Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Hope gap

Prochaines séances

  • 2020-09-20 13:45
  • 2020-09-20 14:15
  • 2020-09-21 14:00
  • 2020-09-22 12:15
  • 2020-09-22 16:00
  • 2020-09-25 16:45
  • 2020-09-26 16:00
  • 2020-09-29 18:00

Hope gap

  • Choisissez une séance
    • Dim. 20 Septembre | 13:45
    • Dim. 20 Septembre | 14:15
    • Lun. 21 Septembre | 14:00
    • Mar. 22 Septembre | 12:15
    • Mar. 22 Septembre | 16:00
    • Ven. 25 Septembre | 16:45
    • Sam. 26 Septembre | 16:00
    • Mar. 29 Septembre | 18:00
  • Réalisé par
    William Nicholson
  • Interprété par
    Annette Bening, Bill Nighy, Josh O’Connor
  • Distributeur
    KINEPOLIS DIST.
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    Grande-Bretagne
  • Année
    2019
  • Durée
    1:41
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
    Romantique
  • Date de sortie
    2020-09-02

Au milieu des paysages sauvages de la côte britannique, Hope gap nous plonge au cœur d’une rupture : celle d’un couple de sexagénaires, après 29 années de vie commune. Comment envisager une vie en solitaire après autant de temps passé ensemble ? Voici l'interrogation poignante de cette fiction qui fait la part belle aux dialogues

Hope gap est un village d’Angleterre en bord de falaises dans le comté du Sussex. C’est là que vivent Grace (Annette Bening) et Edward (Bill Nighy). En couple depuis une trentaine d’années, leur routine semble bien installée : Edward prépare le thé, tandis que Grace travaille à son anthologie de poèmes. Leur vie semble calme, limpide. Jusqu’au moment où éclate une violente dispute. Au lieu de se confronter à la colère de Grace, Edward la fuit, épuisé peut-être par les coups de sang de son épouse. Il n’a tout simplement plus la patience de calmer les humeurs d’une femme qu’il n’aime plus… Au détour d’une conversation avec leur fils Jamie (Josh O’Connor), nous apprenons qu’Edward est tombé amoureux de la mère d’un de ses élèves, et qu’il s’apprête à quitter Grace. Celle-ci aura évidemment beaucoup de mal à accepter cette nouvelle : d’abord abasourdie, elle tentera de faire comprendre à son mari qu’il se trompe, que ça ne peut pas être possible, puis comprendra progressivement qu’il n’y a plus d’espoir…

Le réalisateur William Nicholson, aussi reconnu pour son travail d’écrivain et de scénariste, décortique cette situation comme s’il s’agissait d’une pièce de théâtre. Les états d’âme des personnages, leurs ressentis, leurs désillusions nous sont présentés à travers les dialogues, les conversations que les deux protagonistes entretiennent respectivement avec leur fils, ce dernier étant baladé entre la mère et le père, ne sachant plus lui-même comment envisager cette séparation, comment protéger ses parents sans les blesser. Hope gap est un film gracieux, mélancolique, qui évoque l’immense sentiment d’abandon que l’on peut ressentir lorsque la personne qui partageait notre quotidien depuis si longtemps décide de s’en aller, et ce vaste vide qu’il faut alors apprendre à habiter, pour qu’un jour, peut-être, l’espoir s’y engouffre à nouveau.

Les Grignoux

 Tweet