Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Diego Maradona

Enseignant

Ce film est disponible également en matinées scolaires

Prochaines séances

Il n'y a plus de séances pour ce film actuellement dans nos salles

Diego Maradona

  • Choisissez une séance
  • Réalisé par
    Asif Kapadia
  • Distributeur
    Cinéart
  • Langue
    anglais, espagnol
  • Pays d'origine
    Grande-Bretagne
  • Année
    2019
  • Durée
    2 h 10
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2019-07-31

Après Amy, le documentariste Asif Kapadia retrace le vie d'une autre icône populaire : Diego Maradona

Le 5 juillet 1984, Diego Maradona débarque à Naples pour un montant qui établit un nouveau record du monde. La ville pauvre du sud de l’Italie s’est lourdement endettée pour accueillir la star grâce à qui elle espère prendre sa revanche sociale. Et pendant sept ans, Maradona va enflammer les stades. Sur le terrain, il était un génie et a mené le SCC Napoli en tête du tableau pour la première fois de son histoire.

Le film a été réalisé à partir de plus de 500 heures d’images inédites issues des archives personnelles du footballeur. L’un de ses atouts majeurs est de nous faire vivre l’histoire de l’intérieur. Les premiers plans sont à ce titre exceptionnels : le spectateur est embarqué dans le convoi qui emmène Maradona au stade San Paolo en passant par le centre de Naples. On y respire l’atmosphère, et on mesure la tension de ces moments. Les images d’archive sont commentées tour à tour par Maradona lui-même, son ancien préparateur physique, sa compagne et d’autres proches. Elles font vivre l’ascension et montrent admirablement comment Naples a fait de son héros une figure quasi-christique. Mais ce lien fort du joueur avec la ville passe aussi par ses faces obscures. À commencer par le rôle joué par la Camorra, la mafia napolitaine, qui le protège et le fournit en prostituées et surtout, en cocaïne, une addiction qui sera l’une des raisons de sa chute.

La statue Maradona s’effrite sur son propre socle : la ville et le club de Naples le lâchent, même la mafia cesse de le couvrir. Mais il n’y a pas que cela : en 1990, Maradona gagne aux côtés de ses équipiers argentins contre l’Italie en demi-finale de la Coupe du monde. Et cela se passe… au stade San Paolo de Naples qui l’avait sacré six ans plus tôt. Un affront de trop. Le début de la fin.

 Tweet