Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
La Tête de Maman
de Carine Tardieu
France, 2007, 1h35

 

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants du secondaire qui verront le film La Tête de Maman avec leurs élèves. Il contient plusieurs animations qui pourront être rapidement mises en œuvre en classe après la vision du film.

Dégager le sens global de l'histoire

Quel est le propos général du film? Pourquoi cette histoire d'une jeune fille qui découvre le passé insoupçonné de sa maman? Pourquoi d'autres intrigues, sans doute accessoires, comme celle de la relation entre Lulu et Simon ou celle de la maladie de Juliette? Si l'intention d'un réalisateur de film est de divertir le spectateur, de l'émouvoir, de le faire rire ou, plus généralement, de lui procurer des émotions, il arrive aussi qu'il souhaite susciter une réflexion, attirer l'attention sur un problème de société, faire découvrir une réalité méconnue, etc.

Qu'en est-il de La Tête de Maman? Le film a-t-il un message à délivrer ou veut-il attirer notre attention sur un thème particulier?

Pour essayer de répondre à ces questions, on peut s'en poser une plus simple: qu'est-ce qui a changé entre le début et la fin du film? Lulu a-t-elle changé?
Cette question peut faire l'objet d'une discussion entre les spectateurs.

L'on peut également leur soumettre les trois propositions suivantes et leur demander d'y réagir:

Le thème principal du film La Tête de Maman, c'est …

  • le passage à l'âge adulte. En effet, entre le début et la fin du film, Lulu a changé: elle et Simon ont transformé leur relation ambiguë en relation amoureuse; elle a accepté l'histoire d'amour de sa maman avec Jacques et elle a fait tout ce qu'elle pouvait pour qu'ils puissent se retrouver. Alors qu'au début du film, elle veut provoquer la rencontre pour elle-même (pour que Juliette ait un électrochoc en voyant Jacques vieilli, qu'elle cesse de penser à lui et qu'elle vive enfin sa vie), elle poursuit ensuite cet objectif pour le bonheur de sa maman. Elle cesse d'envisager les choses seulement de son point de vue à elle.
  • trouver son identité, s'accepter tel que l'on est. En effet, au début du film, Lulu se bat contre Simon qui l'appelle Lucille et à la fin du film, c'est elle-même qui déclare s'appeler Lucille… Tout se passe comme si Lulu acceptait d'être une jeune fille, avec tout ce que cela comporte en termes d'apparence et de relations avec les autres.
  • l'amour: à quoi ça tient. En effet, en acceptant que sa maman ait eu une histoire d'amour avec un autre homme qu'Antoine, son père, Lulu va être capable de vivre une histoire d'amour elle-même… Le film montre que l'amour n'est pas qu'une affaire d'apparence, de statut, etc. mais aussi d'autres choses plus difficiles à définir comme un «accord des corps», des goûts communs, etc.

Les spectateurs sont-ils d'accord avec ces interprétations? Leur semblent-elles également valides ou l'une d'entre elles leur paraît-elle plus pertinente?

Pour prolonger la réflexion, soumettons aux spectateurs les scènes suivantes: peut-on rattacher chacune d'elles avec un des trois thèmes ci-dessus? pourquoi?

  • Juliette demande à Lulu: «Clara aussi, elle fête ses 15 ans? elle fait plus mûre, non?». «Plus bonne!» répond Lulu.
  • Clara offre un ensemble de lingerie à Lulu: celle-ci s'exclame «j'ai l'air d'une pute!» en se regardant dans le miroir, à quoi Clara répond «tu as l'air d'une fille!»
  • Tout le monde se prépare pour la fête d'anniversaire des deux filles; Antoine demande à Lulu «comment tu me trouves?» Lulu ne le regarde pas et dit, les yeux fixés sur sa ceinture, «mon bouton a pété! Je suis trop grosse!»
  • Après avoir revu Jacques, Juliette boit un verre de vin avec la maman de Clara; elles rient.
  • Antoine a une collection de petites machines-outils que Juliette époussette en s'étonnant de leur nombre; plus tard, Jacques apporte à Juliette une collection de crottes dont elle doit deviner quels animaux les ont produites!
  • Jane Birkin dit à Lulu : «t'es grosse et moche et égoïste! T'es qu'une petite pucelle qui ne pense qu'à son cul!»
  • Jacques et Juliette improvisent une danse dans la volière.
  • Lulu fait l'amour avec Simon et dit (en voix off): «C'est là que j'ai compris comment on pouvait s'accrocher pendant vingt ans au souvenir d'un grand amour».

[...]


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier