Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos

Colline Hill

Bien au-delà de chanter du folk, Colline Hill en porte haut et fort les valeurs, rappelant à la manière d’un Woody Guthrie ayant forgé les lettres de noblesse de ce genre, que le folk est une musique « faite pour le peuple et par le peuple ».

Influencée par des artistes tels que Bob Dylan, Neil Young, ou plus contemporains comme Bon Iver, Ben Howard ou Àsgeir, l’artiste mêle la chaleur « roots » des USA à la douceur fragile des univers nordiques.

Les sonorités de Leonard Cohen ou Johnny Cash ne sont jamais loin, cotôyant dans ses mélodies des évocations plus langoureuses issues des répertoires d’auteurs tels que Ray Lamontagne.

"Emotionteller" plutôt que "storyteller", inspirée tant par les songwriters américains que par ceux des contrées scandinaves, Colline Hill s’attache davantage à décrire un ressenti qu’une situation, ou à inventer une histoire. Tantôt intimiste, tantôt percutant, son folk moderne rappelle sans conteste que du sang celte coule dans ses veines. En effet, bretonne d’origine, elle a aussi arpenté pour un temps les pubs de Galway en irlandaise d’adoption.

Après un premier album en 2012 et une centaine de dates (dont les supports de Crosby, Stills & Nash, America, Imelda May) sur des scènes comme le Botanique, l’Olympia, ou encore le Bataclan, Colline Hill présente « SKIMMED » en 2015. On y découvre une écriture riche et subtile, portée par une voix qui a grandi en silences et en émotions. Inspirée par ses icônes (Johnny Cash, Neil Young, Nick Drake) et ses contemporains (Angus & Julia Stone, James Vincent McMorrow), Colline Hill signe aujourd’hui un album pur et inattendu. En février 2016, elle remporte le Grand Prix du Disque du Télégramme avec ce nouvel opus.

Nous sommes très fiers de vous annoncer que Colline Hill a choisi de présenter son nouvel EP 7 titres, dont le nom ne nous est pas encore révélé, dans le cadre chaleureux et intimiste du café le Parc, le 14 septembre prochain.

 

Préventes : 10 € (en ligne et dans les cinémas des Grignoux)

 Tweet