Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 20 pages) peut être commandé pour la somme de 4,80 € (plus les frais d'envoi par courrier postal ordinaire) aux Grignoux par e-mail : contact@grignoux.be


ou par courrier au:


Centre culturel Les Grignoux 9 rue Soeurs de Hasque B-4000 Liège (Belgique) à partir de la Belgique : 04 222 27 78 en dehors de la Belgique : +32 42 22 27 78


N'oubliez pas de préciser votre nom et vos coordonnées postales ainsi que le titre du dossier qui vous intéresse, pour que nous puissions vous l'envoyer par courrier.


Vous trouverez ici des indications sur les modes de paiement possibles de nos factures.

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Vous êtes ici : Dossiers pédagogiques > 7, 8, 9… Boniface > Extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
7, 8, 9 Boniface
un programme de courts métrages d'animation comprenant:
Le Petit Garçon et le monstre de Johannes Weiland et Uwe Heidschötter (Allemagne, 2009, 7mn),
Mobile de Verena Fels (Allemagne, 2009, 7mn)
et L'Eté de Boniface de Pierre-Luc Granjon et Antoine Lanciaux (France, 2011, 28 mn)
Durée totale du programme: 42 mn

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse notamment aux enseignants de la fin du maternel et du premier degré de l'enseignement primaire qui verront le film 7, 8, 9 Boniface avec leurs élèves, entre dix et quatorze ans environ. Dans ce dossier pédagogique, l'on trouvera une série de propositions d'animation qui pourront être mises en œuvre rapidement après la projection (dans les jours qui suivent de préférence, quand les souvenirs sont encore frais).

Boniface… Quelle histoire!

Après la vision de l'ensemble du programme 7, 8, 9 Boniface, il est sans doute plus judicieux de revenir sur le dernier court métrage L'Été de Boniface, qui aura sans doute le plus marqué les enfants par sa longueur mais aussi par sa position en fin de programme.

Résumer une telle histoire est sans doute fort difficile pour de jeunes enfants. Utilisons donc des images du film pour raviver les souvenirs des jeunes spectateurs. Passons alors en revue:

  • les personnages du film
  • les lieux du film
  • les moments ou époques du film
  • les grands épisodes du film

Quels personnages?

Qui reconnaît-on sur les trois premières images (1 à 3)? Les enfants se souviennent-ils du nom ou de la «fonction» des personnages sur ces images?

image 1
1
image 2
2
image 3
3

Sur la première image, on reconnaîtra ainsi la reine Héloïse et la princesse Mélie Pain d'épices. Mais les enfants savent-ils où est le papa de Mélie? Les plus attentifs se souviendront sans doute que Boniface dit au début du film que la reine Héloïse, qui était mariée au bon roi Balthazar, en est à présent séparée et vit seule dans un autre château: c'est d'ailleurs pour cela que Mélie vient lui rendre visite pendant les grandes vacances. (Cela signifie sans doute qu'elle reste la plus grande partie de l'année chez son papa.)

Sur la seconde image se trouvent bien sûr Léon et ses deux compagnons caractéristiques: l'éléphant et le hérisson. Il est évidemment plus difficile de se souvenir du nom de ces deux derniers: le premier s'appelle Hannibal et le second Pougne.

Enfin, la troisième image met en scène Boniface le conteur. À ce propos, demandons immédiatement aux enfants comment ils perçoivent ce personnage? Est-il gentil? Est-il méchant? Est-ce un ami de Léon et de Mélie? Dit-il la vérité ou raconte-t-il des mensonges? La réponse est évidente pour les spectateurs adultes — Boniface est un menteur dont le seul but est de posséder les pommes d'escampette —, mais on vérifiera que tous les enfants ont bien compris que, dès le début du film, le conteur ment en particulier à la reine Héloïse dont il espère découvrir le secret.

Si l'on colle les images au tableau, on isolera donc Boniface des autres personnages par exemple par une ligne tracée à la craie pour symboliser l'opposition entre ces personnages (ou groupes de personnages). Enfin, à propos des personnages, on demandera aux jeunes spectateurs s'ils se souviennent d'autres personnages qui n'apparaissent pas sur ces images. Les plus attentifs se souviendront sans doute de:

  • la prétendue sorcière qui s'appelle Madame Jeannette.
  • la «bête» au sommet du Mont inaccessible
  • … et la petite abeille qui éclaire Mélie dans l'escalier secret, puis qui retrouve Léon et Jeannette tombés, par la faute de Boniface, dans un trou profond et assis à présent sur une échelle dans le noir.

Quels lieux? Quels endroits?

Passons à présent en revue les différents lieux du film. Les enfants se souviennent-ils des endroits qu'on voit dans le film? On peut ainsi relever:

  • Le château
  • La tente près de la rivière
  • La grande meule de foin où Boniface raconte son histoire
  • La maison de la «sorcière» (il s'agit en fait d'un moulin à eau au bord du lac d'Escampette)
  • La montagne avec les pommes d'escampette, le «Mont inaccessible»

Pour s'en souvenir plus facilement, demandons aux enfants de dessiner sommairement ces différents lieux au tableau ou sur une feuille de papier. Même si les enfants ne sont pas encore capables de lire, l'enseignant pourra écrire au bas de ces dessins le nom de l'endroit en cause.

Plaçons à présent ces dessins au tableau dans l'ordre où ils apparaissent dans le film, même si c'est de façon approximative. On les alignera bien sûr de gauche à droite (du premier au dernier) selon l'ordre[1] de l'écriture latine, que les enfants seront bientôt appelés à maîtriser.

Schéma 1
Cliquez sur l'image

Il peut y avoir discussion sur l'ordre où apparaissent ces différents lieux: ainsi, au tout début du film, on voit Boniface nous chanter son histoire, assis sur sa meule de foin; par ailleurs quand Léon et ses amis vont camper, ils passent sur une route de montagne, tout près du Mont inaccessible; enfin, ils installent leur tente, puis vont écouter Boniface raconter son histoire sur sa meule avant de revenir se coucher sous la tente (qui apparaît donc deux fois).

Il se peut donc que certains enfants en fassent la remarque. L'on précisera donc que l'ordre est simplifié puisqu'effectivement certains lieux apparaissent à plusieurs reprises[2].

Quels moments?

Les indications temporelles ne sont pas très nombreuses ni sans doute très significatives dans L'Été de Boniface. Il y a pourtant une indication temporelle très facile à repérer et à retenir au cinéma et en particulier dans ce film, à savoir l'opposition du jour et de la nuit. Ainsi l'on peut facilement demander aux enfants de préciser sur le schéma précédent, si ces différents endroits apparaissent pendant le jour ou pendant la nuit. On s'aperçoit alors facilement que le début du film se passe pendant la journée, que l'épisode dans la maison de Madame Jeannette se déroule pendant la nuit, et que l'aventure sur le Mont inaccessible a lieu pendant la journée suivante. Ces indications temporelles peuvent alors être symbolisées sur notre schéma:

Schéma 2
Cliquez sur l'image

L'objectif de cette représentation schématique est, on le voit, de visualiser l'écoulement temporel qui n'est que progressivement maîtrisé par les enfants. Ici l'histoire se déroule sur deux jours et une nuit. L'enseignant utilisera donc des expressions comme «le jour d'avant», «le jour suivant», «avant la nuit», «après la nuit» en indiquant au tableau les périodes correspondantes.

Quels épisodes?

[Le texte est disponible dans le dossier imprimé]

Affiche
Ce film est distibué en Belgique par Le Parc Distribution


1. Cette disposition est conventionnelle et doit donc être apprise: ici, l'on fait correspondre l'ordre chronologique des épisodes du film à celui de l'écriture. Rien n'empêcherait bien sûr d'orienter une flèche chronologique de droite à gauche. C'est évidemment un souci de simplicité et de clarté qui nous fait privilégier l'orientation de gauche à droite, mais il ne faut pas oublier que cet ordre n'est pas «naturel» pour les enfants, et l'on doit bien préciser de façon explicite que l'on met les événements les plus anciens à gauche du tableau et les plus récents à droite.

2. Dans le schéma de la page suivante, on a ainsi repris une deuxième fois le lieu «la tente de Léon au bord du lac», notamment parce que les moments concernés sont, comme on va le voir, bien contrastés.