Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
Goshu, le violoncelliste
d'Isao Takahata
Japon, 1981, 1h03

Le dossier pédagogique dont on trouvera un court extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants de la fin du maternel ou du début du primaire qui verront le film Goshu, le violoncelliste avec leurs élèves (entre cinq et huit ans environ). Il contient plusieurs animations qui pourront être rapidement mises en oeuvre en classe après la vision du film.

Quelques mots d'explication musicale

Goshu, le violoncelliste est un film qui aborde le domaine musical. Il nous semblait dès lors important et intéressant de consacrer une partie de notre dossier à cette approche.

Avant la vision du film, les enfants avaient dû se pencher sur la signification du mot violoncelliste. L'activité qui suit propose d'approfondir les connaissances (théoriques) des enfants dans le domaine musical. Le chapitre suivant [qui se trouve dans le dossier imprimé mais qui n'est pas reproduit sur cette page WEB] sera, lui, consacré à une approche plus vivante de la musique.

Objectif

  • Donner certaines notions théoriques sur le domaine musical au sens large

Méthode

  • Lecture d'un texte parsemé de termes musicaux, notamment présents dans le film.

Déroulement

L'enseignant demande aux enfants de lire avec lui le texte ci-dessous:

Goshu joue du violoncelle dans un orchestre. Pour le concours annuel, le chef d'orchestre a choisi qu'ils interpréteraient la 6e symphonie (dite pastorale) de Ludwig van Beethoven. Parmi les compositeurs classiques, Beethoven n'est pas le plus simple. Goshu a bien du mal à suivre les autres musiciens : son jeu manque d'émotion et, en outre, il n'est pas toujours en rythme. Cependant, il va recevoir l'aide inattendue de petits animaux et il sera fin prêt pour jouer lors du concert final. Il reçoit alors les acclamations du public et les félicitations du chef et de ses collègues.

Certains mots du texte sont soulignés en gras. Ils touchent tous au domaine de la musique et se retrouvent pour la plupart dans le vocabulaire du film. L'enseignant demandera aux enfants de relever les mots qui ne leur sont pas complètement inconnus. Les enfants diront ce que le mot évoque pour eux et l'enseignant complétera s'il y a lieu. Les mots qui sont totalement inconnus des enfants leur seront également expliqués.

Glossaire

  • Violoncelle: le violoncelle est comme un gros violon que l'on tient entre ses jambes lorsqu'on en joue. Il repose sur le sol à l'aide d'une pique fichée dans le bas de la caisse de résonance. Il se compose d'un caisson en bois (la caisse de résonance), il a quatre cordes que vient frotter un archet. L'archet est une baguette dont la partie qui frotte les cordes du violoncelle est faite de crin de cheval enduit de colophane. Le son que produit le violoncelle est plus grave que celui du violon, il est très chaleureux et il n'est pas rare que des musiciens écrivent des morceaux pour violoncelle seul.
  • Orchestre: ensemble d'instrumentistes (personnes qui jouent d'un instrument de musique) constitué pour exécuter de la musique.
  • Chef d'orchestre: personne qui dirige les différents musiciens de l'orchestre. En effet, il y a parfois jusqu'à 100 musiciens qui jouent ensemble. Il faut quelqu'un pour assurer la cohérence de l'uvre exécutée. À l'aide de sa baguette, le chef indique aux musiciens quand ils doivent commencer, comment ils doivent jouer, et surtout il donne le ton, l'orientation artistique de l'orchestre. Sans chef, un orchestre n'est rien, il n'y a pas de véritable ensemble.
  • Symphonie: pièce orchestrale (pour ensemble d'instruments) divisée en plusieurs mouvement contrastés (en général 3: un rapide, un lent et de nouveau un rapide).
  • Ludwig van Beethoven (1770 - 1827): compositeur allemand très célèbre de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècles. Il a composé notamment la fameuse Sonate au clair de lune, l'Hymne à la joie (hymne adopté par l'Union Européenne) et la Symphonie pastorale que l'on entend dans le film Goshu, le violoncelliste.
  • Compositeur classique: un compositeur est une personne (homme ou femme) qui écrit de la musique pour que d'autres puissent la jouer ou la chanter. La musique classique se définit par opposition au jazz, à la musique pop et électronique. Les grands compositeurs classiques sont Mozart, Bach, Beethoven, Vivaldi, Schubert et bien d'autres. Cependant, il ne faut pas confondre musique classique et musique d'un temps passé, révolu. Des compositeurs classiques contemporains connaissent aussi un grand succès: Philippe Boesmans, Pierre Boulez, Bernard Foccroulle, Garrett List, Henri Pousseur, etc.
  • Musicien: personne dont le métier est de composer ou de jouer de la musique.
  • Rythme: c'est le mouvement plus ou moins rapide d'une musique. Par exemple si vous dites Jé/ré/my ou bien Jé__ré__my__, ce qui différencie les deux formules, c'est le rythme.
  • Concert: spectacle où l'on va pour écouter de la musique.

Prolongement

La Symphonie n° 6 dite « Pastorale » de Ludwig van Beethoven traverse tout le film. Elle est souvent le reflet des changements d'humeur des personnages mais aussi des changements climatiques (dans certaines scènes, notamment au début du film, les éléments se déchaînent au fur et à mesure que la musique et le tempo s'intensifient) : la musique, elle aussi, nous raconte une histoire. Beethoven lui-même a donné des titres précis aux cinq mouvements de sa symphonie : «Éveil d'impressions joyeuses en arrivant à la campagne»; «Scène au bord du ruisseau»; «Réunion joyeuse des paysans»; «Orage, Tempête»; «Chant des pâtres, sentiment de contentement et de reconnaissance après l'orage».

Proposons aux enfants d'écouter des extraits de cette célèbre symphonie du maître et demandons-leur d'exprimer quelles émotions ils ont ressenties à son écoute: ils pourront éventuellement s'inspirer des titres mêmes de Beethoven. On peut aussi prolonger l'expérience et leur demander de dessiner ce que la musique leur suggère. Après, les dessins seront montrés à la classe et les enfants pourront, s'ils le désirent, expliquer ce qu'ils ont ressenti.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier