Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
Les Sentiers de la gloire
de Stanley Kubrick
États-Unis, 1957, 1h24

Ce dossier pédagogique s'adresse aux enseignants et animateurs qui souhaitent aborder le film Les Sentiers de la gloire avec un large public d'adultes ou d'adolescents. Il propose plusieurs animations pour en explorer les différents aspects ‹ historiques, moraux, politiques, cinématographiques… ‹ après la projection.

Avant la vision

Tout le monde a entendu parler de la Première Guerre mondiale, et certains mots, certaines expressions sont encore familiers à beaucoup d'entre nous[1]: Verdun, Chemin des Dames, Yser, poilus, No man's land, Gueules cassées, Der des ders, embusqués, profiteurs de guerre… Mais la connaissance que chacun d'entre nous a de ce conflit dépasse-t-elle véritablement ces clichés et ces lieux communs?

Avant toute discussion ou réflexion, l'enseignant, notamment s'il est historien, ou l'animateur a avantage à prendre la mesure des connaissances (ou du manque de connaissances…) des spectateurs, jeunes ou moins jeunes, qui vont voir le film de Kubrick, Les Sentiers de la gloire. L'on propose donc de soumettre individuellement aux participants plusieurs questionnaires portant sur la Première Guerre mondiale: leur objectif n'est évidemment pas de contrôler les connaissances des uns et des autres mais d'articuler les connaissances déjà acquises ‹ même si elles sont parfois fausses ou sommaires ‹ avec de futures recherches ou nouvelles prises de connaissances.

De façon plus fine, ces questionnaires et les discussions qui s'ensuivront devraient permettre à l'enseignant ou à l'animateur de mieux percevoir l'intérêt plus ou moins vif ou au contraire le désintérêt et même le dégoût que peut susciter une guerre qui appartient désormais à l'Histoire ancienne: les événements politiques et militaires qui ont marqué cette guerre retiennent-ils l'attention? Ou est-ce plutôt la vie des hommes et des femmes ordinaires qui touche les participants? Ceux-ci ont-ils l'impression d'une histoire dépassée, oubliée ou au contraire toujours vivante, encore présente dans les mémoires? L'Histoire officielle leur paraît-elle faite de clichés, de lieux communs, alors que la guerre véritable serait «censurée»[2], masquée, effacée? Ces événements ont-ils encore à leur estime des conséquences actuelles, des effets visibles dans le monde d'aujourd'hui? Les enjeux de cette guerre ont-ils encore un sens ou paraissent-ils au contraire absurdes, dérisoires, incompréhensibles? Est-il possible de tirer une «leçon» de la Première Guerre mondiale pour le temps présent? «Plus jamais ça», «Il faut défendre ses valeurs», «On sait quand on commence une guerre, pas quand on la finit», «Les peuples sont toujours sacrifiés par leurs dirigeants»…?

Concrètement

On trouvera ci-dessous cinq questionnaires à remettre aux participants avant la projection. Ils y répondront individuellement et pourront ensuite confronter leurs réponses à celles proposées plus loin.

Que savez-vous de la Première Guerre mondiale? réponses suggérées [1]
Vous avez certainement entendu parler de la Première Guerre mondiale, la Guerre de 14-18, et vous savez qu'elle a opposé en particulier la France et l'Allemagne. Mais qui ont été les autres belligérants au cours de la guerre?
Pays La Triple Entente, la France et les «Alliés» la Triplice,les empires centraux et leurs alliés Pays restés neutres de 1914 à 1918 ou non impliqués date de l'entrée en guerre date de la fin de la guerre pour ce pays
France x

1914 1918
Allemagne
x
1914 1918
Autriche




Italie




Grande-Bretagne




Empire ottoman (Turquie actuelle)




Russie




États-Unis




Pays-Bas




Pologne




Canada




Australie




Algérie




Sénégal




Japon




Belgique




D'autres pays?




Que savez-vous de la Première Guerre mondiale? réponses suggérées [2]
Vous savez bien sûr que la France et ses alliés ont gagné la guerre de 14-18 aux dépens des Allemands qui signent l'armistice le 11 novembre 1918. Mais cette guerre a été marquée par de nombreuses batailles, plus ou moins célèbres. Connaissez-vous ces batailles? Qui les a déclenchées? Qui les a gagnées? En quelle année ont-elles eu lieu?
Une bataille … déclenchée par… gagnée par… en…
Bataille de Charleroi et de Mons


Bataille de Tannenberg


Première bataille de la Marne


Bataille des Dardanelles ou de Gallipoli


Première bataille de Verdun


Première bataille de la Somme


Bataille du Chemin des Dames


Blocus maritime


D'autres batailles?


Que savez-vous de la Première Guerre mondiale? réponses suggérées [3]
Il y a environ cent ans, pendant la Première Guerre mondiale, avec quoi s'est-on battu à votre avis? Quels genres d'armes ou de défenses a-t-on utilisés?

oui non rarement je ne sais pas
Avions de chasse



Bombardiers (avions)



Ballons (aériens)



Fusils à un coup (à charger par la bouche)



Fusils à répétition



Tanks



Grenades



Mitrailleuses



Gaz de combat



Canons, artillerie



Couteau, baïonnette



Revolver, pistolet



Mitraillette (ou pistolet mitrailleur, une arme portative qui peut tirer en rafales)



Sous-marins



Porte-avions



Bombes atomiques



Cuirassés (navires)



Gilet pare-balles



Autre?



Que savez-vous de la Première Guerre mondiale? réponses suggérées [4]
Et qui a déclenché cette guerre? Voici une série d'événements qui se succèdent entre juillet et août 1914: êtes-vous capables de les remettre en ordre?
  • La Grande-Bretagne déclare la guerre à l'Allemagne [a]
  • La Russie mobilise [b]
  • L'Allemagne envahit la Belgique [c]
  • L'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie [d]
  • L'Allemagne déclare la guerre à la France [e]
  • La France mobilise [f]
  • L'Allemagne déclare la guerre à la Russie [g]
Que savez-vous de la Première Guerre mondiale? réponses suggérées [5]
Et quelles sont à votre avis les conséquences de cette guerre?
  • Les États européens affaiblis ne peuvent s'opposer à la décolonisation de pays comme l'Inde, le Viêt-nam, l'Indonésie…
  • Hitler prend le pouvoir en Allemagne à la faveur des troubles qui suivent la défaite
  • De nouveaux États apparaissent ou renaissent: Pologne, Tchécoslovaquie, Pays Baltes, Pologne, Finlande…
  • Les États-Unis deviennent la première puissance militaire du monde
  • Les États-Unis deviennent la première puissance économique du monde
  • Plusieurs empires s'effondrent: Autriche-Hongrie, Empire ottoman, Russie
  • Les États européens sont appauvris
  • Les vainqueurs de la guerre, France et Grande-Bretagne, dominent le monde
  • La Russie devient communiste (URSS)
  • La guerre a fait environ un million de morts pour l'ensemble des belligérants

 

Et des éléments de réponse…

1. Des pays en guerre?
Pays La Triple Entente, la France et les «Alliés» la Triplice,les empires centraux et leurs alliés Pays restés neutres de 1914 à 1918 ou non impliqués date de l'entrée en guerre date de la fin de la guerre pour ce pays Remarques
France x

1914 1918
Allemagne
x
1914 1918
Autriche
x
1914 1918
Italie x

1915 1918 Avant la guerre, l'Italie a rejoint la Triplice, mais elle estime en août 14 que la guerre a été déclenchée par les Empires centraux et choisit de rester neutre. Elle rejoint finalement le camp de l'Entente en mai 1915.
Grande-Bretagne x

1914 1918 La Grande-Bretagne possède alors le plus grand empire colonial, et de nombreux nombreux soldats venus des colonies se battront aux côtés de Britanniques, dont notamment 1,3 millions d'Indiens (les Indes d'alors comprenant l'Inde actuelle, le Pakistan et le Népal).
Empire ottoman (Turquie actuelle)
x
1914 1918 Depuis le XIXe siècle, l'Empire ottoman est en crise et perd des morceaux de son territoire notamment en Europe centrale. Face aux ambitions russes au nord, il se range du côté des empires centraux qui l'entraîneront dans leur défaite. Il perdra en 1918 tous ses territoires arabes et cédera la place à la Turquie moderne en 1923.
Russie x

1914 1917 L'empire russe dirigé par le tsar Nicolas II entre en guerre en 1914 mais subira de graves défaites face à l'Allemagne. En février 1917 éclatera une révolution qui débouchera quelques mois plus tard par la prise du pouvoir par le parti bolchevique (communiste) qui signera un armistice avec l'Allemagne en décembre.
États-Unis x

1917 1918 L'opinion publique américaine est au début du conflit «isolationniste» et ne veut pas intervenir en Europe. Ce n'est que tardivement que son intervention permettra de renverser le rapport de forces en faveur des alliés.
Pays-Bas

x

Les Pays-Bas comme la Suisse ou les pays scandinaves resteront neutres tout au long du conflit.
Pologne

x

En 1914, la Pologne n'existe plus et son territoire actuel est partagé entre l'Allemagne et la Russie.
Canada x

1914 1918 En 1914, le Canada est un dominion (forme faible de colonie) de l'Empire Britannique et est entraîné immédiatement dans la guerre. C'est également le cas de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.
Australie x

1914 1918
Algérie x

1914 1918 Algérie, Sénégal et bien d'autres pays d'Afrique sont en 1914 des colonies françaises et participeront grandement à l'effort de guerre français.
Sénégal x

1914 1918
Japon x

1914 1918 Le Japon apportera notamment une aide navale aux Britanniques dans le Pacifique.
Belgique x

1914 1918 Pays neutre mais envahi en août 14, la Belgique sera complètement occupée pendant quatre ans sauf une petite portion à l'ouest derrière l'Yser où se retranchera l'armée belge.
D'autres pays?




Le Portugal, la Grèce, la Roumanie entre autres se rangeront du côté des alliés, la Bulgarie du côté des empires centraux.

fleche retour au questionnaire

2. Des batailles?
Bataille de Charleroi et de Mons (21-23 août 1914: offensive et victoire allemandes) Cette bataille est peu connue du grand public: c'est pourtant la première grande bataille opposant les troupes françaises à l'armée allemande qui a envahi la Belgique pour pénétrer le territoire français par la frontière nord. Venues (à pied) à la rencontre de l'armée allemande, les troupes françaises connaîtront leurs pires pertes de toute la guerre, 7000 hommes tués en une seule journée à Charleroi, presque 40 000 en trois jours sur l'ensemble du front. L'armée française devra ensuite reculer pour éviter l'encerclement.
Bataille de Tannenberg (26-30 août 1914: offensive russe et victoire allemande) Peu après la déclaration de guerre, l'armée russe pénètre rapidement en territoire allemand, obligeant les Empires centraux à combattre sur deux fronts (est et ouest). La situation semble très grave mais l'armée allemande inflige une cuisante défaite aux deux armées russes qui n'ont pas su coordonner leurs efforts. Les généraux vainqueurs, Hindenburg et Ludendorff, en tirent un immense prestige et prennent pratiquement le pouvoir politique en Allemagne.
Bataille de la Marne (5 au 12 septembre 1914: offensive allemande et victoire française et britannique) Au cours de cette bataille célèbre, l'armée française, qui jusque-là avait dû refluer devant l'avance allemande, parvient à porter un coup d'arrêt à cette avancée. Les Allemands vont être contraints de reculer mais ils vont bientôt s'enterrer dans des tranchées de plus en plus fortifiées: la guerre de position succède alors à la guerre de mouvement. Contrairement aux guerres précédentes, les batailles en 14-18 se déroulent sur plusieurs jours, parfois plusieurs semaines, et les champs de bataille couvrent des dizaines ou des centaines de kilomètres avec des millions d'hommes face-à-face. La bataille de la Marne, comme les autres évoquées ici, est donc constituée de multiples batailles secondaires et de combats plus ou moins localisés.
Bataille des Dardanelles ou de Gallipoli (avril 1915-janvier 1916: attaque britannique et française, victoire des Ottomans et de leurs alliés allemands) Lorsque la guerre s'enlise dans les tranchées à l'ouest, les responsables militaires alliés imaginent d'ouvrir un second front contre l'empire ottoman, allié des Allemands. Il s'agit de s'emparer du détroit des Dardanelles qui commande l'accès à la Mer noire et aux ports russes. Une flotte britannique essaiera d'abord de forcer le passage mais est mise en échec. Des forces françaises et britanniques sont ensuite débarquées pour prendre pied sur les hauteurs du détroit: des troupes australiennes et néo-zélandaises (leur pays faisant partie de l'empire britannique) y sont en particulier durement éprouvées. Après plusieurs mois de combats difficiles, l'ensemble du corps expéditionnaire est finalement évacué.
Bataille de Verdun (février-décembre 1916: attaque et échec allemands) Verdun formait un saillant français dans la ligne de front, et les chefs militaires allemands décident d'y lancer une gigantesque offensive après d'importants bombardements d'artillerie. Des combats acharnés s'y dérouleront pendant plusieurs mois pour des gains ou des pertes de terrain limités. Les deux armées y ont perdu des centaines de milliers d'hommes, mais l'on considère généralement qu'il s'agit d'une victoire française.
Bataille de la Somme (juillet 1916: offensive et échec britanniques et français) Les Alliés sont persuadés qu'ils peuvent percer les lignes de défense allemandes après une gigantesque préparation d'artillerie qui dure une semaine. Mais, le 1er juillet, quand les soldats britanniques sortent de leurs tranchées, ils se font massacrer par les mitrailleuses et les canons ennemis: c'est le jour le plus noir de l'armée britannique qui compte près de 20000 morts dans ses rangs. L'offensive se poursuivra jusqu'en novembre au prix de pertes énormes pour des gains minimes de territoire.
Bataille du Chemin des Dames (16 au 22 avril 1917: attaque et échec français) L'offensive française du Chemin des Dames en Picardie est supposée briser le front allemand, mais, malgré le soutien de l'artillerie et des premiers tanks, les troupes françaises ne percent que la première ligne ennemie sans enfoncer les suivantes. Cette offensive qui se prolongera pendant cinq jours malgré son échec évident dès les premières heures, entraînera des mutineries parmi les soldats français découragés et furieux.
Blocus maritime imposé par les Britanniques et les Français (1914-1919) Dès le début de la guerre, les Français essaient d'imposer un blocus commercial à l'Allemagne qui achète de nombreux produits et denrées à l'étranger (aux pays neutres). Progressivement, la marine britannique parviendra à resserrer le blocus, suscitant à partir de 1917 une grave disette en Allemagne, responsable d'environ 750000 morts. Ce blocus sera prolongé jusqu'au printemps 1919 pour contraindre le gouvernement allemand à signer le traité de Versailles (en juin 1919).
D'autres batailles? À vous de chercher… [3]

fleche retour au questionnaire

3. Des armes?

oui non rarement Cliquez sur les images pour en obtenir une version agrandie
Avions de chasse x

Nieuport 11
avion français Nieuport 11

Bombardiers (avions) x

Gotha en vol
bombardier allemand Gotha

Ballons (aériens) x

Ballon d'observation
ballon d'observation allemand abattu par un chasseur

Fusils à un coup (à charger par la bouche)
x

Fusils à répétition x

Fusil britannique
fusil britannique Lee Enfield Mk. III

Tanks x

Char Renault FT-17
char Renault FT-17 utilisé par les soldats américains

Grenades x

grenade britannique
grenade britannique Mills N°36

Mitrailleuses x

mitrailleuse allemande
mitrailleuse allemande Maschinengewehr 08

Gaz de combat x

Servants britanniques d'une mitrailleuse Vickers équipés de masques à gaz
mitrailleurs britanniques équipés de masques à gaz

Canons, artillerie x

canons allemands à Cambrai
canons allemands "10 cm Kanone 14"

Couteau, baïonnette

x

charge à la baïonnette
charge de soldats français à la baïonnette
(le manque de renseignements ne permet pas
de savoir s'il s'agit d'un assaut réel ou d'un exercice;
les uniformes sont ceux du début de la guerre)

Revolver, pistolet x

Fusil britannique
Kirk Douglas dans les Sentiers de la gloire :
comme officier français, il est en principe équipé
d'un revolver d'ordonnance modèle 1892 8mm
(mais il semble qu'il s'agisse d'un Smith & Wesson 1917…)

Mitraillette (ou pistolet mitrailleur, une arme portative qui peut tirer en rafales)

x

Soldat allemand en France en 1918 armé d'une mitraillette
soldat allemand armé d'un des premiers modèles de mitraillette (ou pistolet mitrailleur)
Bergmann MP18 distribué à la fin de la guerre

Sous-marins x

U-Boot
deux sous-marins allemands vers 1916

Porte-avions
x

Bombes atomiques
x

Cuirassés (navires) x

croiseur de bataille
le cuirassé britannique Queen Mary
coulé en 1916 à la bataille du Jutland,
causant la mort de 1266 marins

Gilet pare-balles

x

Cuirasse
un modèle de cuirasse expérimenté par les Allemands

En quatre années de guerre, on a assisté au développement de nouvelles armes, plus ou moins efficaces, destinées à donner un avantage important sinon décisif sur l'ennemi.

Au début de la guerre, les combats impliquent essentiellement des fantassins, des soldats à pied, armés de fusils à répétition (un verrou dans la culasse permet de recharger l'arme en une fraction de seconde) et à longue portée (plusieurs centaines de mètres). Mais ces soldats sont confrontés à une artillerie de plus en plus puissante et rapide qui décime l'adversaire, ainsi qu'à une arme récente, la mitrailleuse sur pied qui tire à une cadence très élevée et fauche toutes les vagues de fantassins. Ceux-ci sont rapidement contraints de s'enterrer dans des tranchées pour échapper à ces tirs mortels.

Des armes anciennes comme la baïonnette sont toujours utilisées mais sont très peu efficaces, l'artillerie faisant le plus grand nombre de victimes (70% environ). Des armes de combat rapproché (dans les tranchées) font néanmoins leur apparition comme la mitraillette (1918). En outre, en avril 1915 dans la région d'Ypres (en Belgique), l'Allemagne lance sur une grande échelle une attaque aux gaz mortels. Des contre-mesures comme les masques à gaz seront mises en œuvre, et de nouveaux gaz plus efficaces seront utilisés par tous les belligérants au cours de la guerre. Cette arme effrayante ne donna cependant aucun avantage décisif à l'un des belligérants et fut interdite par la convention de Genève de 1925.

D'autres armes sont alors développées. C'est le cas en particulier de l'aviation utilisée d'abord comme moyen d'observation mais qui conduira rapidement à des combats aériens et à la mise au point d'avions de chasse équipés de mitrailleuses. Des bombardiers ont également été utilisés pour bombarder les villes anglaises, même si ces bombardements ont eu une ampleur très limitée, comparés à ceux de la Seconde Guerre mondiale. Des ballons et des dirigeables furent également utilisés pour l'observation et le bombardement.

La grande innovation, peut-être décisive, fut le char de combat (ou tank) qui apparut au cours de l'année 1917. Cette invention britannique, bientôt imitée par les Français, eut d'abord des résultats médiocres: trop lourds et trop lents, les premiers chars tombèrent rapidement en panne, avant que des chars plus légers fassent leur apparition et puissent accompagner les offensives de fantassins de façon efficace.

La guerre navale fut également importante bien que moins connue. Elle a mis aux prises essentiellement les marines britannique et allemande (formées notamment de cuirassés) lors d'une grande bataille (du Jutland) en 1916 au résultat indécis. Mais la supériorité générale de la marine britannique lui permit d'imposer un blocus à l'Allemagne durant pratiquement toute la guerre. L'Allemagne y répondit en utilisant une nouvelle arme, les sous-marins qui coulèrent un nombre impressionnant de navires cherchant à ravitailler la Grande-Bretagne.

Enfin, porte-avions, bombes atomiques n'ont été développés qu'au cours de la Seconde Guerre mondiale. Pour l'anecdote, signalons que les belligérants ont essayé différentes sortes de cuirasses en métal, ancêtres des gilets pare-balles actuels (qui datent des années 1960), mais leur poids excessif et leur faible efficacité en ont réduit l'usage à quelques expérimentations.

fleche retour au questionnaire

4. Le déclenchement de la guerre

Aujourd'hui encore, les responsabilités dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale sont objet de discussions et de polémiques. Néanmoins, l'enchaînement des faits qui a mené à la guerre est bien connu.

Suite à l'assassinat à Sarajevo de l'Archiduc d'Autriche le 28 juin 1914 par un nationaliste serbe, l'Autriche lance un ultimatum à la Serbie (qui le rejette) et déclare la guerre à ce pays le 28 juillet[d].
La Russie, qui se pose en défenseur de la Serbie, mobilise ses troupes à partir du 30 juillet[b].
La France, alliée de la Russie, mobilise à son tour le 1er août[f].
Le même jour, l'Allemagne, alliée de l'Autriche, déclare la guerre à la Russie [g], puis à la France le 3 août[e].
Le lendemain 4 août, l'Allemagne envahit la Belgique, pays neutre, pour attaquer la France par sa frontière nord[c].
La Grande-Bretagne, qui est restée hésitante les jours précédents, se pose en garant de la neutralité belge et déclare la guerre à l'Allemagne[a].

Sur le front Est, les hostilités proprement dites ne commencèrent que le 17 août quand deux armées russes pénètrent en Prusse-Orientale (en Allemagne) avant d'être défaites à Tannenberg le 30 août.

fleche retour au questionnaire

5. Les conséquences
Les États européens affaiblis ne peuvent s'opposer à la décolonisation de pays comme l'Inde, le Viêt-nam, l'Indonésie… FAUX
C'est seulement après la Seconde Guerre mondiale que les pays colonisés parviendront à l'indépendance. Pendant la Première Guerre cependant, beaucoup de colonisés participèrent aux combats en Europe et ailleurs.
Hitler prend le pouvoir en Allemagne à la faveur des troubles qui suivent la défaite FAUX
Après une période de troubles et de violences, l'Allemagne deviendra une république (dite de Weimar) et se redressera rapidement à partir de 1923 malgré les importants dommages de guerre qu'elle doit payer suite au traité de Versailles. Mais, en 1929, la crise économique qui a débuté aux États-Unis, touche l'Allemagne qui plonge à son tour dans le récession en 1931. C'est dans ce contexte de crise économique et sociale que le parti nazi dirigé par Hitler gagne les élections de juillet 1932 (avec 37% des voix) avant de prendre le pouvoir en janvier 1933.
De nouveaux États apparaissent ou renaissent: Pologne, Tchécoslovaquie, Pays Baltes, Pologne, Finlande… VRAI
Les empires centraux ‹ Allemagne et Autriche-Hongrie ‹ mais également la Russie en proie à une révolution violente sont effectivement démembrés en fonction notamment des différentes nationalités qui les composaient.
Les États-Unis deviennent la première puissance militaire du monde FAUX
Les citoyens des États-Unis sont à l'époque volontiers isolationnistes et ne souhaitent pas intervenir en Europe ni ailleurs dans le monde. Si malgré tout, ils ont participé de façon importante (à partir de 1917) à la guerre en Europe, ils retournent rapidement à leur tradition isolationniste après l'armistice, et leur armée fortement réduite restera essentiellement cantonnée au territoire américain jusqu'à ce que, deux décennies plus tard, l'attaque japonaise à Pearl Harbor les plonge en décembre 1941, dans la Seconde Guerre mondiale.
Les États-Unis deviennent la première puissance économique du monde VRAI
Dès la fin de la guerre, les États-Unis deviennent effectivement la première puissance économique mondiale, dépassant en particulier la Grande -Bretagne et son immense empire colonial.
Plusieurs empires s'effondrent: Autriche-Hongrie, Empire ottoman, Russie VRAI
À ces différents empires, il faut ajouter l'empire allemand qui devient une république et qui perd une partie de ses territoires au profit de la France, de la Belgique et de la Pologne notamment.
Les États européens sont appauvris VRAI
La guerre a eu un coût exorbitant pour les pays européens dont toute l'économie a été orientée pendant quatre ans vers la production militaire. Ces pays se sont en outre lourdement endettés pour payer l'effort de guerre. Enfin et surtout, un très grand nombre d'hommes (mais aussi de femmes) sont morts ou ont été blessés et mutilés, ce qui affecte fortement les ressources humaines d'après-guerre.
Les vainqueurs de la guerre, France et Grande-Bretagne, dominent le monde VRAI et FAUX
La France et la Grande-Bretagne restent de grandes puissances économiques et militaires et conservent d'importants empires coloniaux. L'une et l'autre sortent néanmoins affaiblies de cette confrontation meurtrière.
La Russie devient communiste (URSS) VRAI
En février 1917 éclate une première révolution en Russie qui plonge le pays dans l'instabilité avant qu'une nouvelle révolution en octobre permette aux bolcheviques (ou communistes) de prendre le pouvoir. Il s'ensuivra une guerre civile (entre «Rouges» et «Blancs») qui se terminera en 1923 par la victoire des communistes.
La guerre a fait environ un million de morts pour l'ensemble des belligérants FAUX
La Première Guerre mondiale fut beaucoup plus meurtrière que cela! On estime le nombre de victimes militaires pour l'ensemble des belligérants à 8,5 millions de morts. Et il faut ajouter environ 10 millions de civils qui sont morts de façon directe ou indirecte (malnutrition, maladies…) des effets de la guerre.

fleche retour au questionnaire

Ce qu'il faut en retenir…

Les informations historiques qui précèdent ne doivent évidemment pas être considérées comme devant être apprises et connues de tous… Et les questionnaires proposés n'ont pas été conçus comme des outils de contrôle ou d'évaluation.

Leur objectif est bien plutôt de mettre l'accent sur la diversité des questions historiques et des problématiques que recouvre une expression comme la Première Guerre mondiale: ce sont des événements militaires mais aussi politiques, c'est aussi des objets matériels (les armes), des réalités humaines quotidiennes (la vie de soldats mais aussi des civils), des événements impliquant des millions d'hommes mais aussi des faits qui n'en concernent que quelques-uns mais néanmoins pertinents.

L'histoire est un savoir déjà constitué mais aussi et surtout en évolution, en révision et en recherche constantes. Et les questionnaires proposés visent d'abord à susciter un esprit de curiosité et de questionnement…


 

D'autres questions

On poursuivra par une discussion avec les participants sur des thèmes comme:

  • Certaines personnes de votre famille ou de votre entourage vous ont-elles déjà parlé de la Première Guerre mondiale?
  • Avez-vous déjà vu des vestiges, des monuments, des objets, des lieux associés à la Première Guerre mondiale?
  • Avez-vous déjà vu des films ou des émissions de télévision, déjà lu des livres (récits, romans), des bandes dessinées, des articles, qui évoquent la Première Guerre mondiale?
  • Cette période vous intéresse-t-elle ou vous paraît-elle lointaine? Connaissez-vous des personnes qui s'intéressent plus particulièrement à cette période? Comprenez-vous pourquoi?
  • Les commémorations du centenaire vous semblent-elles pertinentes? ou au contraire inutiles?
  • Si vous deviez évoquer la Première Guerre mondiale, quelle image, quel mot, quelle phrase vous vient immédiatement à l'esprit?
  • Et quelles émotions suscite en vous l'évocation de cette guerre?
    • de l'indifférence
    • de l'horreur
    • de la crainte (que ça puisse recommencer…)
    • de l'admiration (pour le courage, l'abnégation des soldats…)
    • de l'incompréhension
    • de la pitié, de la compassion (pour les souffrances endurées)
    • de la révolte, de la colère (devant l'absurdité apparente de cette guerre)
    • un autre sentiment?

1. Cette connaissance varie évidemment grandement selon l'âge, la nationalité, l'appartenance sociale, la culture personnelle. Ce n'est que par facilité que l'on considère le public comme un ensemble plus ou moins homogène. L'animation proposée ici vise précisément à prendre la mesure des différences dans un groupe de spectateurs (jeunes ou moins jeunes).

2. On reprend le titre d'un ouvrage polémique de l'historien Frédéric Rousseau, La Guerre censurée. Une histoire des combattants européens de 14-18. Paris, Seuil, 1999.

3. Les personnes intéressées trouveront sur le site de l'Académie de Westpoint les cartes détaillées des différentes campagnes et batailles de la Première Guerre mondiale.

 

Affiche du film Les Sentiers de la gloire


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier