Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Un monde plus grand

Prochaines séances

  • 2019-11-19 14:00
  • 2019-11-19 20:15
  • 2019-11-20 12:15
  • 2019-11-20 18:00
  • 2019-11-20 20:15
  • 2019-11-21 12:05
  • 2019-11-21 14:15
  • 2019-11-21 16:20
  • 2019-11-22 12:00
  • 2019-11-22 12:10
  • 2019-11-22 16:30
  • 2019-11-22 20:15
  • 2019-11-23 12:00
  • 2019-11-23 18:30
  • 2019-11-23 20:45
  • 2019-11-24 14:15
  • 2019-11-24 20:30
  • 2019-11-25 12:00
  • 2019-11-25 16:15
  • 2019-11-25 22:00
  • 2019-11-26 12:00
  • 2019-11-26 14:30
  • 2019-11-26 18:30
  • 2019-11-26 19:45
  • 2019-11-27 12:00
  • 2019-11-27 14:00
  • 2019-11-28 16:15
  • 2019-11-28 16:30
  • 2019-11-28 20:30
  • 2019-11-29 12:00
  • 2019-11-30 12:00
  • 2019-11-30 20:15
  • 2019-12-01 16:15
  • 2019-12-01 18:00
  • 2019-12-02 14:00
  • 2019-12-02 17:45
  • 2019-12-03 12:00
  • 2019-12-03 12:10
  • 2019-12-03 18:00
  • 2019-12-04 14:15
  • 2019-12-05 12:10
  • 2019-12-06 18:00
  • 2019-12-07 15:45
  • 2019-12-08 14:00
  • 2019-12-09 16:15
  • 2019-12-10 12:05
  • 2019-12-10 18:15
  • 2019-12-11 16:00
  • 2019-12-12 16:00
  • 2019-12-14 14:00
  • 2019-12-14 16:00
  • 2019-12-15 14:00
  • 2019-12-16 12:00
  • 2019-12-16 14:00
  • 2019-12-17 19:45
  • 2019-12-24 12:10
  • 2019-12-24 17:15

Un monde plus grand

  • Choisissez une séance
    • Mar. 19 Novembre | 14:00
    • Mar. 19 Novembre | 20:15
    • Mer. 20 Novembre | 12:15
    • Mer. 20 Novembre | 18:00
    • Mer. 20 Novembre | 20:15
    • Jeu. 21 Novembre | 12:05
    • Jeu. 21 Novembre | 14:15
    • Jeu. 21 Novembre | 16:20
    • Ven. 22 Novembre | 12:00
    • Ven. 22 Novembre | 12:10
    • Ven. 22 Novembre | 16:30
    • Ven. 22 Novembre | 20:15
    • Sam. 23 Novembre | 12:00
    • Sam. 23 Novembre | 18:30
    • Sam. 23 Novembre | 20:45
    • Dim. 24 Novembre | 14:15
    • Dim. 24 Novembre | 20:30
    • Lun. 25 Novembre | 12:00
    • Lun. 25 Novembre | 16:15
    • Lun. 25 Novembre | 22:00
    • Mar. 26 Novembre | 12:00
    • Mar. 26 Novembre | 14:30
    • Mar. 26 Novembre | 18:30
    • Mar. 26 Novembre | 19:45
    • Mer. 27 Novembre | 12:00
    • Mer. 27 Novembre | 14:00
    • Jeu. 28 Novembre | 16:15
    • Jeu. 28 Novembre | 16:30
    • Jeu. 28 Novembre | 20:30
    • Ven. 29 Novembre | 12:00
    • Sam. 30 Novembre | 12:00
    • Sam. 30 Novembre | 20:15
    • Dim. 01 Décembre | 16:15
    • Dim. 01 Décembre | 18:00
    • Lun. 02 Décembre | 14:00
    • Lun. 02 Décembre | 17:45
    • Mar. 03 Décembre | 12:00
    • Mar. 03 Décembre | 12:10
    • Mar. 03 Décembre | 18:00
    • Mer. 04 Décembre | 14:15
    • Jeu. 05 Décembre | 12:10
    • Ven. 06 Décembre | 18:00
    • Sam. 07 Décembre | 15:45
    • Dim. 08 Décembre | 14:00
    • Lun. 09 Décembre | 16:15
    • Mar. 10 Décembre | 12:05
    • Mar. 10 Décembre | 18:15
    • Mer. 11 Décembre | 16:00
    • Jeu. 12 Décembre | 16:00
    • Sam. 14 Décembre | 14:00
    • Sam. 14 Décembre | 16:00
    • Dim. 15 Décembre | 14:00
    • Lun. 16 Décembre | 12:00
    • Lun. 16 Décembre | 14:00
    • Mar. 17 Décembre | 19:45
    • Mar. 24 Décembre | 12:10
    • Mar. 24 Décembre | 17:15
  • Réalisé par
    Fabienne Berthaud
  • Interprété par
    Cécile de France, Ludivine Sagnier, Arieh Worthaler, Tserendarizav Dashnyam
  • Distributeur
    Scope Pictures
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1:40
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2019-10-30

Inspiré du parcours atypique de Corine Sombrun, écrivaine et chamane, Un monde plus grand nous embarque dans un périple tout autant intérieur que géographique, où la révélation à soi-même se double d’une approche naturaliste et respectueuse de la spiritualité mongole

Corine vient de perdre son mari, elle ploie sous le deuil, avance en mode automatique. Le boulot qu’elle adorait jadis, capteuse de sons, lui semble dorénavant une tâche insurmontable. Quand l’opportunité se présente d’aller recueillir des sonorités lointaines, elle choisit l’endroit le plus reculé : la Mongolie. Elle est censée y collecter des sons d’ambiance, du quotidien et de cérémonies d’invocation des esprits. Ballottée dans des minibus sur des routes chaotiques, Corine pénètre dans la profondeur de régions reculées épargnées par la frénésie des villes modernes. Ici, le sacré se manifeste en bien des endroits, au détour d’une butte dont on fait trois fois le tour, dans une forêt peuplée d’esprits, lors de rituels d’offrandes. Corine se rend jusqu’à un minuscule hameau où habitent une chamane et sa famille, et où aura lieu une cérémonie. Quelques villageois arrivent et tout se met en place. À l’écoute du puissant son du tambour, Corine se transforme, comme prise de transes, émet des sons gutturaux, veut se battre avec la chamane. À son réveil, elle ne comprend pas ce qui lui est arrivé. Pour la chamane, les choses sont claires : elle est elle-même une chamane et doit faire son apprentissage ici, dans ce hameau, avec elle. Corine, profondément perturbée, repart pour la France, ce pays terre à terre où on lui prescrit des antidépresseurs, où l’on rit discrètement de sa capacité à se prendre pour un loup, là où le manque de son compagnon de vie est plus criant que jamais…

Cécile de France, de tous les plans, livre une performance habitée, sincère, qui nous transporte littéralement dans le vécu de son personnage. Fabienne Berthaud réalise un film doux, naturaliste, en empathie avec la souffrance de son personnage. Loin d’être une carte postale de beaux paysages mongols (indéniablement magnifiques), Un monde plus grand tente de dresser des ponts entre les croyances, les blessures de l’âme et le réconfort de la spiritualité, avec respect et sans jugement. Finement, il met le spectateur en position de questionnement, de vacillement. Car finalement, au-delà des rites sacrés ou d’un certain décorum, il y a les déclencheurs précis de phénomènes cérébraux bien réels que la science moderne commence à peine à analyser…

CATHERINE LEMAIRE, LES GRIGNOUX

 

 Tweet