Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Deux moi

Enseignant

Ce film est disponible également en matinées scolaires

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Deux moi

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Cédric Klapisch
  • Interprété par
    François Civil, Ana Girardot, Camille Cottin, Eye Haïdara
  • Distributeur
    Celluloid dreams
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1:50
  • Version
    Version française
  • Date de sortie
    2019-09-11

Ou la rencontre possible de deux solitudes modernes unies par plus de points communs qu’il n’en faut, mais ignorant chacune l’existence de l’autre. Le nouveau Klapisch sonde nos névroses, notre besoin de sens… et d’amour

Ils sont voisins, arpentent les mêmes rues, fréquentent la même épicerie. Et pourtant, ils ne se voient pas. Leurs vies respectives se ressemblent étrangement, et le montage parallèle ne cesse de les rapprocher fictivement. Si c’est l’histoire d’une rencontre, c’est aussi, encore mieux, l’histoire de comment se rendre disponible pour une rencontre. Une vraie rencontre, de celles qui marquent un début, débarrassées des attentes superficielles des réseaux sociaux, des blocages inconscients, des gênes et de la mésestime de soi.

Rémy, jeune homme gauche, fait de la logistique dans une grosse entreprise en passe d’être drastiquement restructurée. Côté cœur, c’est le calme plat, et l’on sent que l’anonymat de la mégapole qu’est Paris l’anonymise lui, en particulier. Un garçon qu’on ne remarque pas, qui ne fait jamais de vague, très seul sans même vraiment le savoir. Mélanie est chercheuse en biologie, dans un laboratoire. Sa supérieure lui propose de présenter ses brillants résultats devant un panel d’experts, ce qui l’angoisse au plus haut point. Ses amies la poussent à s’inscrire sur Tinder, où elle fait des rencontres absurdes qui la dépriment. Tous deux ont entrepris une thérapie et tentent timidement de trouver du sens à leur existence, ou au moins mettre des mots sur ce vide qu’ils ressentent.

Cédric Klapisch fait le pari de nous immerger dans des vies modestes, qui ressemblent à des millions d’autres, des vies subies plus que vécues et que nos protagonistes regardent de loin, sans beaucoup d’émotions. Brillant conteur de nos solitudes contemporaines, croqueur hors pair de la jeunesse désabusée, Klapisch n’a rien perdu de son sens de l’observation des jeunes générations (Le péril jeune a près de 25 ans, et l’Auberge espagnole plus de 15, déjà !). Subrepticement, ces deux personnages se dévoilent, au détour d’une conversation ou d’un moment avec leurs psys. Il ne s’agit pas d’en faire des héros ni des victimes mais, plus justement, de révéler cette part intime d’eux-mêmes qu’ils ne confient qu’à leur thérapeute, pour être touchés par ce qu’ils sont, tout simplement, et pour qu’ils puissent commencer à s’aimer eux-mêmes, avant d'en aimer un•e autre.

LES GRIGNOUX

 Tweet