Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos Blog Grignews
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer l'extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
À l'ouest de Pluton
de Henry Bernadet et Myriam Verreault
Québec, 2008, 1h35

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants du secondaire qui verront le film À l'ouest de Pluton avec leurs élèves (à partir de 14 ans). Dans le cadre de l'éducation permanente, ce film peut être l'occasion de débats et d'échanges autour de l'adolescence et de ses questionnements. Il pourra également donner lieu à une réflexion sur le travail de mise en scène cinématographique. L'extrait du dossier proposé ici porte sur les premières réactions des spectateurs par rapport aux attitudes et comportements des différents personnages.

Adolescence et cinéma

Un panel de comportements

En s'attachant à une dizaine de filles et garçons âgés de 15 ou 16 ans, les réalisateurs d'À l'Ouest de Pluton dressent de l'adolescence un portrait multiple et nuancé, qui tient compte à la fois de leurs passions, hobbies et occupations diverses, de leur quotidien, de leur relation à la famille, de leurs idées et points de vue sur la société ainsi que de leurs relations interpersonnelles et des relations de groupe qui s'instaurent entre eux.

Dans le cadre de cette animation, nous suggérons d'inviter les participants à donner leur avis sur un certain nombre de comportements adoptés par les adolescents du film, avec l'objectif de susciter une discussion autour de conduites largement spécifiques à cet âge de la vie. Le fait de s'exprimer à travers l'approche de personnages fictionnels devrait notamment faciliter la prise de parole à propos de certains comportements perçus comme trop intimes, moralement répréhensibles ou encore interdits par la loi.

Pratiquement, photocopions et distribuons aux participants la liste des situations suivantes. Avant de lancer la discussion, demandons-leur d'en prendre connaissance et de retenir parmi celles-ci celles qu'ils ont le plus envie de commenter et / ou de discuter avec les autres membres du groupe.

Quelques comportements à commenter

Retiens, parmi ces comportements, ceux que tu as le plus envie de commenter, et, pour chacun d'entre eux, indique pourquoi tu as envie d'exprimer ton avis. (Tu ne dois pas commenter tous les comportements, uniquement ceux qui te « parlent » personnellement.)

J'ai envie de parler de cette conduite parce qu'elleŠ
1. Jérôme écrit une lettre d'amour à Kim.
2. Kim s'énerve sur sa mère parce qu'elle ne trouve pas ses chaussures.
3. Dans sa chambre, Jérôme fait de la gymnastique matinale : pompages, poids et haltèresŠ
4. Kevin effectue tous ses déplacements sur son skateboard.
5. À l'école, Jérôme et Pierre-Olivier prennent leur repas de midi assis sur une marche d'un escalier de service.
6. Pendant la pause de midi, Benoît fume un joint avec deux copains.
7. Nicolas et Steve répètent un morceau de rock anglais, l'un à la guitare et l'autre à la basse.
8. Assises sur un banc le long de la patinoire, deux filles ont une discussion animée à propos de l'indépendance du Québec.
9. Émilie fait signer une pétition pour que soit libéré un homme injustement emprisonné au Bengale.
10. Nicolas et Steve rentrent de l'école à mobylette ; ils s'arrêtent en chemin pour acheter de l'herbe et profitent de la halte pour fumer un joint avec le dealer.
11. Dans le bois derrière chez lui, Jérôme hurle son amour pour Kim.
12. Jérôme a acheté une dent de dinosaure sur Internet pour 135 dollars.
13. Benoît traite sa mère de folle ; il l'envoie « chier » et monte dans sa chambre.
14. Chez Steve, Benoît allume une pipe alors que Steve lui répète que sa mère n'est pas d'accord qu'on fume chez elle.
15. Émilie et Isa gonflent des ballons rouges pour accueillir les invités.
16. Jérôme travaille à la patinoire comme étudiant.
17. À l'entrée d'un magasin, Jérôme et Pierre-Olivier, qui sont mineurs, interpellent les clients pour que ceux-ci leur achètent de la bière.
18. Pendant la soirée, les amies d'Émilie envahissent sa chambre et se moquent de la décoration.
19. Pendant la soirée, Jérôme répète devant un miroir le geste qu'il va accomplir pour donner à Kim la lettre d'amour qu'il a écrite pour elle.
20. Les adolescents se moquent du portrait de famille qui orne le mur du salon ; ils le décrochent et l'emportent pour une virée dans le quartier.
21. Au Gilles Patates, les jeunes charrient la serveuse ; ils lui font des remarques blessantes.
22. Jérôme vient s'immiscer entre Kim et Nicolas, qui sont en train de flirter.
23. Pendant la nuit, Jérôme invite tout le monde à la patinoire ; il ouvre la porte avec les clefs qu'il a subtilisées à son père.
24. Pendant que son frère mène une enquête au Gilles Patates, Émilie quitte l'auto et rentre chez elle à pied, bouleversée par les souvenirs qu'Isa a fait remonter en parlant de son père décédé.
25. Kim et Nicolas font l'amour dans le vestiaire de la patinoire.
26. Jérôme s'empare d'un micro et hurle son poème au milieu de la patinoire.
27. Aussitôt après avoir fait l'amour, Nicolas s'en va en laissant Kim complètement désemparée.
28. Jérôme raccompagne Kim et il lui offre sa dent de dinosaure.

LE SENS DE LA VIE

Une autre dimension importante qui intervient dans la vision que donnent de l'adolescence les réalisateurs du film a trait au questionnement existentiel qui affleure à certains moments dans leurs conversations. De telles réflexions sur le sens de la vie, qui ont toute leur place dans le cheminement personnel d'adolescents en pleine recherche de soi, permettent aussi dans À l'Ouest de Pluton de conduire le spectateur au-delà des apparences pour lui faire découvrir certaines facettes de la personnalité profonde de l'un ou l'autre personnage jusqu'alors plutôt énigmatique (Kevin) ou montré sous un jour assez négatif et superficiel (Benoît).

Nous suggérons donc maintenant aux participants d'enrichir et de nuancer les portraits élaborés en s'intéressant à quelques courts extraits de dialogues. Au-delà de cet objectif d'analyse, le but sera plus généralement d'amener les adolescents à réfléchir aux différentes questions soulevées : quel sens peut-il bien y avoir à posséder une dent de dinosaure ? Quel est l'impact des gestes, même infimes, que nous posons ? D'où vient-on, où va-t-on, qu'y a-t-il après la mort ? L'homme est-il vraiment libre et quel est son statut sur terre ? La routine est-elle rassurante ou au contraire angoissante ?Š

Toutes ces questions seront par conséquent débattues en grand groupe sur base des situations décrites dans les petits encadrés des deux pages suivantes, dont on aura préalablement remis copie aux participants. Dans le cadre de cet échange de points de vue, on veillera à faire respecter les divers avis qui seront émis, étant bien entendu qu'il n'y a aucune «bonne» réponse ou de réponse définitive à ces questions de nature philosophique.

Au domicile familial, Jérôme, sa soeur et ses parents sont en train de prendre le repas du soir
‹ [La mère de Jérôme] Tu as reçu un colis ce matin. C'est quoi ?
‹ [ Jérôme] C'est sûrement ma dent de dinosaureŠ Je l'ai commandée par Internet.
‹ [Sa soeur] Combien t'as payé ?
‹ 135 $.
‹ Wouah !
‹ MaisŠ c'est quand même une dent de dinosaure, hein !
‹ JustementŠ Achète-toi une vie à la place !

Pendant la pause de midi, Benoît et deux copains sont en train de fumer un joint assis contre la grand porte métallique d'un hangar
‹ [Benoît] Ce que je dois faire, c'est un impact sur quelque chose d'autre. Mettons je fais ça, ça fait un impact sur le gazon, sur l'air, sur les fourmisŠ Tout est un impact. Même la vie est un impact. Ce que je fais là, ça fait un impact sur toiŠ
‹ [Un des deux copains] Et ça fait un impact sur luiŠ
‹ Puis tu vois ces impacts, làŠ ils nous permettent d'évoluer.


Après une virée nocturne, Jérôme, qui possède les clefs de la patinoire, ouvre la porte à ses copains. Pendant que Kim et Nicolas flirtent dans le vestiaire et que Jérôme se tient à l'écart, les autres s'installent sur les gradins ; Kevin lance la conversation
‹ [Kevin] C'est quoi qui va décider ce que tu vas devenir, du genre une chenille, ou un singe, ou un raton-laveurŠ
‹ [Une fille] C'est ce que t'es à l'intérieur, genre tes valeursŠ
‹ [Une autre fille] Mais c'est quoi ta valeur, si t'es une truite ?
‹ [Steve] Tu te réincarnes en ce que t'étais avant dans la vieŠ Si t'es un humain, tu restes un humain. Si t'es un chat, tu restes un chat.
‹ [Une fille] C'est ça làŠ les chats, ils ont aussi plein de vies !
‹ [Kevin] C'est pas vrai, ils n'ont pas plein de vies ! Moi, le dernier chat que j'ai eu, il est mortŠ Je l'ai jamais revu.
‹ [Une fille] Moi je te le dis : ils ont neuf vies !
‹ [Steve] Mais peut-être qu'ils se réincarnent sur une autre planète, ou dans un autre État, ou dans un autre paysŠ
‹ [Kevin] Mais qu'est-ce qui se passe là ?! Tu naisŠ tu vis ta vieŠ t'évolues, puis à un moment donné la vieŠ T'es mort. Fuck la réincarnation ! C'est ce qui se passeŠ Plus rienŠ


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier