Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Visions

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Visions

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Pauline Bombaert
  • Distributeur
    Celluloid dreams
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    Belgique
  • Durée
    0:52
  • Version
    Version originale en français
  • Date de sortie
    2019-09-11

C’est le Namurois René Georges, metteur en scène et directeur de la compagnie de XK Theater Group, qui est à l’initiative du projet Visions. Avec son confrère burkinabé Salifou Kientega, ils ont réuni pendant un mois dix jeunes comédiens burkinabés et belges dans un processus de création en immersion dans les rites ancestraux du peuple Lobi, au Sud du Burkina Faso

Ce peuple a la particularité d’avoir conservé bon nombre de ses traditions et de rester profondément lié à la terre de ses ancêtres et aux cultes des esprits. Après des mois de préparation sur le terrain, ils ont gagné la confiance du roi coutumier, sa Majesté le Roi Gan, et des féticheurs locaux, qui ont accepté que les jeunes acteurs puissent assister à des rituels. En 52 minutes, le film, réalisé par Pauline Bombaert, brosse la construction de cette performance théâtrale tribale en suivant le parcours de trois jeunes participants : Vincent, burkinabé et citadin de Ouagadougou, Hélène, belge (namuroise !) pour la première fois en Afrique, et François Makanga, belge d’origine congolaise.

De cette expérience d’observation des rites, ils puisent le matériau nécessaire à la création de propositions théâtrales qui interrogent leur identité et leur rapport au monde moderne. Encadrés par les metteurs en scène issus de chaque pays, ils expérimentent une méthode de travail basée sur l’improvisation. Le film pose de nombreuses questions : Comment mieux s’impliquer dans le monde, être citoyen et solidaire, à partir d’une expérience artistique à visée anthropologique ? Le patrimoine immatériel africain est-il en voie de disparition ? Comment la culture animiste évolue-t-elle face aux normes d’aujourd’hui ? Comment avancer ensemble dans la construction d’un autre monde ? Le travail mené par René Georges s’inspire de celui du metteur en scène polonais Jerzy Grotowski et se base sur des structures souples, légères, accessibles et transformables (théâtre, danses, chants) qui favorisent la greffe entre d’anciens savoirs du corps et de l’âme et des jeunes issus de grandes villes modernes. C’est un théâtre qui, comme un véhicule, entraîne ses passagers moins à représenter des rôles qu’à se connaître eux-mêmes, à se reconnaître entre eux. Une véritable démarche exploratoire qui nous confronte à notre identité et remet en question notre vision occidentalocentriste du monde.

 Tweet