Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Police

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Police

  • Réalisé par
    Anne Fontaine
  • Interprété par
    Virginie Efira, Omar Sy, Grégory Gadebois
  • Distributeur
    Athena Films
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2020
  • Durée
    1:38
  • Version
    Version française
  • Type
    Drame
  • Date de sortie
    2020-04-01

Que faire lorsqu’on est le représentant d’une loi qui semble injuste ? C’est le dilemme moral que met en scène Anne Fontaine (Les innocentes, Gemma Bovery) en suivant trois policiers (Virginie Efira, Omar Sy et Grégory Gadebois) chargés de renvoyer un sans-papiers vers son pays d’origine

Ce jour-là, en arrivant au boulot, Virginie, Erik et Aristide avaient tous trois bien d’autres choses en tête que d’accomplir leurs missions du jour. Virginie, dont la nuit fut difficile, obligée de se réveiller pour s’occuper de son bébé, a surtout d’autres soucis en tête. Elle est enceinte et ne souhaite pas garder le fœtus. Aristide, lui, semble assez solitaire, mis à part des sessions sur Skype avec ce qu’on imagine être une parente vivant dans un autre pays. Erik, enfin, n’en peut plus de ses incessantes disputes de couple. Les trois narrations s’imbriquent les unes dans les autres en trois chapitres, adoptant le point de vue de chacun des personnages, et ajoutant un sens supplémentaire à chaque nouvelle narration. Ainsi, la lourdeur d’Aristide quand il voit Virginie s’explique-t-elle un peu plus tard, jetant un nouvel éclairage sur leur vie respective… Pendant ce même temps, sur le terrain, les missions s’enchaînent, à l’image de cette dame victime de violences conjugales dont il faut s’occuper, car elle souhaite retourner chez elle pour récupérer quelques affaires.

Alors que leur journée de travail touche à sa fin, le commissaire demande plusieurs volontaires pour une « mission spéciale ». Virginie accepte, trop contente de ne pas rentrer chez elle. Mais elle n’a encore jamais accompli de mission de la sorte et ne sait pas que ce qui lui est confié est l’escorte d’un réfugié sans-papiers que l’État a jugé bon de renvoyer avec le prochain avion vers son pays d’origine. Elle et ses deux collègues volontaires, Erik et Aristide, très pris par leurs propres problèmes, chargent l’homme en question et se dirigent sans réfléchir vers l’aéroport. Mais, au fur et à mesure de ce trajet, tous seront amenés à se poser des questions profondes sur ce que cette reconduction à la frontière implique moralement.

La question, ici, ne sera pas d’éprouver de l’empathie pour la situation critique de la personne sans-papiers, mais de s’intéresser plutôt aux vies assez ordinaires de trois flics qui, d’habitude, sont persuadés de l’utilité de leur métier. Cet homme dont ils ne comprennent rien, qui résiste à toutes leurs supputations mentales, ne se comporte pas comme ils l’imaginent. Il sert de déclencheur, d’ouverture à un questionnement profond sur la nature de ce qu’ils font et sur l’obéissance aux ordres.

Les Grignoux

 Tweet