Medias
Journal & grilles Appli mobile Newsletters Galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film C'è ancora domani

SCOLAIRE

Ce film est disponible également en matinées scolaires à Liège et Namur

Prochaines séances

  • 2024-06-24 12:15
  • 2024-06-24 19:45
  • 2024-06-25 14:30

C'è ancora domani

  • Choisissez une séance
    • Lun. 24 Juin | 12:15
    • Lun. 24 Juin | 19:45
    • Mar. 25 Juin | 14:30
  • Titre original
    Il reste encore demain
  • Réalisé par
    Paola Cortellesi
  • Interprété par
    Paola Cortellesi, Valerio Mastandrea, Romana Maggiora Vergano
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    Italien
  • Pays d'origine
    Italie
  • Année
    2024
  • Durée
    01 h 48
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Noir et blanc
    Drame
  • Date de sortie
    2024-03-20

Film-événement en Italie, le premier long métrage de l’actrice Paola Cortellesi, qui a dépassé les cinq millions d’entrées sur son territoire, est une ode à l’émancipation féminine parcourue de références au néoréalisme italien

Mariée à Ivano, Delia (Paola Cortellesi), mère de trois enfants, vit à Rome dans la seconde moitié des années 1940. La ville est alors partagée entre l’espoir né de la Libération et les difficultés matérielles engendrées par la guerre. Face à son mari autoritaire et violent, Delia ne trouve de réconfort qu’auprès de son amie Marisa. Leur routine morose prend fin au printemps, lorsque toute la famille s’apprête à célébrer les fiançailles imminentes de leur fille aînée, Marcella. Mais l’arrivée d’une lettre mystérieuse va tout bouleverser et pousser Delia à trouver le courage d’imaginer un avenir meilleur, et pas seulement pour elle-même…

C’est auréolé d’un succès phénoménal dans son pays de production que ce premier film de Paola Cortellesi arrive sur nos écrans. Filmé en noir et blanc, mêlant le drame à la comédie, et s’autorisant même des incursions dans le surréalisme ainsi que certains anachronismes, les choix de mise en scène audacieux auraient pourtant pu rendre une partie du public perplexe. Mais, malgré son ancrage dans le passé et l’étonnement qu’il peut susciter, C’è encora domani est venu toucher un endroit sensible de l’inconscient collectif italien : celui des violences faites aux femmes et des abus du patriarcat. Inspiré par les récits des femmes de sa famille qui sont aussi ceux de tout un pays et de tout un continent, la réalisatrice évoque un temps — pas si lointain quand on y songe — où les femmes n’avaient ni le droit de vote ni presque aucun libre arbitre au sein de leur noyau familial. Il y a quelque chose de tout à fait émouvant à suivre la trajectoire de cette héroïne maltraitée par les hommes qui entraperçoit dans les soubresauts politiques de son époque une brèche vers sa propre émancipation. Opérant presqu’en sourdine tout au long du film, l’émotion nous happe franchement à la fin du récit, alors que celui-ci nous révèle quelque chose que nous n’avions pas soupçonné. Une révélation qui fera écho à toutes et tous, rappelant à chacun et chacune l’impact de l’Histoire dans nos acquis sociaux.

ALICIA DEL PUPPO, les Grignoux

Fiche PDF du film