Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Piccolo corpo

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

Piccolo corpo

  • Réalisé par
    Laura Samani
  • Interprété par
    Celeste Cescutti, Ondina Quadri
  • Distributeur
    Cherry Pickers
  • Langue
    italien
  • Pays d'origine
    Italie
  • Année
    2021
  • Durée
    1 h 29
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
    Historique
  • Date de sortie
    2022-07-27

Piccolo corpo est un film élémentaire, au sens où il se rapporte entièrement à la terre, à l’eau et au ciel. Habité par les frémissements des vagues et du vent, le premier long métrage de la réalisatrice italienne Laura Samani, présenté à Cannes l’an dernier à la Semaine de la critique, se pare d’une grâce magnétique et d’une remarquable sobriété

Une île du Frioul, au tout début du XXe siècle. Agata, une jeune femme aux cheveux clairs et aux sourcils noirs comme son regard, vient d’accoucher d’une enfant mort-née. Selon la tradition catholique, le prêtre du village refuse de baptiser ceux et celles qui n’ont pas vécu, les condamnant à errer dans les limbes. Pour donner un nom à sa fille, Agata s’enfuit de cette communauté de pêcheurs et entreprend un voyage vers les montagnes enneigées du Nord, où se tient un lieu de miracles : un « sanctuaire du souffle » ou « sanc- tuaire de la trêve », là où sa petite anonyme, animée d’un souffle divin, pourra inspirer rien qu’une fois et sauver son âme. Au-delà du récit documenté – ces sanctuaires ont existé par centaines dans les Alpes, dont deux cents en France, jusqu’au XIXe siècle – Piccolo corpo façonne la belle idée que le pèlerinage d’Agata peut tout autant être un pont entre les vivants et les morts que l’accomplisse- ment d’une révolte. Avec son bébé mort sur le dos, placé dans une petite boîte en bois, la jeune femme défie sa souffrance, au beau milieu d’une nature aussi enveloppante que revêche. Sa rencontre avec Lynx, sorte de Robin des bois, solitaire et secret, dont on ne sait pas s’il est homme ou femme, lui apportera protection. Filmé en grande partie en lumière naturelle, au son des chants traditionnels du Frioul a cappella, le décor grandiose se laisse infiltrer imperceptiblement par une force fantastique, comme une autre facette de la réalité, ou de son destin.

Fiche PDF du film