Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Là où chantent les écrevisses

Prochaines séances

  • 2022-09-25 15:45
  • 2022-09-25 16:00
  • 2022-09-26 14:15

Là où chantent les écrevisses

  • Choisissez une séance
    • Dim. 25 Septembre | 15:45
    • Dim. 25 Septembre | 16:00
    • Lun. 26 Septembre | 14:15
  • Titre original
    Where The Crawdads Sing
  • Réalisé par
    Olivia Newman
  • Interprété par
    Daisy Edgar-Jones, Taylor John Smith, Harris Dickinson
  • Distributeur
    Sony Pictures
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    États-Unis
  • Année
    2022
  • Durée
    2 h 15
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
    Thriller
  • Date de sortie
    2022-08-17

Là où chantent les écrevisses raconte l’histoire de Kya Clark, une enfant (presque) sauvage abandonnée par ses parents et parvenant à survivre au sein d’un marais en Caroline du Nord, en totale communion avec la nature, jusqu’à ce que la civilisation la rattrape. Véritable phénomène littéraire, le premier roman de la zoologiste Delia Owens avait toutes les chances d’être adapté au cinéma !

Humus et humilité partagent la même racine étymologique, et lorsqu’un bon roman est au service de la nature, celui-ci conjugue la modestie au grandiose. Il entre en effet dans les pouvoirs de la littérature de faire humer des parfums, de refléter une lumière, de rendre la consistance de la terre. Enfin, de célébrer ce qui échappe à la création humaine et qu’on appelle biodiversité. C’est par ces mots que le journal Le Monde commençait la critique de Là où chantent les écrevisses, célébrant ainsi ce très joli roman, véritable hymne à la nature et succès commercial certain.

Kya vit donc seule au sein d’un marais après avoir été abandonnée par sa mère, son père, ses frères et ses sœurs, qui ont quitté le cabanon familial et leur vie de misère les uns après les autres. Kya apprend à survivre, ramassant moules et écrevisses qu’elle échange contre de la farine et de l’essence pour sa petite barque à bord de laquelle elle explore le marais, observant la faune et la flore comme seuls quelques privilégiés peuvent le faire. Ignorée par les habitants de Barkley Cove, qui sont pourtant parfaitement au courant de la situation, la fillette grandit en marginale. Elle devient une sauvageonne, une paria connue comme « la fille des marais ». Ses rencontres avec Tate et Chase, deux jeunes hommes de la ville, vont tout remettre en question.

Le livre de Delia Owens s’est vendu à plus de cinq millions d’exemplaires aux États-Unis, il ne pouvait dès lors pas passer à côté des radars des producteurs et, bonne nouvelle, c’est la scénariste Lucy Alibar (Les Bêtes du Sud sauvage) qui a été chargée d’adapter le roman pour le grand écran. Le film est porté par un casting peu connu et réalisé par une jeune cinéaste qui a fait ses premiers pas en réalisation pour des séries. Mais on retrouve Hello Sunshine à la production, société créée par la comédienne Reese Whiterspoon, qui souhaite ainsi « placer les femmes au centre de chaque histoire qu’elle crée, célèbre ou découvre ». Ce qui, lorsqu’on connaît le pitch du récit, est plutôt cohérent.

LES GRIGNOUX

Fiche PDF du film

 Tweet