Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
affiche du film La Nuit animée 2020

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

La Nuit animée 2020

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
  • Distributeur
    Folioscope
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Film d'animation

Le festival Anima a sélectionné pour votre plus grand plaisir trois programmes de courts métrages internationaux. Un moment de fête et de découvertes… Bref, une belle nuit à passer ensemble dans une salle de cinéma

Dans la Nuit animée, tout est question de dosage pour faire côtoyer des films de tous genres : des films qui cognent dur, qui font rire ou sourire. Si l’impertinence et la légèreté peuvent faire bon ménage avec l’artillerie lourde, le but de cette nuit est d’offrir le reflet le plus pertinent possible des tendances de l’année écoulée. Et parfois aussi de faire sortir le spectateur de sa zone de confort…

Court métrage d'ouverture:

L’homme assis qui voulait se lever : Dans un cube, un homme tétanisé tente de sortir de son inertie… Artiste plasticien, Stéphane Bronkart a découvert le cinéma d’animation en participant à l’atelier pour adultes et à différents projets de Camera-etc. Il a saisi l’opportunité de répondre à l’appel MiCROFiLM pour réaliser un court métrage d’animation d’une grande beauté plastique, inspiré de ses peintures.

de Stéphane Bronkart, 3 mn 46, 2020 (Camera-etc).

Tous les films sont en VO sous-titrée en anglais, français et néerlandais.

Durée totale des courts qui composent la nuit : 3 h 07.

De 21 h à ± 1h30 – 3 PARTIES, 2 ENTRACTES – À partir de 16 ans.

Prévente : 10 € (cinémas des Grignoux ou vente en ligne) – Le jour même : 12 €

Le café le Parc reste ouvert jusqu’au 2e entracte.

 Tweet