Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Trait de vie

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Trait de vie

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Sophie Arlot, Fabien Rabin
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2017
  • Durée
    1 h 15
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2019-03-25

Pour leur troisième film réalisé en tandem, Sophie Arlot et Fabien Rabin proposent une fenêtre ouverte sur un mode de production agricole lié à la traction animale. Un art où l’homme et l’animal travaillent en harmonie

Utiliser la technique de la traction animale, c’est s’adapter à une tout autre dynamique que celle dictée par le rythme des machines. Du cheval de trait à l’âne en passant par la vache, ces animaux ne sont pas des tracteurs ni des animaux de compagnie, et il faut tenir compte de leur caractère, leurs besoins et leur fatigue, parfois en contradiction avec les nécessités du paysan qui tire les rênes. Heureusement, pour tous ces agriculteurs qui s’essayent à la tâche, il existe des formateurs, des passionnés de la traction animale qui ont décidé de transmettre les ficelles de leur métier. Nous suivons avec curiosité et plaisir ces maraîchers, débardeurs et céréaliers qui expérimentent ou approfondissent cette pratique : Amandine et Martial avec leur âne Chouchou appartiennent à cette jeunesse citadine venue appliquer leurs idéaux à la campagne ; Emmanuel a consacré toute sa vie à la traction animale et s’investit en tant que formateur ; Manu utilise les chevaux là où les tracteurs ne peuvent aller, dans les peupleraies marécageuses, les taillis, les pentes raides et ailleurs… Cette pratique demande de la pérsévérance et beaucoup de patience mais permet de se passer de l’agriculture mécanisée et des énergies fossiles. Le film nous amène à comprendre que cela n’a pas de prix, que le bien-être que cette technique procure, là où l’homme et la nature se rencontrent, est bien supérieur à l’effort qu’elle demande.

LUDIVINE FANIEL, LES GRIGNOUX

 Tweet