Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Riders of Justice

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

Riders of Justice

  • Réalisé par
    Anders Thomas Jensen
  • Interprété par
    Mads Mikkelsen, Nikolaj Lie Kaas, Andrea Heick Gadeberg, Lars Brygmann, Nicolas Bro
  • Distributeur
    September Film
  • Langue
    danois
  • Pays d'origine
    Danemark/Suède/Finlande
  • Année
    2021
  • Durée
    1 h 56
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Comédie
    Drame
    Action
  • Date de sortie
    2021-12-22

À la fois film d’action, drame familial et comédie déjantée par le côté absurde de certaines scènes, ce long métrage danois parle du deuil et de la vengeance comme cela avait été encore peu fait jusqu’à présent. Mads Mikkelsen prouve, une fois de plus, qu’il est un des plus grands acteurs européens actuels

La première partie du récit s’ouvre avec le vol d’un vélo, se poursuit par un accident ferroviaire, et se termine, en apothéose, par une grande scène de tuerie quelque part dans la banlieue de Copenhague.

En mission en Afghanistan, Markus (Mads Mikkelsen, en mode Viking stoïque) apprend que sa femme a été tuée dans l’explosion d’un train. De retour au pays, il tente de prendre soin de sa fille Mathilde. Derrière son allure presque martiale, Markus semble insensible à la douleur. Il refuse l’aide des psychologues malgré la détresse de Mathilde, qui ne comprend plus ce père resté trop longtemps absent.

Un soir, un homme frappe à la porte : Otto, analyste allumé, vient rencontrer Markus pour lui exposer sa théorie. Lui-même rescapé de l’événement qui a coûté la vie à l’épouse du soldat, il a examiné toutes les circonstances de l’explosion. Il en est sûr : ce n’est pas un accident, mais bien un attentat lié au gang des Riders of Justice. Convaincu par cette théorie du complot, Markus ne pense dès lors plus qu’à venger la mort de sa femme. Une mission qu’il va mener avec Otto, mais aussi avec Lennart et Emmenthaler, deux originaux frappadingues et solitaires, qui semblent cependant avoir des ressources intéressantes pour mener l’enquête.

Humour (très) noir, violence, dialogues aux propos acerbes, il y a dans ce Riders of Justice comme un petit fumet du cinéma des frères Cohen. En mêlant scènes de baston ou de fusillades et échanges qui frisent l’absurde, Anders Thomas Jensen nous ballotte d’un genre à l’autre sans vraiment négocier les tournants. Face à la douleur de Markus, nos yeux se mouillent un peu, avant de le voir tuer un homme à mains nues et sans aucun état d’âme dans la scène suivante…

Une des forces du film est de laisser de la place à tous les personnages : chacun à leur tour, ils font un petit bout de chemin avec le spectateur. À travers eux, le film nous emmène dans les méandres de la nature humaine, de nos angoisses et de notre solitude, mais aussi de ce qu’on peut mettre en place pour y échapper. Finalement, cette bande de pieds nickelés (certes brillants quand il s’agit de pirater un réseau informatique, mais finalement bien nuls pour monter un plan de vengeance qui tienne la route) fait de Riders of Justice un film sur l’amitié, la compassion et la solidarité. Et tant pis si les chemins empruntés font quelques détours parfois scabreux avant d’y arriver parce que, au bout du compte, les deux heures passées en leur compagnie nous ont fait le plus grand bien !

 

LAURENCE HOTTART, les Grignoux

Fiche PDF du film

 Tweet