Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
Litltle Black Spiders
de Patrice Toye
Belgique, 2012, 1h34

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse notamment aux enseignants du secondaire et aux animateurs en éducation permamente qui, après la vision du film Little Black Spiders, souhaiteront aborder ses principaux thèmes avec les spectateurs (adolescents ou adultes). Ce dossier propose notamment diverses animations qui ont pour objectif d'exploiter les dimensions psychologique et morale du film par une approche nuancée des personnages ou encore d'explorer les différents aspects de la création cinématographique à l'oeuvre dans la transcription toute personnelle de cette histoire.

Discuter des comportements des personnages 

Les comportements des personnages en disent souvent plus long sur leurs motivations que leurs répliques… Le questionnaire suivant épingle les comportements de quelques-uns des personnages du film et propose aux participants d'évaluer, sur une échelle de un à cinq, leur degré de compréhension de ces diverses attitudes. Le but de cette activité n'est pas de se poser en juge de tel ou tel comportement, ce qui s'avérera sans doute difficile en ce qui concerne les choix posés par Sœur Simone, mais surtout de réfléchir aux raisons pour lesquelles tel ou tel comportement provoque chez nous telle ou telle réaction, pouvant aller de l'adhésion au rejet le plus total.

Objectifs visés et compétences mises en œuvre (cours de français)

L'objectif de cette animation est d'amener les participants à construire un point de vue argumenté sur les comportements des différents personnages. Cette activité vise notamment à mettre en œuvre les compétences suivantes:

  • Participer à différentes situations de communication;
  • Distinguer son mode de pensée de celui des autres;
  • Se dégager de son propre système de référence.

Déroulement

On trouvera ci-dessous un questionnaire à propos de différents comportements mis en scène dans Little Black Spiders. Après avoir répondu au questionnaire individuellement, on pourra procéder à un échange en grand groupe autour de chaque question. Pour simplifier l'activité, on peut proposer aux participants d'entourer par exemple les cinq questions qui les ont particulièrement marqués et à propos desquelles ils souhaiteraient s'exprimer et échanger avec le groupe.

Comment réagissez-vous? Comment réagiriez-vous à la place des personnages?
  1. Je comprends et j'agirais de façon similaire 2. Je comprends mais je n'agirais sans doute pas de façon similaire 3. Je comprends mais je n'agirais jamais de cette façon 4. Je ne comprends pas et je n'agirais sans doute jamais de cette façon 5. Je trouve ce comportement intolérable et révoltant
1. Sœur Simone attribue un nouveau prénom à chaque nouvelle arrivante.
2. Cecilia fait monter Katharina par l'escalier de service.
3. Roxane fume alors qu'elle est enceinte.
4. Katharina croit avoir un avenir avec Guy, son prof de latin.
5. Sœur Simone dit à Koen, l'amoureux de Liesbeth et sans doute le père de son enfant, que le grenier est vide depuis longtemps.
6. Cecilia autorise les filles à monter leur pièce de théâtre.
7. Les filles «utilisent» le jardinier Hendrik pour figurer le taureau dans leur pièce de théâtre.
8. Cecilia dit à Sœur Simone où sont les filles mais aussi qu'elle les a autorisées à monter cette pièce et qu'elles ne font rien de mal.
9. Après avoir surpris la représentation, Sœur Simoneannonce aux filles qu'elle a licencié Hendrik à cause d'elles.
10. Vicky, une des filles qui a déjà accouché, s'en prend à Sœur Simone qu'elle accuse d'avoir menti au sujet de la mort de son bébé pour pouvoir le lui prendre afin de le faire adopter.
11. Katharina téléphone chez Guy et lui laisse un message.
12. Avec l'aide des autres filles, Katharina s'enfuit du grenier pendant la nuit et va chez Guy.
13. Guy ne repousse pas Katharina pendant qu'elle cherche à l'embrasser.
14. Il promet de payer tout ce qu'il y aura à payer avant et après la naissance du bébé.
15. Katharina lui crache au visage.
16. Katharina dit à Sœur Simone vouloir revenir au grenier.
17. Quand Liesbeth aperçoit ses parents à travers la fenêtre, elle est très heureuse parce qu'elle pense qu'ils viennent la chercher.
18. Mia provoque son propre avortement en utilisant un stylo.
19. Katharina fouille le bureau de Sœur Simone et emporte le papier qu'elle a signé à son arrivée.
20. Sœur Simone organise des rencontres entre Cecilia et un petit garçon qui doit être son fils.
21. Roxane, qui commence à avoir des contractions, supplie Katharina de ne pas la laisser seule avec les sœurs.
22. Katharina simule des contractions pour ne pas être séparée de Roxane.
23. Cecilia et Sœur Simone emmènent Roxane en voiture pour la faire accoucher ailleurs sous le prétexte que le docteur Goossens ne travaille pas le dimanche. L'accouchement se fera en France.
24. Pendant le trajet en voiture, Sœur Simone impose à Cecilia de ne voir son fils qu'une fois par an.
25. À leur arrivée à l'hôpital français, Sœur Simone dit aux infirmières de provoquer l'accouchement de Katharina contre son gré, 3 semaines avant la date prévue.
26. Le lendemain de leurs accouchements, Cecilia ne les empêche pas de s'enfuir de l'hôpital avec le bébé de Katharina.
27. Après le décès de son amie, Roxane déclare l'enfant comme étant le sien à la première commune flamande qu'elle rencontre mais lui donne le nom de sa mère biologique: Katharina.

Commentaire

Remarque: les commentaires suivants sont donnés à titre indicatif et constituent des interprétations hypothétiques des comportements des personnages du film de Patrice Toye.

Katharina

Katharina est orpheline. Elle est enceinte de son prof de latin qu'elle appelle sans cesse mentalement par son prénom: Guy. Elle est de tempérament timide et réservé, elle ne parle pas beaucoup, préfère rester seule dans sa chambre à écouter de la musique ou à écrire de fausses lettres à son bébé et à Guy dans son journal intime. Elle croit dur comme fer à son histoire d'amour, pense qu'il n'est pas comme «les autres hommes» et qu'il quittera son épouse pour vivre avec elle et leur bébé à naître.

Elle croit en la bienveillance de Guy et ne se doute pas une seconde que le «grenier» est un lieu clandestin administré par une religieuse qui fournit des nouveau-nés aux couples catholiques qui peuvent payer. C'est donc en toute confiance que Katharina arrive au grenier et s'en remet aux soins de Sœur Simone et de Cecilia, son assistante. Dans le film, cette confiance se manifeste par exemple lorsqu'elle signe un papier à son arrivée sans même en lire le contenu ou qu'elle exprime à Sœur Simone sa peur de l'accouchement en attendant que celle-ci la rassure comme le ferait une amie, une sœur ou peut-être même une mère.

Outre sa confiance naturelle envers les autres et sa réserve, Katharina est aussi un personnage déterminéet volontaire: elle est déterminée à devenir mère, à travailler pour subvenir aux besoins de son enfant, etc. Elle ne se laisse pas non plus démonter par les arguments de Roxane ou Cecilia qui mettent en avant la difficulté d'avoir un enfant et de s'en occuper. Par ailleurs, elle n'hésite pas à «faire le mur» en pleine nuit et à prendre le train pour retrouver Guy; à simuler des contractions pour respecter la promesse faite à son amie de ne pas la laisser seule; à rétorquer à Sœur Simone qu'elle aun nomquand cette dernière lui dit de signer d'une croix la déclaration de naissance de sa fille ni à quitter l'hôpital français pour rejoindre la frontière belge à pied.

Roxane

Roxane a une personnalité très forte, libre, indépendante. Elle sait ce qu'elle veut ou en tout cas en donne l'impression. Elle ne sait pas ce qu'elle fera dans la vie mais dit avoir «des projets» et qu'un bébé serait «un frein». Elle semble lucide par rapport aux exigences de la maternité et n'a pas du tout envie de passer son temps à s'occuper d'un bébé mais bien à profiter de sa vie d'adolescente. Elle fume, parce que de toute façon, elle ne veut pas garder l'enfant,: elle agit comme si la santé de ce dernier ne la concernait pas, sans doute parce qu'elle ne s'identifie pas à cette maternité. À l'inverse de Katharina, elle a parfaitement conscience de ce qu'elle fait au grenier et d'avoir signé un papier où elle accepte de faire adopter son enfant par un couple d'adultes riches.

Elle a un tempérament de «leader», de meneuse de groupe. Sœur Simone lui dit d'ailleurs, en parlant de la pièce de théâtre: «Ça ne m'étonne pas venant de toi, Roxane.» avant d'ajouter: «Par contre toi, Katja, tu m'as déçue!». Roxane souhaitera pourtant garder son bébé: sur le toit, elle pleure et dit à Katharina que c'est parce qu'elle est heureuse puis dans la voiture qui l'emmène accoucher en France, hurle à Simone qu'elle veut le garder. Elle avoue aussi à son amie qu'elle a peur de se retrouver seule avec les sœurs et lui fait promettre de rester avec elle.

Sœur Simone

Sœur Simone est sans doute le personnage qui suscitera le plus de réactions négatives dans la classe. Elle exerce un contrôle arbitraire et injuste sur la vie d'autres individus: sur les jeunes filles qui sont de passage au grenier et qu'elle ne reverra plus après leur grossesse mais aussi sur Cecilia qui est pourtant son assistante depuis 7 ans. Elle ment aussi aux jeunes pères qui se présentent, comme Koen, et qui souhaitent voir leur fiancée, peut-être pour leur faire part de leur souhait de reconnaître l'enfant!

En outre, cette activité semble en désaccord total avec les valeurs qu'elle prétend représenter: la charité chrétienne, le partage, le souci de son prochain, etc.

Sœur Simone ne souhaite pas que ces jeunes filles développent de la confiance en elles. Elle a en effet tout intérêt à les culpabiliser pour les convaincre qu'elles ne sont pas capables d'être des mères ou d'être dignes de leur enfant.

Enfin, leur donner un autre nom que le leur, les isoler du reste de la société, ne fût-ce que des autres patients de l'hôpital, c'est leur signifier qu'elles sont dans une forme d'illégalité sociale: elles ne peuvent à la fois être adolescentes, enceintes et intégrées dans la société.

Les couples qui adoptent les bébés ne sont peut-être pas au courant de l'abus de confiance avéré dont la Sœur se rend coupable auprès des jeunes filles mais ils ne semblent pas très préoccupés par leur destin; c'est surtout les enfants qu'elles portent qui les intéressent: il n'y a qu'à se rappeler la manière dont la mère adoptive de l'enfant de Katja l'observe avec avidité à travers la fenêtre. Il est probable même qu'elle pense faire une bonne action en libérant l'adolescente d'un fardeau.

Cecilia

Cecilia a un garçon de 7 ans qu'elle a fait adopter et qui ne sait pas qu'elle est sa mère. Les rencontres clandestines que Sœur Simone organise à l'hôpital sont donc difficiles à vivre pour Cecilia qui ne doit pas se montrer trop affectueuse pour ne pas que l'enfant «se doute de quelque chose.» Bien que cela soit difficile à croire, Cecilia se comporte comme si elle n'avait pas conscience des pratiques de Sœur Simone.

Elle semble convaincue que faire adopter son enfant est la meilleure solution quand on n'a pas de situation, d'argent ou de famille prête à vous accepter telle que vous êtes. D'un côté, elle est plus permissive que Sœur Simone (elle les laisse monter la pièce de théâtre, laisse les deux filles s'enfuir à la fin, etc.) tout en étant très active au grenier: elle supervise les promenades des filles, la confection de leurs uniformes, les conduit au grenier, les accompagne en France lorsqu'elles vont accoucher.

Mia

Mia, la plus jeune, a été abusée par son oncle et est tombée enceinte à la suite de ce rapport incestueux. Mia culpabilise énormément de sa situation: la scène du cauchemar dans les bois exprime d'ailleurs toute cette culpabilité. Comme les autres filles, ce sont ses parents qui, par honte, ont décidé de l'éloigner des regards pendant sa grossesse. Mia le comprend très bien et pour pouvoir récupérer sa vie d'avant, sa vie d'enfant et «mériter» de revivre près de ses parents, elle doit mettre un terme à sa grossesse; ce qu'elle fera lors d'un acte de désespoir, au péril de sa propre vie.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier