public à coup de punchlines sur l’actualité, d’improbables numéros de claquettes et d’interviews avec des stars du moment. Mais son trône est menacé : la diva ne fait que chuter dans les sondages, sa popularité en berne frise le ridicule. Newbury est dépassée, ringarde, et va devoir songer à quitter la scène. À part sa petite troupe de scénaristes, une bande de mecs qui écrit ses blagues et ses monologues, personne ne risque de la regretter : c’est une misanthrope délicieusement odieuse, désagréable avec tout le monde, qui n’aime rien tant qu’humilier son petit monde et qui fonctionne en mode pilote automatique depuis de trop nombreuses années. Toute cette désagréable configuration lui fait engager dans l’équipe de scénaristes une jeune femme (elle qui n’engage que des hommes), Molly Patel, Américaine d’origine indienne qui ne connaît absolument rien au monde de la télévision et au métier pour lequel elle est engagée. Il s’agit clairement de montrer patte blanche à la direction en engageant quelqu’un « issu de la diversité », une manière de la disqualifier avant même qu’elle ne commence. Newbury se met également en tête de descendre dans l’arène, c’est-à-dire dans la salle de rédaction, là où d’habitude son nom plane comme une ombre, tandis qu’elle fait quantité d’autres choses. C’est à peine si elle se souvient du prénom de ses collaborateurs qu’elle affuble d’un numéro… Et les deux femmes de s’affronter d’abord, puis de se rapprocher cahin-caha, la diva télévisuelle perdant de son arrogance et mettant son caractère acerbe au service de propos de plus en plus politiques, mais toujours aussi drôles…

Emma Thompson est bien trop rare sur le grand écran (sa dernière apparition dans My lady date de l’été 2018) pour ne pas profiter un maximum de son rôle de composition, qui plus est en mode comique. Mindy Kaling, qui joue Molly, est à la fois devant et derrière la caméra. Elle s’est en effet inspirée de son propre vécu pour écrire le scénario. Si elle ne vole pas la vedette à Emma Thompson, il s’en faut de peu, car son jeu d’actrice et ses talents bien réels de scénariste comique sont épatants.

LES GRIGNOUX

 Tweet