Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film My Kid

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

My Kid

  • Titre original
    Here We Are
  • Réalisé par
    Nir Bergman
  • Interprété par
    Shai Avivi, Noam Imber, Smadi Wolfman, Efrat Ben-Zur
  • Distributeur
    Imagine
  • Langue
    hébreu
  • Pays d'origine
    Israël/Italie
  • Année
    2021
  • Durée
    1 h 34
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
  • Date de sortie
    2021-12-22

Plus qu’un film sur l’autisme, My Kid réussit brillamment à traiter d’un sujet universel : celui du moment charnière où l’enfant quitte le nid des parents

Dès les premières séquences de My Kid, on comprend assez vite la relation fusionnelle entre un père, Aaron, et son fils autiste, Uri. Leur quotidien est rythmé par de petits rituels : manger des pâtes en forme d’étoiles, nourrir Yoni, Yaron et Daniel, les poissons rouges, faire des balades à vélo, regarder en boucle The Kid de Charlie Chaplin ou encore se raser sur la célèbre chanson Gloria d’Umberto Tozzi. Tous ces moments de vie quotidienne rendent ce duo très attachant. Alors, dès que Tamara, la mère d’Uri, s’immisce dans cette relation pour rappeler qu’il est peut-être temps que leur fils se socialise, on ressent peu d’empathie pour elle tant le père semble savoir ce qui est bon pour le jeune homme.

Néanmoins, Aaron accepte, avec réticence, d’emmener Uri dans un centre spécialisé. Lorsqu’ils sont en route vers l’institution, Uri est pris d’une crise de panique sur le quai de la gare. Cette scène, l’une des plus dramatiques du film, est le point de basculement vers un road movie. Aaron décide de partir en cavale aux quatre coins d’Israël, convaincu qu’Uri n’est pas prêt pour cette séparation. Ce voyage sera une nouvelle fois l’occasion d’observer leur complicité à l’écran, mais également de comprendre, de manière plus nuancée, la personnalité d’Aaron, graphiste à succès à New York, qui a décidé de tout quitter pour consacrer sa vie à son fils.

Sur un scénario de Dana Idisis (réalisatrice d’un documentaire, Seret Bar Mitzvah, illustrant la vie de son frère autiste et de leur famille), le réalisateur Nir Bergman (à qui l’ont doit notamment la série à succès BeTipul, adaptée en français sous le titre En thérapie par Olivier Nakache et Éric Toledano) arrive subtilement à trouver un équilibre entre l’humour et le drame, le comique et le tragique. Avec beaucoup de tendresse et parfois un rien de sentimentalisme, ce film lumineux et familial réussit à se concentrer sur un sujet dur et touchant à la fois : la séparation nécessaire entre un père et son fils.

 

MANON MOTTARD, les Grignoux

Fiche PDF du film

 Tweet