Mia et le Migou

Une animation à propos de

Mia et le Migou

un film d’animation de Jacques-Rémy Girerd
France, 2008, 1h31

L’histoire

Le film débute simultanément en trois point de la planète : un village désertique d’Amérique du Sud où Mia, une fillette de huit ans orpheline de mère, vit seule sous le regard bienveillant de ses trois tantines ; un coin de forêt tropical transformé en chantier où travaille son père Pedro, et le quartier des affaires d’une grande ville occidentale, où un promoteur immobilier est prêt à tout pour vendre son projet de complexe hôtelier de luxe à des investisseurs étrangers. Et c’est là le point de départ d’une aventure riche en suspense et en retournement qui va faire converger tout ce petit monde autour de l’arbre sacré et de ses étranges gardiens : les Migous.

Commentaires sur le film

Jacques-Rémy Girerd, c’est notamment le créateur de L'Enfant au grelot et de la Prophétie des grenouilles, deux films d’animation présentés avec beaucoup de succès lors de saisons précédentes d’Écran Large sur Tableau Noir. Avec Mia et le Migou, le réalisateur français renouvelle son style tout en conservant une belle modernité dans le choix de ses thèmes.

Parmi bien d’autres qualités, on retient d’abord de Mia et le Migou, les images éclatantes de vert, de rouge, de jaune, de bleu… qui ne sont pas sans rappeler l’artisanat des pays sud-américains, région où se déroule l’action du film, ou encore les peintres fauves et leur utilisation expressionniste de la couleur. Par les portes qu’il ouvre à la fois sur l’imaginaire et le devenir de l’humanité – ainsi en particulier il aborde sur un mode mi-poétique mi-fantastique les menaces bien réelles que l’homme fait peser sur l’environnement - Jacques-rémy Girerd produit ici une nouvelle œuvre au graphisme très personnel sur une question essentielle d’actualité : le réchauffement climatique, ses causes, ses conséquences et nos responsabilités.


Public

Ce très beau dessin animé plaira certainement aux enfants entre sept et dix ans.

Objectifs de l'animation

  • Se souvenir du film
  • Appréhender et prendre conscience des causes et des conséquences des problèmes environnementaux
  • Imaginer des solutions à grande mais surtout à petite échelle

Méthode

  • Jeu de plateau basé sur des connaissances et des informations

Matériel

  • Un plateau
  • Cinq pions de couleurs différentes
  • 10 jetons
  • Cartes questions
  • Les 8 cartes « solution pour la planète »
  • Un dé

Durée

  • 1h30

Déroulement

Nous avons choisi de revenir sur le thème sous-jacent de l’histoire : l’environnement et l’influence de notre comportement sur celui-ci. Avec les questions posées dans ce jeu, nous avons tenté de nous référer à des situations encrées dans le quotidien des enfants par soucis de réalisme, les enfants pourront ainsi percevoir l’impact des gestes qu’ils posent.

Tout d’abord, former quatre ou cinq équipes. Chaque équipe est représentée par un pion sur le plateau de jeu.


But du jeu : Gagner les cartes « Solution pour la planète »

Description du plateau : un plateau circulaire composé de trois types de cases :

1) Case départ : il en existe une par équipe afin d’atténuer le phénomène de compétition puisqu’il n’y a pas de case « arrivée ». Si une équipe tombe sur la case « départ » durant le jeu, elle passera son tour.

2) Case question : lorsqu’une équipe s’y arrête, l’animatrice lui pose une question. Si l’équipe répond correctement, celle-ci gagne un jeton qu’elle dépose dans le pot commun. Si elle échoue, elle ne gagne pas de jeton. Il y a deux niveaux de questions (facile et difficile) pour nous permettre de nous adapter à l’âge des participants. Les thèmes abordés : recyclage/déchets/propreté, consommation d’énergies, faune en voie de disparition, agriculture biologique, environnement, écologie, pollution…

3) Case « Solution pour la planète » : ici, lorsqu’une équipe s’arrête sur cette case ET que la classe dispose de trois jetons du pot commun (chaque équipe gagne des jetons pour le pot commun), l’ensemble de la classe peut tenter de répondre à une question pour remporter une carte « Solution pour la planète ». Le type de questions ici est plus ouvert, généralement nous demandons aux enfants d’imaginer des alternatives durables aux gestes quotidiens que nous posons (Ex : Comment pourrait-on aller chercher du pain sans utiliser la voiture ?).

Les équipes lancent chacune à leur tour le dé et avancent sur le plateau. Le jeu est terminé lorsque l’ensemble des cartes « Solution pour la planète » est rassemblé. Suivant l’âge des participants, nous pouvons adapter le nombre de cartes « Solution pour la planète » à remporter (de quatre à huit).

Remarques, observations et analyse

Cette animation fonctionne bien. Pour les enfants, il est évident que le jeu est un moyen idéal pour aborder bon nombre de sujets liés à l'environnement.

Il arrive que dans certaines classes, l’animation s’insère dans un projet plus large sur l’environnement, la nature ou le traitement des déchets (visite de l’usine de recyclage, projet artistique avec des objets de récupération, simplement trier les déchets en classe, composter…).


© Laurence Gales, Noémie Theunissen & Les Grignoux (Liège), 2010


Retour à la page de présentation des animations