Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos Blog Grignews
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer l'extrait

Le dossier (24 pages) peut être commandé pour la somme de 4.80€ (plus les frais d'envoi par courrier postal ordinaire) aux Grignoux par e-mail : contact@grignoux.be ou par courrier au:Centre culturel Les Grignoux 9 rue Soeurs de Hasque B-4000 Liège (Belgique) à partir de la Belgique : 04 222 27 78 en dehors de la Belgique : +32 42 22 27 78


N'oubliez pas de préciser votre nom et vos coordonnées postales ainsi que le titre du dossier qui vous intéresse, pour que nous puissions vous l'envoyer par courrier.  Vous trouverez ici des indications sur les modes de paiement possibles de nos factures.

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au programme de films d'animation
Le Bal des lucioles
de Dace Riduze, Evalds Lacis et Maris Brinkmanis
Lettonie, 2008, 43 mn

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse d'abord aux enseignants du maternel qui verront le programme Le Bal des lucioles avec leurs élèves (entre trois et six ans ans environ). Il intéressera également les animateurs en éducation permanente qui souhaiteraient notamment exploiter la vision de ces courts métrages avec un public mélangé d'adultes et de jeunes enfants.

Quatre histoires pour un seul film

Premières réactions

Profitons des réactions spontanées des enfants pour revenir une première fois sur l'ensemble du programme de courts métrages vus au cinéma. Laissons-les verbaliser toutes les émotions ressenties au cours de la vision, en veillant à faire respecter les prises de parole de chacun. Au besoin, relançons l'exercice de verbalisation par l'une ou l'autre question :

  • Quel(s) personnage(s) avez-vous le plus aimé(s) ? le moins aimé(s) ? pourquoi ? lequel aimeriez-vous avoir pour ami(e) ?
  • Y a-t-il des moments qui vont ont fait rire ? qui vont ont fait peur ? qui vous ont étonnés ? ennuyés ? mis en colère ? …
  • Quelle est la scène que vous avez le plus envie de raconter à vos parents ?

Poursuivons en invitant les enfants à dessiner cette scène et inscrivons sur chaque feuille un titre qui évoque le moment que chacun a choisi d'illustrer.

L'objectif sera d'emporter le dessin à la maison pour le montrer à ses parents et leur expliquer la scène représentée. Bien sûr ceux-ci poseront sans doute des questions à leur fils ou à leur fille, qui se retrouvera dès lors en situation réelle de devoir raconter ce qu'il ou elle a vu à des tiers qui n'en ont quant à eux aucune connaissance.

Organiser ses souvenirs

Avant de les laisser emporter leurs dessins, l'instituteur ou l'institutrice pourra les rassembler et les exposer sur un mur de la classe afin d'amener les enfants à remarquer que le programme vu ensemble au cinéma comporte en réalité plusieurs histoires différentes[1]. Dans le cadre de cette animation, l'affiche du film pourra également être utilisée en plus (ou à la place) des dessins réalisés par les enfants. On y reconnaît en effet des personnages qui sont propres à une seule histoire, mais aussi des personnages qui interviennent dans plusieurs courts métrages.

Enfin, l'image récurrente qui intervient à chaque changement d'histoire et qui montre un petit personnage en train d'ouvrir la gueule d'un ours représentera un troisième matériau pour aider les enfants à distinguer les petits films les uns des autres.

Une fois que les jeunes élèves ont bien perçu le principe du programme, revenons avec eux sur le contenu de chaque histoire en les invitant tout d'abord à classer des photogrammes en fonction du court métrage auquel ils appartiennent.

Certaines opérations de tri seront plus simples à réaliser que d'autres car certaines images représentent des personnages qui n'apparaissent que dans une seule histoire, comme le collectionneur de papillons de La Nouvelle Espèce ou les animaux vus dans Le Magicien par exemple. Par contre, les opérations de tri qui impliquent des insectes, présents dans tous les courts métrages excepté dans Le Magicien, seront un peu plus compliquées ; en effet, il s'agira alors d'observer attentivement les détails des images afin d'identifier d'abord des situations particulières, à replacer ensuite dans le contexte du court métrage dont elles sont tirées. [Ces images sont seulement reproduites en petit format sur cette page WEB.]

En pratique

Pour donner un aspect ludique à l'animation, retournons les images sur une grande table et réunissons les enfants tout autour. Expliquons ensuite la règle du jeu :

  • tour à tour, chaque enfant tire une carte et la montre à ses camarades ;
  • il décrit ensuite ce que montre l'image : quel(s) personnage(s) ? où est-il (sont-ils) ? que fait-il (font-ils) ? pourquoi ?
  • s'il n'arrive pas à replacer la situation dans son contexte, il fait appel à l'équipe en utilisant un code (par exemple, en levant la main ou en brandissant un objet désigné à l'avance) ; chacun peut alors s'exprimer selon un tour de parole géré par l'enseignant ;
  • il cite enfin l'histoire à laquelle il pense que l'image appartient et, si sa suggestion est juste, il la pose sur le tas correspondant ;
  • à la fin de l'animation, on obtient quatre jeux de trois images, qu'on peut éventuellement remettre dans un ordre chronologique selon l'âge des enfants, leur degré de motivation ou encore leur maîtrise des liens logiques ; en effet, ce type de liens, souvent implicites et abstraits contrairement à la plupart des repères spatio-temporels, sont généralement plus difficiles à identifier par de jeunes enfants.

1. Cette étape sera toutefois supprimée si les dessins réalisés par les petits représentent tous une scène du même court métrage

Un résumé du film

On trouvera ci-dessous un résumé des quatre courts métrages composant Le Bal des lucioles. Ces textes pourront être utilisés par l'enseignant ou l'animateur pour alimenter la discussion et rafraîchir la mémoire des uns et des autres.

Les Petits Écoliers, 28 min (résumé)

Pour les petits insectes de la forêt, c'est la rentrée des classes : tour à tour, les sauterelles, bousiers et autres scarabées viennent déposer leurs enfants à l'école, où ils sont accueillis par la maîtresse, une fourmi qui choisit de débuter les cours par une leçon sur les plantes carnivores.

Très vite, le plus grincheux, le plus timide et le plus distrait se retrouvent à l'extérieur pour faire l'école buissonnière. C'est à l'occasion de cette escapade qu'ils se retrouvent aux prises avec un cloporte alors que l'un d'eux, intéressé par les clochettes d'un brin de muguet, s'est dangereusement approché de son repaire, puis avec une véritable plante carnivore qui n'a qu'une seule idée en tête : les dévorer !

De retour en classe, ils tentent d'expliquer leur mésaventure à la maîtresse mais celle-ci ne veut rien entendreŠ La scène est brutalement interrompue par l'irruption du cloporte en colère, qui fait fuir tout le monde excepté les trois lascars. La petite sauterelle lui offre la clochette dérobée sur son territoire et tout rentre dans l'ordre.

Le Bal des lucioles, 12 min (résumé)

Dans la petite communauté des lucioles et autres insectes de la forêt, l'effervescence règne car c'est aujourd'hui jour de bal. Les uns se courtisent car chacun a envie d'avoir un ou une partenaire pour cette grande occasion, tandis que les autres s'affairent à préparer la soirée en installant des guirlandes lumineuses. Or pour un jeune homme luciole, c'est la catastrophe : son ampoule est grillée et il ne parvient pas à séduire l'élue de son coeur. Pire encore, il devient la risée de tous et doit affronter les moqueries de sa belle et de son nouveau prétendant ! Malheureux et complètement abattu, il n'a plus qu'à s'installer à l'écart de la fête qui se prépareŠ Alors qu'il rumine ses idées noires, une luciole s'approche de lui et l'invite à danser.

Pour lui, c'est une joie inespérée qui lui fait retrouver tout son éclat et sa lumière. Après avoir dansé toute la nuit, les deux tourtereaux s'assoient au bord du lac et s'enlacent pour admirer le lever du soleil.

La Nouvelle Espèce, 10 min (résumé)

La famille termite est sur le point de partir en pique-nique à dos d'escargot. Prêt depuis longtemps, le papa attend que sa femme ait terminé de se pouponner. Finalement, elle sort de la termitière et l'équipage se met en branle ; très vite cependant, il doit faire machine arrière car Madame a oublié le sac où elle range toutes ses perruques. Enfin en route pour de bon, l'escargot s'arrête à un carrefour : comme le couple ne parvient pas à s'accorder sur la direction à prendre, il choisit de foncer tout droit sans tenir compte du signal de danger qui annonce un chemin emprunté par les humains.

Les parents termites choisissent de s'installer au beau milieu du sentier et sont rapidement capturés par un collectionneur d'insectes. N'écoutant que leur courage, les enfants se lancent alors à leur poursuite avec le concours de l'escargot puis d'une abeille, qui les conduit tout droit au bureau du collectionneur. Grâce à la ruse, ils réussissent finalement à libérer leurs parents prêts à être épinglés au mur avec les autres spécimens. Toute heureuse, la famille peut enfin profiter pleinement du pique-nique.

Le Magicien, 8 min (résumé)

Dans un petit village, un magicien intrigue la communauté des habitants par ses tours, qui consistent à faire apparaître et disparaître des objets. Finalement à force des démonstrations qu'ils sollicitent tour à tour, ils se voient peu à peu dépouillés de leurs biens : un réveil-matin, un tricot, un pliant, une théièreŠ Un dernier tour permet ensuite au filou de disparaître avec tout son attirail avant que les animaux, complètement interloqués, ne comprennent ce qui vient de leur arriver.

Désappointés de réaliser qu'ils ont été dupés, ils perdent leur insouciance et le goût de s'amuser jusqu'au jour où un renard tirant une charrette surgit sur le chemin. L'un des habitants réunis pour prendre le thé l'invite alors à leur table, mais tout-à-coup, le bruit strident d'une sonnerie monte de la charrette. Reconnaissant le bruit de son propre réveil disparu, le tigre se précipite sur le renard, qui n'est autre en réalité que le magicien dépouillé de son costume. Tremblant de peur, celui-ci lui rend l'objet, puis il simule un nouveau tour de magie qui fait réapparaître toutes les choses volées qui se trouvaient cachées sous des draps dans le fond de la charrette. Pour se faire pardonner, le magicien fait en plus apparaître sur la table un énorme gâteau à partager avec ses nouveaux amis.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier