Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Red Joan

Prochaines séances

  • 2019-07-23 14:15
  • 2019-07-23 20:00

Red Joan

  • Choisissez une séance
    • Mar. 23 Juillet | 14:15
    • Mar. 23 Juillet | 20:00
  • Réalisé par
    Trevor Nunn
  • Interprété par
    Judi Dench, Sophie Cookson, Stephen Campbell Moore, Tom Hugues, Tereza Srbova
  • Distributeur
    Cinéart
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    Grande-Bretagne
  • Année
    2018
  • Durée
    1 h 41
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2019-06-19

Une physicienne anglaise, ayant travaillé sur des sujets confidentiels, est rattrapée soixante ans plus tard par un pan sombre de sa vie : à 80 ans, la voilà accusée d’espionnage pour les Russes… Un film historique qui retrace avec brio l’esprit des années 30 et 40

Joan Stanley (Judi Dench) est une respectable vieille dame octogénaire. Sous le regard médusé de ses voisins, elle se fait un beau matin embarquer manu militari par une brigade spéciale qui n’a pas l’air de rigoler. Elle est accusée d’espionnage pour le compte des Soviétiques, et cela depuis le début des années 1940 ! Pire, elle serait l’une des espionnes les plus recherchées, pour avoir livré aux Russes des informations de la plus haute importance…

Et cette petite vieille inoffensive de se faire cuisiner et passer au crible ses souvenirs de jeunesse sur l’insistance des services de renseignement.

Une jeunesse hors du commun, plantée dès la fin des années 1930 dans un campus universitaire où la jeune femme, timide, a du mal à s’imposer à la faculté des sciences appliquées, où elle est d’ailleurs l’une des seules femmes et l’une des plus prometteuses étudiantes.

Elle est alors embarquée dans un tourbillon de rencontres de sympathisants communistes sous l’égide de sa charismatique amie Sonya. Celle-ci l’introduit dans les milieux intellectuels de l’époque, et elle y découvre toute une vie d’expatriés – des Juifs russes, des Allemands – comme d’Anglais qui regardent vers l’Union soviétique avec enthousiasme, organisent des ciné-clubs, discutent des idées de la Quatrième Internationale avec passion.

Certains sont membres du Komintern, le mouvement de l’Internationale communiste. Joan fait en particulier la rencontre de Leo, beau jeune homme fougueux et magnétique, qui harangue les foules de sa verve procommuniste. Pendant qu’elle s’attache, lui reste libre et ne veut rien lui promettre. Il part parfois en mission et revient de manière impromptue.

Désormais la protégée d’un éminent physicien, elle fait partie, au moment où la Seconde Guerre éclate, d’un cénacle de chercheurs qui tentent de percer les secrets de la fission de l’atome. Ses amis russophiles la pressent de transmettre des documents qui mettraient la Russie sur le même pied que les autres grandes nations…

Classique mais inspiré, ce Red Joan nous offre un sacré bout d’Histoire : la course à l’armement qui s’est fabriquée dans les laboratoires de scientifiques passionnés et parfois déconnectés des réalités de leur « création ». Le film nous permet également de questionner la notion de traîtrise à la nation, partant des interrogations de Joan qui, progressivement, prend conscience du poids de son travail et de ses décisions.


LES GRIGNOUX

 Tweet