Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce

Les hommes préfèrent les blondes

F O C U S   M A R Y L I N  M O N R O E

De prime abord, il s’agit d’un pur divertissement hollywoodien avec ce qu’il faut de burlesque, de glamour et d’humour satirique. Mais Howard Hawks (Scarface, Rio Bravo), qu’on ne pourrait accuser (bien qu’il s’y refusa) de ne pas être un « auteur », n’a que faire d’une comédie ordinaire ! Avec ce rôle, aujourd’hui son plus célèbre, Marylin devient une actrice, une vraie

Une blonde explosive, croqueuse de diamants et une brune foudroyante éblouie par les muscles des beaux messieurs embarquent pour la France. Sur le paquebot se trouvent le richissime Piggie et les athlètes américains de l'équipe olympique… Cette satire des rapports hommes/femmes, où les dernières dominent clairement les premiers en tirant parti de leur désir incontrôlable, est agrémentée d’une sensualité exacerbée, où l’érotisme est tant sous-entendu qu’il éclate à chaque scène. Hawks s’attarde sur le corps généreux de ses deux actrices, leurs jambes interminables ou sur leur tour de poitrine souligné par des robes plus moulantes les unes que les autres (et dont les couleurs vives tranchent sur les costumes noirs des hommes, mais accentuent aussi l’absence d’autres femmes). Des deux actrices, c’est évidemment Marilyn qui tire le mieux la couverture à elle. Jane Russell était pourtant la star du film (ce qui fit dire à Marilyn : « Mais c’est moi la blonde ») ; mais Marilyn fit tant gagner son personnage en envergure, crevant l’écran de sa voix suave (l’actrice étant aussi, on l’oublie souvent, une incroyable chanteuse) et de sa démarche balancée reconnaissable entre toutes, qu’elle parvient à faire oublier la présence de sa co-star, et à ne pas faire mentir le titre du film.

La projection sera précédée d’une présentation par Dick Tomasovic, du service Arts du spectacle de l’ULiège

Prix d’entrée habituels, places en prévente à partir du mardi 31 janvier

Fiche PDF de l'évènement