Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film About endlessness

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

About endlessness

  • Titre original
    Pour l'éternité
  • Réalisé par
    Roy Andersson
  • Interprété par
    Martin Serner, Jessica Louthander, Tatiana Delaunay, Anders Hellström
  • Distributeur
  • Langue
    suédois
  • Pays d'origine
    Suède, Allemagne, Norvège
  • Année
    2019
  • Durée
    1:18
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Comédie
    Drame
    Offscreen
  • Date de sortie
    2020-04-08

Conçue sous la forme d’un kaléidoscope, cette réflexion poétique et gentiment moqueuse sur l’existence, dans sa petitesse comme sa grandeur, sa cruauté et sa beauté, est la nouvelle fantaisie atypique du suédois Roy Andersson (Chansons du deuxième étage), récompensé à Venise par le Lion d’argent de la Meilleure réalisation

Le film nous entraîne dans une errance onirique, dans laquelle des petits moments sans conséquence prennent la même importance que les événements historiques : on y rencontre un dentiste, un père et sa fille sous la pluie, un homme dans un bus, un couple dans un café, des jeunes qui dansent, Hitler, ou encore l’armée de Sibérie… Le thème principal de mon travail est la vulnérabilité des êtres humains. Et je pense que c’est un acte plein d’espoir que de créer quelque chose qui le montre. Parce que si vous êtes conscient de la vulnérabilité de l’existence, vous pouvez devenir respectueux et attentif à ce que vous avez. Je voulais souligner la beauté de l’existence, du fait d’être vivant. Mais bien sûr, pour y parvenir, il faut créer un contraste. Vous devez montrer le mauvais côté, l’aspect cruel de la vie. Dans l’histoire de l’art, par exemple, beaucoup de peintures sont tragiques. Mais même si elles représentent des scènes cruelles et tristes, en les peignant, les artistes ont en quelque sorte transféré de l’énergie et créé de l’espoir.

ROY ANDERSSON, réalisateur

 Tweet