Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film Climax

Prochaines séances

  • 2018-12-10 17:00
  • 2018-12-11 22:30
  • 2018-12-15 22:15
  • 2018-12-17 22:20

Climax

  • Choisissez une séance
    • Lun. 10 Décembre | 17:00
    • Mar. 11 Décembre | 22:30
    • Sam. 15 Décembre | 22:15
    • Lun. 17 Décembre | 22:20
  • Réalisé par
    Gaspard Noé
  • Interprété par
    Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub
  • Distributeur
    O'Brother
  • Langue
    français
  • Pays d'origine
    France
  • Année
    2018
  • Durée
    1h37
  • Version
    Version originale en français
  • Public
    ⚠️INTERDIT AUX MINEURS DE MOINS DE 16 ANS ⚠️
  • Date de sortie
    2018-11-21

Provocant, virtuose, violent, irresponsable, éprouvant, drôle, fascinant : Climax, drame musical d’horreur, est une nouvelle étape du trip filmique de Gaspar Noé. Et c’est aussi un sacré morceau de cinéma

Est-il encore utile de présenter Gaspar Noé ? Nom indissociable – à tort ou à raison – d’un parfum de scandale depuis la projection cannoise d’Irréversible (2002), évocation immédiate d’un cinéma extrême, radical, provocateur, sulfureux... Son œuvre ne cesse, depuis lors, de cliver et de déchaîner les passions, moins sur la forme, dont la virtuosité a fini par être reconnue du plus grand nombre, que sur la portée de ses films et les supposées arrière-pensées du cinéaste : la polémique est omniprésente.

Inspiré d’un fait divers survenu en 1996, développé dans le plus grand secret – tourné en quinze jours dans un décor unique – avant d’être révélé seulement à l’annonce de la sélection de la dernière Quinzaine des réalisateurs à Cannes où il a remporté le Prix Art et Essai-CICAE, Climax a fait l’objet d’un consensus totalement inhabituel pour le réalisateur qui en serait, selon les dires, le premier surpris. On nous immerge aux côtés d’une troupe composée d’une vingtaine de danseurs réunis dans un hangar à l’occasion d’une fête de fin de répétitions, avant le début d’une tournée à venir. La salle comprend un petit buffet avec des saladiers remplis de sangria et une platine au-dessus de laquelle est tendu un énorme drapeau tricolore pailleté. Après la joie, le bonheur d’être ensemble, la soirée commence à dégénérer lorsque quelqu’un est soupçonné d’avoir mis de la drogue (mais laquelle ?) dans la sangria… On sort de Climax à la fois galvanisé et lessivé, sous ses apparences de pur exercice de style, potentiellement plus mineur que le reste de sa fil

 Tweet