Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au dessin animé:
Le journal d'Anne Frank
de Nagaoka Akiyoshi & Julian Y. Wolff
France - Grande-Bretagne - Irlande - Japon, 1999, 1h 29

Ce dossier s'adresse aux enseignants qui verront le film avec leurs élèves. Les animations qui y sont décrites doivent avoir lieu rapidement après la vision du film alors que les souvenirs sont encore vifs dans les esprits et sont destinées à des élèves âgés entre dix et douze ans environ.

Anne Frank dans l'histoire

Écrit du 12 juin 1942 au 1er août 1944, puis publié en Hollande en 1947 avant d'être traduit dans le monde entier, le Journal d'Anne Frank est devenu le symbole du martyre des Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Témoignage historique incontestable en particulier sur la condition des Juifs qui furent obligés de plonger dans la clandestinité pour échapper à la déportation, ce texte ne présente cependant qu'une image partielle de ce que fut la destruction des Juifs d'Europe par les nazis: Anne n'avait que peu d'échos du monde extérieur et ne pouvait guère faire état que des rumeurs tragiques qui circulaient partout en Europe sur le sort des Juifs déportés vers l'Est. L'abord de cette oeuvre doit donc s'accompagner d'une approche historique complémentaire qui permette de la resituer dans l'ensemble de son contexte dont beaucoup de jeunes spectateurs n'ont sans doute qu'une connaissance imprécise.

La première des animations proposées s'appuiera sur les connaissances déjà acquises par les élèves pour établir une chronologie de la Seconde Guerre mondiale.

Objectif

  • Resituer la vie d'Anne Frank dans l'histoire générale de la seconde guerre mondiale

Méthode

  • Utiliser les connaissances spontanées des élèves et les informations données par le film pour reconstruire un schéma chronologique des événements de la seconde guerre mondiale ainsi que de la vie d'Anne Frank.

Déroulement et commentaires

Les élèves ont sans doute entendu parler de certains événements marquants de la seconde guerre mondiale comme l'attaque japonaise à Pearl Harbor, la bataille de Stalingrad ou le débarquement allié en Normandie, mais ces connaissances restent le plus souvent sommaires, incomplètes et faiblement ordonnées. Il est donc intéressant de partir de ces connaissances spontanées pour essayer de reconstruire une chronologie exacte de ces événements où s'est inscrite l'histoire tragique d'Anne Frank.

On trouvera donc ci-dessous un schéma chronologique de la vie d'Anne Frank (telle qu'elle apparaît dans le film) et une liste d'événements politiques et militaires survenus durant la même période. Il s'agira pour les participants de situer ces différents événements sur l'axe chronologique en se basant sur leurs connaissances spontanées mais en opérant également quelques raisonnements élémentaires.

On trouvera également ci-dessous un corrigé de l'exercice ainsi que quelques commentaires historiques.


Le schéma proposé dans le dossier imprimé est trop large pour être présenté sur cette page WEB.
Cliquez ici pour obtenir une version agrandie au format jpg ou au format pdf de ce schéma.

Faites correspondre chacun des événements ci-dessous avec une des dates situées sous la ligne du temps du schéma.

  1. L'attaque des Japonais sur Pearl Harbor provoque l'entrée en guerre des États-Unis
  2. Les alliés britanniques et américains libèrent la Belgique
  3. Les dernières troupes allemandes aux Pays-Bas capitulent : Amsterdam et les autres villes du pays sont enfin libres
  4. L'Allemagne nazie envahit la Pologne
  5. La bataille de Stalingrad (en Union Soviétique) se termine par une terrible défaite pour les Allemands
  6. Hitler prend le pouvoir en Allemagne
  7. L'Allemagne défaite signe sa capitulation
  8. Les alliés britanniques et américains débarquent en Normandie
  9. Le Japon dépose les armes après l'explosion de deux bombes atomiques, l'une sur Hiroshima, l'autre sur Nagasaki
  10. L'armée allemande envahit l'Union Soviétique
  11. Les armées allemandes envahissent les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France qui capitulent successivement

Réponses et commentaires

  • mars 1933: f. Hitler prend le pouvoir en Allemagne.
  • septembre 1939: d. L'Allemagne nazie envahit la Pologne.
    Les Belges désignent souvent la seconde guerre mondiale comme «la guerre 40-45», mais il vaudrait mieux parler de la guerre 39-45, car c'est en septembre 39 que la Pologne est envahie militairement par l'Allemagne nazie, sa capitale Varsovie étant bombardée et son armée écrasée par les forces allemandes qui disposent d'une aviation et de blindés très supérieurs en nombre et en puissance de feu. C'est le premier exemple de ce qu'on appellera la Blitzkrieg, la «guerre éclair».
  • mai-juin 1940: k. Les armées allemandes envahissent les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France qui capitulent successivement.
  • juin 1941: j. L'armée allemande envahit l'Union Soviétique.
  • 7 décembre 1941: a. L'attaque des Japonais sur Pearl Harbor provoque l'entrée en guerre des États-Unis.
  • 2 février 1943: e. La bataille de Stalingrad (en Union Soviétique) se termine par une terrible défaite pour les Allemands.
    Cette célèbre bataille est la première défaite majeure de l'Allemagne nazie et est généralement considérée comme un tournant de la guerre. Anne Frank fait une courte allusion au début de la bataille en novembre 42 (l'encerclement des troupes allemandes dans la poche intervient le 25 novembre).
  • 6 juin 1944: h. Les alliés britanniques et américains débarquent en Normandie.
    Le cinéma américain (Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg) a fortement valorisé le rôle des Américains lors du débarquement de Normandie: il faut rappeler que, le jour J, leurs alliés britanniques étaient pratiquement aussi nombreux (62000 Britanniques et 73000 Américains) ni oublier la participation des Canadiens (21400 hommes) qui étaient en guerre aux côtés des Britanniques depuis le début du conflit. À l'époque, on surestimait d'ailleurs l'importance des Britanniques, et Anne Frank parle seulement dans son journal des soldats «anglais»: «Trois semaines après le débarquement, écrit-elle par exemple, tout le Cotentin aux mains des Anglais! Un exploit remarquable», alors que ce sont les Américains qui ont eu la charge d'envahir toute cette péninsule (les Britanniques se battant alors pour la prise de Caen).
  • septembre 1944 b. Les alliés britanniques et américains libèrent la Belgique.
    Cette date n'est pas historiquement très importante sauf bien sûr pour les Belges (à qui ce dossier est prioritairement destiné): l'enseignant peut donc choisir une autre date symbolique, celle qui correspond à la libération de sa région. Signalons que Mons a été libéré le 2 septembre, Bruxelles le 4, et Liège le 5.
  • 5 mai 1945: c. Les dernières troupes allemandes aux Pays-Bas capitulent : Amsterdam et les autres villes du pays sont enfin libres.
    Après l'échec de l'opération aéroportée Market-Garden (17-27 septembre 1944) qui visait à percer le front allemand en Hollande et après la contre-offensive des Allemands en Ardenne (décembre 44-janvier 45), les alliés américains et britanniques portent l'essentiel de leur effort sur l'Allemagne et le franchissement du Rhin. La plus grande partie de la Hollande va donc rester occupée jusqu'en avril 45 dans des conditions qui deviendront de plus en plus dramatiques. Au cours de l'hiver 44-45, tout ravitaillement étant devenu impossible: on estime que des milliers de Hollandais sont morts de misère et de faim au cours de cette période particulièrement sombre. L'armée canadienne reprit l'offensive en avril 45 aux Pays-Bas mais les Allemands qui y étaient retranchés ne capitulèrent que lorsque la défaite allemande fut pratiquement générale.
  • 8 mai 1945: g. L'Allemagne défaite signe sa capitulation.
  • 15 août 1945: i. Le Japon dépose les armes après l'explosion de deux bombes atomiques, l'une sur Hiroshima, l'autre sur Nagasaki.
    Il faut rappeler que la défaite allemande n'a pas mis fin à la Seconde Guerre mondiale qui ne s'acheva qu'avec la capitulation du Japon qui intervint le 2 septembre 1945 mais qui était effective dès le 15 août.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier