Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page Acheter ce dossier

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par Les Grignoux et consacré au film d'animation
Jack et la mécanique du cœur
de Stéphane Berla et Mathias Malzieu
France/Belgique, 2014, 1h34

Ce dossier pédagogique consacré au film d'animation Jack et la mécanique du cœur s'adresse notamment aux enseignants du primaire et aux animateurs en éducation permanente qui souhaitent prolonger la vision de ce film avec un public d'enfants ou de jeunes adolescents (entre neuf et quatorze ans environ). Il propose plusieurs animations qui portent sur les principaux aspects du film et qui pourront être mises en œuvre rapidement après la projection. L'animation reprise ci-dessous porte plus particulièrement sur une thématique centrale du film : tomber amoureux, est-grave ?

La vie vaut-elle d'être vécue sans amour?

Photo du filmCette question se pose dès le début du film, quand Madeleine annonce à Jack qu'il ne pourra jamais tomber amoureux.

Les trois lois imposées par Madeleine, et particulièrement la troisième, peuvent fait l'objet d'un débat de type philosophique.

Un premier débat

Madeleine, qui a greffé une horloge à la place du cœur de Jack, lui impose trois lois à respecter absolument pour survivre:

  • Jack ne doit jamais toucher à ses aiguilles;
  • il doit maîtriser sa colère;
  • et surtout, il ne doit jamais tomber amoureux.

Invitons les participants à commenter ces trois lois.

  • Pourquoi Madeleine impose-t-elle chacune de ces lois?
  • Sont-elles faciles ou difficiles à appliquer? Pourquoi?
  • Est-il possible de vivre sans tomber amoureux?
  • Qu'est-ce que c'est, «tomber amoureux»?

Veillons à ce que soient respectées les règles du débat philosophique au cours de cette discussion:

  • Tous les participants doivent pouvoir s'exprimer;
  • Les jugements de valeurs (et a fortiori les moqueries) sont interdits;

L'enseignant intervient le moins possible, de manière à ne pas décourager les participants de prendre la parole. Néanmoins, il veille à ce que les consignes soient respectées; il peut reformuler certaines phrases; il peut prévoir quelques sous-questions pour relancer le débat, etc. Il intervient aussi quand une chose fausse ou inacceptable est dite.

Commentaires

Ne jamais toucher à ses aiguillesŠ

Photo du filmNe jamais toucher à ses aiguilles est certainement la loi la plus facile à respecter. C'est une loi qui se rattache à l'enfance, où l'on apprend qu'il y a certaines choses auxquelles on ne peut pas toucher, pour des raisons de sécurité notamment(les prises électriques, les objets très chauds, Š)

On comprend bien que toucher aux aiguilles du cœur-horloge pourrait dérégler le mécanisme et mettre la vie de Jack en danger.

Maîtriser sa colère

Maîtriser sa colère est une loi beaucoup plus difficile à respecter. La colère est une émotion sur laquelle on a peu de prises. Il faut sans doute être très sage pour arriver à maîtriser sa colère.

Ici, le cœur n'est plus seulement considéré comme un organe vital mais aussi comme le centre des émotions. («Le cœur est comme l'orgue de barbarie de Miss Acacia: de la mécanique avec des émotions à l'intérieurŠ» dit Madeleine.) Ainsi, en ne maîtrisant pas ses émotions, Jack pourrait aussi dérégler le mécanisme et mettre sa vie en danger.

Ne jamais, jamais tomber amoureuxŠ

Photo du filmEnfin, ne jamais tomber amoureux est sans doute une règle extrêmement difficile et peut-être impossible à respecter. L'amour «romantique» comme celui qui existe entre Jack et Miss Acacia dans le film est un amour qui ne se commande pas, qui «tombe» en quelque sorte sur les protagonistes, comme la foudre du coup de foudreŠ

Ainsi, il suffit d'une rencontre entre Jack et Miss Acacia, un peu magique, où Jack vient accompagner Miss Acacia dans sa chanson, pour que l'amour apparaisse. Ils sont, en quelque sorte, sur la même longueur d'ondes, comme l'indique l'harmonie de leur chant

.

C'est une vision de l'amour qui est très romantique, où l'amour arrive sans qu'on s'y attende, de manière immédiate, et qui prend ensuite toute la place dans la vie des protagonistes. Ainsi, quand Jack tombe amoureux, il ne pense plus qu'à une seule chose: retrouver Miss Acacia.

Cette règle est donc un peu cruelle, puisque quasi impossible à respecter. Quel genre de vie pourrait avoir Jack s'il tenait absolument à ne jamais tomber amoureux? Devrait-il rester cloîtré chez lui de peur de rencontrer quelqu'un? Et si quelqu'un venait frapper à sa porte? Et s'il tombait amoureux d'une personne qui vient rendre visite à Madeleine ou qui vient chercher son aidecomme le font Luna, Anna ou Arthur?

Prolonger le débat

En maintenant les règles du débat philosophique, prolongeons la discussion en invitant les participants à commenter ces propositionsqui découlent en quelque sorte de la précédente:

  • Comment interpréter la fin du film?
  • Finalement, la vie vaut-elle d'être vécue sans amour?

Commentaires

Photo du filmVoici quelques éléments d'interprétation, qui peuvent bien entendu être mis en doute ou contreditsŠ Ils pourront peut-être alimenter la discussion autour de l'issue du film.

À la fin du film, Miss Acacia rejoint Jack près de la maison de Madeleine, alors qu'il est très faible. Elle lui rend la clé de son cœur-horloge, ce qui lui permettrait de remonter le mécanisme et lui redonner vie. Mais Jack, émerveillé que Miss Acacia l'ait rejoint, semble ne plus rien attendre de la vie et jette la clé au loin. Il embrasse alors Miss Acacia et là, tout se fige, sauf Jack et la neige qui tombe, et le jeune homme se met à monter au ciel en prenant appui sur les floconsŠ

Cette fin indique que Jack choisit de mourir, comme si la vie ne valait plus la peine d'être vécue, au moment précis où Miss Acacia l'a rejointŠTout se passe comme si la preuve d'amour que Miss Acacia vient de lui donner était si grande qu'il ne pourra jamais plus vivre un événement plus fort, et décide alors de se laisser mourirŠ Une fois encore, il s'agit là d'une vision extrêmement romantique de la vieŠ

Photo du filmOn peut également envisager d'autres types d'amour que l'amour romantique de Jack pour Miss AcaciaŠ Dans le film lui-même, Madeleine aime Jack comme s'il était vraiment son fils. (Elle mourra de chagrin, ce qui est aussi extrêmement romantique!) Arthur était amoureux de sa femme, mais celle-ci l'a quitté quand il a perdu son travail, ce qui laisse entendre qu'elle ne partageait pas l'amour que lui portait Arthur, bien qu'elle vive avec luiŠ Quant à Anna et Luna, leur vision de l'amour est sans doute encore bien différente.

Des questions corollaires peuvent se poser pour faire avancer la discussion.

  • Dans la proposition «la vie ne vaut d'être vécue sans amour», l'on peut s'interroger sur la définition de la vie: s'agit-il de toute une existence ou seulement d'une partie? Pensons aux personnes qui ont vécu un amour à un moment de leur vie, mais dont cet amour est finiŠ L'espoir de l'amour n'est-il pas également une bonne raison de vivre?
  • Enfin, de quel amour parle-t-on quand on parle de l'amour qui donnerait toute sa valeur à la vie?


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier