Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Le grand bain

Prochaines séances

  • 2018-11-15 14:45
  • 2018-11-15 19:45
  • 2018-11-16 12:05
  • 2018-11-16 12:15
  • 2018-11-16 14:00
  • 2018-11-16 14:00
  • 2018-11-16 17:30
  • 2018-11-17 14:00
  • 2018-11-17 20:00
  • 2018-11-17 20:45
  • 2018-11-18 11:10
  • 2018-11-18 13:15
  • 2018-11-18 13:45
  • 2018-11-18 18:20
  • 2018-11-18 20:00
  • 2018-11-19 12:15
  • 2018-11-19 13:30
  • 2018-11-19 17:30
  • 2018-11-19 18:00
  • 2018-11-20 12:15
  • 2018-11-20 15:00
  • 2018-11-20 20:00
  • 2018-11-20 20:00
  • 2018-11-21 12:00
  • 2018-11-21 18:15
  • 2018-11-22 13:45
  • 2018-11-22 16:45
  • 2018-11-22 20:00
  • 2018-11-23 12:00
  • 2018-11-23 16:45
  • 2018-11-24 17:00
  • 2018-11-24 20:00
  • 2018-11-24 20:15
  • 2018-11-25 14:00
  • 2018-11-25 18:20
  • 2018-11-25 20:20
  • 2018-11-26 12:00
  • 2018-11-26 12:15
  • 2018-11-26 15:45
  • 2018-11-26 17:45
  • 2018-11-27 16:30
  • 2018-11-27 17:00
  • 2018-11-27 20:00
  • 2018-11-28 18:00
  • 2018-11-29 20:00
  • 2018-11-30 13:45
  • 2018-12-01 13:45
  • 2018-12-01 14:15
  • 2018-12-02 14:00
  • 2018-12-03 12:15
  • 2018-12-03 14:00
  • 2018-12-04 13:45
  • 2018-12-05 14:00
  • 2018-12-06 17:15
  • 2018-12-06 17:15
  • 2018-12-07 12:00
  • 2018-12-08 18:00
  • 2018-12-11 16:00
  • 2018-12-11 20:00
  • 2018-12-13 15:15
  • 2018-12-14 15:15
  • 2018-12-16 14:00
  • 2018-12-17 15:00
  • 2018-12-23 20:00
  • 2018-12-24 16:00
  • 2018-12-24 18:00
  • 2018-12-25 20:15

Le grand bain

  • Choisissez une séance
    • Jeu. 15 Novembre | 14:45
    • Jeu. 15 Novembre | 19:45
    • Ven. 16 Novembre | 12:05
    • Ven. 16 Novembre | 12:15
    • Ven. 16 Novembre | 14:00
    • Ven. 16 Novembre | 14:00
    • Ven. 16 Novembre | 17:30
    • Sam. 17 Novembre | 14:00
    • Sam. 17 Novembre | 20:00
    • Sam. 17 Novembre | 20:45
    • Dim. 18 Novembre | 11:10
    • Dim. 18 Novembre | 13:15
    • Dim. 18 Novembre | 13:45
    • Dim. 18 Novembre | 18:20
    • Dim. 18 Novembre | 20:00
    • Lun. 19 Novembre | 12:15
    • Lun. 19 Novembre | 13:30
    • Lun. 19 Novembre | 17:30
    • Lun. 19 Novembre | 18:00
    • Mar. 20 Novembre | 12:15
    • Mar. 20 Novembre | 15:00
    • Mar. 20 Novembre | 20:00
    • Mar. 20 Novembre | 20:00
    • Mer. 21 Novembre | 12:00
    • Mer. 21 Novembre | 18:15
    • Jeu. 22 Novembre | 13:45
    • Jeu. 22 Novembre | 16:45
    • Jeu. 22 Novembre | 20:00
    • Ven. 23 Novembre | 12:00
    • Ven. 23 Novembre | 16:45
    • Sam. 24 Novembre | 17:00
    • Sam. 24 Novembre | 20:00
    • Sam. 24 Novembre | 20:15
    • Dim. 25 Novembre | 14:00
    • Dim. 25 Novembre | 18:20
    • Dim. 25 Novembre | 20:20
    • Lun. 26 Novembre | 12:00
    • Lun. 26 Novembre | 12:15
    • Lun. 26 Novembre | 15:45
    • Lun. 26 Novembre | 17:45
    • Mar. 27 Novembre | 16:30
    • Mar. 27 Novembre | 17:00
    • Mar. 27 Novembre | 20:00
    • Mer. 28 Novembre | 18:00
    • Jeu. 29 Novembre | 20:00
    • Ven. 30 Novembre | 13:45
    • Sam. 01 Décembre | 13:45
    • Sam. 01 Décembre | 14:15
    • Dim. 02 Décembre | 14:00
    • Lun. 03 Décembre | 12:15
    • Lun. 03 Décembre | 14:00
    • Mar. 04 Décembre | 13:45
    • Mer. 05 Décembre | 14:00
    • Jeu. 06 Décembre | 17:15
    • Jeu. 06 Décembre | 17:15
    • Ven. 07 Décembre | 12:00
    • Sam. 08 Décembre | 18:00
    • Mar. 11 Décembre | 16:00
    • Mar. 11 Décembre | 20:00
    • Jeu. 13 Décembre | 15:15
    • Ven. 14 Décembre | 15:15
    • Dim. 16 Décembre | 14:00
    • Lun. 17 Décembre | 15:00
    • Dim. 23 Décembre | 20:00
    • Lun. 24 Décembre | 16:00
    • Lun. 24 Décembre | 18:00
    • Mar. 25 Décembre | 20:15
  • Réalisé par
    Gilles Lellouche
  • Interprété par
    Leïla Bekhti, Virginie Efira, Mathieu Amalric, Philippe Katerine, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade, Marina Foïs
  • Distributeur
    O brother
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2018
  • Durée
    2h02
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2018-10-24

Regarder les hommes plonger ! Quand Gilles Lellouche signe une comédie cinq étoiles qui alterne douce euphorie, réjouissance burlesque et quelques moments d’apesanteur mélancolique

Le film débute par un morceau de facétie pseudo-philosophique pour nous dire qu’un rond ne peut entrer dans un carré et vice versa.

En tout cas, le narrateur du film, Bertrand (Mathieu Amalric), quinquagénaire en dépression, a vraiment du mal à pénétrer dans les cadres de son quotidien. Au gré de ses errances vaporeuses, il tombe par hasard sur une petite annonce de recrutement pour un club amateur de nage synchronisée masculine à la piscine municipale. Une fois dans l’eau, il fait la connaissance des anciens : Laurent (Guillaume Canet), manager irascible, Marcus (Benoît Poelvoorde), patron d’une boîte vendant des piscines qu’il gère n’importe comment, Simon (Jean-Hugues Anglade), rockeur sans succès, le naïf Thierry (Philippe Katerine), fan de Julien Clerc et préposé au ramassage des bouées, etc. Ces messieurs sont coachés par une ancienne championne, Delphine (Virginie Efira), tombée dans l’alcool, puis par Amanda (Leïla Bekhti), une adepte de la manière forte qui hurle ses ordres depuis son fauteuil roulant. Cette équipe de bras (nageoires ?) cassés aux muscles avachis sont la risée des matamores de la piscine (la fringante équipe de water-polo). Cela ne les empêche pas de se fréquenter, de panser leurs plaies existentielles et de rêver à une participation au championnat du monde, à Oslo.

Gilles Lellouche a évité tous les pièges de la franchouillardise « beauf ». Sa comédie prend le temps de s’installer, de nous présenter cette poignée de loosers magnifiques. Chez le cinéaste, le pathétique peut trouver ses moments de grâce. Bien entendu, le film se nourrit de la force de frappe d’un casting impérial, mais la mise en scène reste soignée de bout en bout. Le spectateur a également droit au grand bain, aux géométries lumineuses de la piscine et à la féérie troublante de la danse aquatique…

Au final, nous voilà conquis non pas par la « grosse comédie » attendue, mais par une œuvre aux contours imprévisibles, qui nous fait croire à cette possibilité pour un cercle de pénétrer avec éclat dans un carré.

Dany Habran, les Grignoux

 Tweet