Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Énorme

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

Énorme

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Sophie Letourneur
  • Interprété par
    Marina Foïs, Jonathan Cohen
  • Distributeur
    Vertigo Films Distribution
  • Langue
    Français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2019
  • Durée
    1 h 41
  • Version
    Version française
  • Type
    Comédie
  • Date de sortie
    2020-09-02

Énorme envoie tout valdinguer : le bon goût et les clichés, l’image trop propre de la maternité et la répartition des rôles entre femmes et hommes. Enchaînant les situations cocasses, la réalisatrice Sophie Letourneur impose son style inclassable dans le paysage de la comédie française !

Il est de ces comédies où le rire vous échappe, et où les gags suscitent en vous une incrédulité hilare, voire un tantinet gênée. Mais chez Letourneur, là où il y a un peu de gêne, il y a beaucoup de plaisir. Elle ose tout, et c’est un régal.

Claire Girard (Marina Foïs) est pianiste soliste. Tous les autres aspects de son existence sont pris en charge par Fred. Il est à la fois son mari, son agent, et son homme à tout faire. Cela suppose même de lui donner chaque jour sa pilule contraceptive… Jusqu’au jour où il se met en tête d’avoir un bébé, alors que Claire n’en veut pas. Et les sucrettes de remplacer les pilules… Claire tombe enceinte et Fred, évidemment, ne lui révèle pas le détestable coup qu’il vient de lui faire ! Au lieu de ça, il s’ investit dans son rôle de parent jusqu’à l’absurde…

Letourneur aurait pu s’arrêter là, dans cette satire déjà délicieusement barrée. Mais elle convoque toute l’imagerie liée à la grossesse et déploie un dispositif dont on devine une origine documentaire. Ainsi, de gynécologues en médecins se déploie le parcours du combattant de la femme enceinte, où les interlocuteurs du couple semblent incarner leur propre rôle.

C’est dans ce basculement culotté vers le documentaire que cette comédie du difforme délaisse le burlesque pour nous saisir d’une émotion d’autant plus sincère qu’elle est inopinée – et c’est sans doute la plus jolie surprise de cet énorme Énorme.

 Tweet