Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Olga

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

Olga

  • Réalisé par
    Elie Grappe
  • Interprété par
    Nastya Budiashkina, Caterina Barloggio, Jérôme Martin
  • Distributeur
    O brother
  • Langue
    ukrainien, français
  • Pays d'origine
    Suisse/France/Ukraine
  • Année
    2021
  • Durée
    1 h 27
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
  • Date de sortie
    2021-12-08
  • Récompenses

    Prix SACD de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2021

Dans la tradition des coming-of-age, ces films qui racontent le moment charnière du passage de l’enfance à l’âge adulte, ce premier film dynamique nous transporte dans l’atmosphère moite des salles de sport où s’entraîne Olga, jeune gymnaste obligée de se réfugier en Suisse au moment où l’Ukraine est secouée par l’Euromaïdan. Le film a été présenté à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes

À 15 ans, Olga fait partie des meilleures gymnastes ukrainiennes. Son objectif, ce sont les prochains championnats d’Europe auxquels elle rêve de participer. La mère d’Olga est journaliste. Ses enquêtes sur des faits de corruption au plus haut niveau de l’État mettent la mère et la fille en danger. Pour sa sécurité, l’adolescente est envoyée en Suisse. Alors qu’elle s’entraîne sans relâche pour intégrer l’équipe nationale helvétique, Kiev sombre dans le chaos révolutionnaire. Nous sommes en 2013 et l’Ukraine a refusé de signer un accord d’association avec l’Europe, lui préférant la Russie. Sur la place Maïdan, le peuple crie sa colère.

Jusque-là, la vie d’Olga était simple : travailler encore et encore pour intégrer le cercle des meilleures gymnastes professionnelles. Les scènes d’entraînement sont sans équivoque : muscles bandés, mains arrachées par les barres asymétriques, poignées de magnésie, strapping aux poignets, chutes, lâchers, réceptions… Il faut toujours recommencer, jusqu’à ce que la figure soit parfaite. Ne pas écouter la douleur des muscles, se concentrer sur son objectif, soumettre le corps. C’était sa vie, son quotidien et sa fierté. Mais Olga, au travers de vidéos sur Internet, voit son pays basculer dans la révolution et ses ambitions sportives ne lui semblent plus aussi évidentes.

Pour participer aux championnats d'Europe sous la bannière suisse, Olga doit aussi renoncer à sa nationalité. Comment accepter de tourner le dos à sa patrie au moment même où il lui semble tellement important d’être avec les siens ? Que pèse son combat de gymnaste face à celui de Sasha, sa meilleure amie, qui, chaque jour, manifeste contre le gouvernement ? Comment supporter le confort helvétique alors que sa mère risque sa vie pour dénoncer des politiciens corrompus ? À sa solitude d’enfant exilée vient s’ajouter la culpabilité de ne pas être engagée pour la liberté de son pays.

Au travers de plans rythmés par les figures sur les différents agrès, Elie Grappe dresse le portrait d’une adolescente sous tension. Comme son personnage principal, le film ne se perd pas dans des dialogues inutiles. Olga est une adolescente pugnace, habituée à la compétition et aux défis sportifs. Mais elle est aussi une patriote en exil, fragilisée par un conflit intérieur : peut-elle aider son pays tout en vivant sa passion jusqu’au bout ?

 

LAURENCE HOTTART, les Grignoux

Fiche PDF du film

 Tweet