Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film La daronne

Prochaines séances

  • 2020-09-20 16:45
  • 2020-09-20 20:45
  • 2020-09-21 14:15
  • 2020-09-21 19:30
  • 2020-09-22 12:15
  • 2020-09-22 14:00
  • 2020-09-22 17:15
  • 2020-09-23 17:30
  • 2020-09-23 20:00
  • 2020-09-24 14:15
  • 2020-09-24 20:00
  • 2020-09-25 14:00
  • 2020-09-25 17:00
  • 2020-09-26 17:00
  • 2020-09-27 14:15
  • 2020-09-28 20:00
  • 2020-09-28 20:15
  • 2020-09-29 14:45
  • 2020-09-29 17:15
  • 2020-09-30 16:45
  • 2020-09-30 17:15
  • 2020-10-01 14:30
  • 2020-10-02 14:30
  • 2020-10-02 17:30
  • 2020-10-03 20:30
  • 2020-10-04 14:30
  • 2020-10-05 14:15
  • 2020-10-05 16:00
  • 2020-10-06 17:30
  • 2020-10-06 20:00

La daronne

  • Choisissez une séance
    • Dim. 20 Septembre | 16:45
    • Dim. 20 Septembre | 20:45
    • Lun. 21 Septembre | 14:15
    • Lun. 21 Septembre | 19:30
    • Mar. 22 Septembre | 12:15
    • Mar. 22 Septembre | 14:00
    • Mar. 22 Septembre | 17:15
    • Mer. 23 Septembre | 17:30
    • Mer. 23 Septembre | 20:00
    • Jeu. 24 Septembre | 14:15
    • Jeu. 24 Septembre | 20:00
    • Ven. 25 Septembre | 14:00
    • Ven. 25 Septembre | 17:00
    • Sam. 26 Septembre | 17:00
    • Dim. 27 Septembre | 14:15
    • Lun. 28 Septembre | 20:00
    • Lun. 28 Septembre | 20:15
    • Mar. 29 Septembre | 14:45
    • Mar. 29 Septembre | 17:15
    • Mer. 30 Septembre | 16:45
    • Mer. 30 Septembre | 17:15
    • Jeu. 01 Octobre | 14:30
    • Ven. 02 Octobre | 14:30
    • Ven. 02 Octobre | 17:30
    • Sam. 03 Octobre | 20:30
    • Dim. 04 Octobre | 14:30
    • Lun. 05 Octobre | 14:15
    • Lun. 05 Octobre | 16:00
    • Mar. 06 Octobre | 17:30
    • Mar. 06 Octobre | 20:00
  • Réalisé par
    Jean-Paul Salomé
  • Interprété par
    Isabelle Huppert, Hippolyte Girardot, Farida Ouchani
  • Distributeur
    Scope Pictures
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2020
  • Durée
    1:46
  • Version
    Version française
  • Type
    Comédie
    Policier
    Sortie reportée
  • Date de sortie
    2020-09-09

Entre enquête policière foireuse et comédie aussi jouissive qu’improbable, La daronne offre à Isabelle Huppert un rôle caméléon dans lequel son potentiel comique peut enfin s’exprimer !

Patience Portefeux (avec un nom pareil, on se croirait dans un Agatha Christie mâtiné d’Harry Potter) vit seule dans un joli appartement du quartier asiatique de Paris (ça aura son importance). Elle reçoit régulièrement la visite de ses filles qui ont l’air beaucoup plus sérieuses qu’elle. Car malgré son métier très rigoureux (elle fait des écoutes pour la police), il se dégage d’elle une certaine fantaisie, une propension à suivre son instinct, à ne pas trop penser aux lendemains, à la morale, aux conventions. Elle ne se destinait pas vraiment à entrer dans la police – une enfance énigmatique et baroudeuse lui ouvrait sans doute d’autres voies –, mais un concours de circonstances favorable l’y a amenée. C’est son amant Philippe, chef de brigade qui, épaté par sa parfaite connaissance de l’arabe, l’a intégrée aux équipes. Depuis, elle se prend de passion pour le cas de deux loustics possiblement sur un gros coup et passe rendre visite à sa gâteuse de mère en maison de repos.

Un beau jour, le gros coup tant attendu se précise, les écoutes se resserrent, un camion contenant pas loin d’une tonne de marchandise est traqué et suivi. Patience découvre avec stupeur qu’un des deux dealers n’est autre que le fils de l’infirmière de sa mère ! Et sans trop réfléchir, avec un sang-froid remarquable, elle parvient à faire capoter des mois de filature ! La police passe à côté de la saisie de l’année ; les petites frappes sont sauvées, mais la marchandise, elle, se volatilise, au grand dam des réels commanditaires. C’est que Patience s’est accaparée le magot. Et sous ses dehors faussement naïfs, son assurance et sa placidité font d’elle la moins soupçonnable des trafiquantes de drogue. Qui plus est quand, pas gênée pour un sou, elle se crée un personnage de riche femme du Golfe aux foulards chatoyants. Avec son allure bling-bling, elle en impose aux petits dealers avec lesquels elle traite et rend folle la brigade des Stups qui ne parvient pas à la coffrer !

Patience est un magnifique personnage de cinéma, avec une part de mystère que le film s’acharne à ne pas trop dévoiler. Un personnage qui aurait vécu bien des vies et se retrouverait à l’étroit dans celle de mère célibataire en galère de fric, capable alors de s’imaginer un tout autre destin et le mettre en œuvre avec un mélange de désinvolture, de charisme et de bagout tout à fait réjouissant.

Les Grignoux

 Tweet