Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce

La bonne épouse

Martin Provost (à qui l’on doit l’émouvant Séraphine) plante son décor dans une école ménagère française et raconte la libération féminine, née sur les braises de mai 68. Une comédie politique iconoclaste pleine de maîtrise, aussi farceuse que terrifiante.

 

Paulette Van Der Beck est droite dans ses bottes, le sens de la discipline et de l’ordre érigé en vertu cartésienne. Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans protester, c’est ce qu’elle enseigne avec ardeur dans sa petite école professionnelle pour futures ménagères, dans un village d’Alsace. Son mari, qui est le patron du lieu, passe surtout son temps à regarder les jupes des jeunes étudiantes et à feuilleter son calendrier « olé olé » planqué dans le tiroir du bureau. Cette école symbolise cette France pré-mai 68 qui sent le renfermé, engon-cée, fermement, dans sa vision conservatrice de la société. On y donne un enseignement strict, où les femmes sont vues comme inférieures aux hommes qui gardent toute la gestion de la chose publique, comme si cela coulait de source. Heureusement, ça va barder !

En partenariat avec les FPS 
Dans le cadre de l’action « Sang Souci », les FPS vous offrent des places – en nombre limité – sur réservation via FPSinscriptions.liege@solidaris.be ou au 04 341 62 88. En contrepartie, vous apportez un pack de serviettes, une boîte de tampons ou une cup, qui seront ensuite distribués à des femmes qui ne savent pas en assumer le coût.

Sans réservation : prix d’entrée habituels, places en prévente à partir du jeudi 30 janvier 2020 

 Tweet