Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Mia et le Lion Blanc

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Mia et le Lion Blanc

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Gilles de Maistre
  • Interprété par
    Daniah de Villiers, Ryan McLennan, Mélanie Laurent, Langley Kirkwood.
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    Afrique du Sud
  • Année
    2018
  • Durée
    1h38
  • Version
    Version doublée en français
  • Date de sortie
    2018-12-26

À travers l’amitié d’une jeune ado et d’un lion, Mia et le lion blanc est une aventure épique, un souffle de liberté bienvenu, un manifeste optimiste mais pas niais pour la nature et sa diversité. Ce très joli conte touchera les enfants comme les parents

Mia a 11 ans et vient d’être arrachée à son milieu londonien, obligée de suivre ses parents dans leur nouvelle aventure sud-africaine. Son père a repris un élevage de lions et a des projets d’envergure, avec du tourisme, mais aussi de la préservation d’espèces sauvages. Et sa mère, malgré ses réticences, a suivi. Mia déteste tout là-bas, se bagarre à l’école, n’a pas d’amis et ne rêve que de repartir à Londres.

Les parents, inquiets de cette rébellion qui dure, ne savent plus où donner de la tête. Jusqu’au jour où John, son père, amène près de Mia et son frère un lionceau blanc, espèce particulièrement rare, dans l’espoir qu’en s’occupant du lionceau, Mia surmonte sa détestation de l’Afrique du Sud et s’intègre mieux à sa nouvelle vie.

Mais c’est d’abord Mick, le frère, qui va s’occuper de l’adorable lionceau prénommé Charlie. Il faut dire que ce gamin a un don avec tous les animaux, qu’il recueille et soigne avec patience et dévotion. Mia quant à elle refuse de s’approcher du lionceau, comprenant les intentions peu subtiles de son père.

Le lionceau n’en a cependant que pour Mia et après quelque temps, ils deviennent inséparables. Le lion grandit, et Mia aussi (dans une moindre mesure cela dit…). À 13 ans, elle ne veut pour rien au monde être séparée de lui alors même que, à plus de 3 ans, Charlie est devenu bien encombrant, et surtout, d’après le père, un fauve à part entière, ce qui le rend dangereux même vis-à-vis de celle qui l’a élevé.

Mia ne veut pas entendre parler du danger que son ami représente, mais après tout, elle n’a que 13 ans, et ce sont encore ses parents qui décident. Séparée de son ami et en plein désarroi, elle découvre bientôt une vérité cachée qui va la pousser à prendre une décision radicale…pour elle et surtout pour Charlie !

Mia et le lion blanc est une fable familiale généreuse et optimiste. Mais elle n’en est pas pour autant mièvre ou déconnectée de la réalité. Nous voyons tout sous le prisme de la jeune fille et de son amitié presque fusionnelle avec le lion blanc. Ses colères, sa gentillesse et sa détermination sans faille nous transmettent l’espoir que la nouvelle génération, pas dupe des errements voire des duplicités de ses parents, va poursuivre ses propres idéaux et aller jusqu’au bout de ses convictions.

Plaidoyer en faveur de la diversité des espèces et de la préservation de la vie sauvage, Mia et le lion blanc est une belle histoire avec un réel suspense, une jeune fille forte et un touchant personnage de frère. Son message bienveillant, dénonciateur de pratiques immorales mais baigné d’un optimisme pas niais pour un sou en fait sans hésiter le film à aller voir en famille en cette fin d’année. On a tou•te•s une Mia en nous !

CATHERINE LEMAIRE, LES GRIGNOUX

 Tweet