Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos Blog Grignews
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer l'extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
Babe
de Chris Noonan
Australie, 1995, 1h31

Le dossier dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants de la fin du maternel et du début du primaire qui verront Babe avec leurs élèves; il propose plusieurs courtes animations à mettre en oeuvre rapidment aprèsla vision du film.

Avant la projection

Pour faciliter la compréhension des jeunes spectateurs, plusieurs remarques peuvent être faites avant même la projection.

La première portera sur une convention fondamentale du film Babe qui suppose que les animaux parlent et sont compris de leurs congénères. En revanche, ils ne sont pas compris des humains qui les entourent. Cette convention en rappelle d'autres auxquelles les enfants sont habitués et qu'on retrouve notamment dans de nombreux dessins animés où les animaux ont des comportements semblables à ceux des humains: la convention est ici légèrement différente puisque, si les animaux parlent en français (ou en anglais dans la version originale), leurs propos semblent échapper au fermier et à la fermière pour qui chiens, cochons, vaches et moutons semblent absolument « normaux ». On signalera donc aux enfants que le film qu'ils vont voir met en scène des animaux comme ceux qu'on voit dans la vie courante mais qu'ils ont la particularité de pouvoir communiquer entre eux.

Une deuxième remarque importante concerne les chiens de berger: le héros du film, un petit cochon nommé Babe, aspire en effet à devenir chien de berger, mais il n'est pas sûr que tous les enfants sachent exactement de quoi il s'agit. Deux points doivent être ici précisés. Ces chiens sont utilisés par les bergers pour surveiller les moutons, les empêcher de s'éloigner, les rassembler pour les changer de pâture ou les ramener à la bergerie. Ce travail suppose un dressage du chien et toutes les races de chiens ne sont pas également aptes à cette tâche. Il arrive donc qu'on organise des concours de chiens de berger qui sont destinés à récompenser le chien qui s'est révélé le plus habile à effectuer ces tâches.

Enn, une dernière remarque peut porter sur les moutons eux-mêmes: on rappellera que les moutons sont élevés pour leur toison particulière qu'on tond pour la transformer ensuite en laine.

Ces quelques remarques destinées aux plus jeunes des spectateurs (de cinq ou six ans) devraient suffire à ce que la projection se déroule sans trop de problèmes. Après cette projection pourra commencer, de préférence le plus tôt possible, un travail de réflexion adapté bien sûr à ces jeunes spectateurs sur le film.


Dans la suite du dossier imprimé (qui n'est pas reproduite sur cette page WEB), on propose de travailler avec les enfants sur une série de photogrammes extraits du film (et reproduits sur une affiche en annexe) : les jeunes spectateurs seront notamment invités à essayer de se souvenir de la séquence dont le photogramme est extrait, puis de remettre l'ensemble des photogrammes dans l'ordre du récit. Enfin, on leur proposera une petite réflexion sur la morale de cette histoire en se basant notamment sur les intertitres du film.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier