Kirikou et les bêtes sauvages

Une animation à propos de

Kirikou et les bêtes sauvages

un dessin animé de Michel Ocelot
France, 2005, 1h15

Le film

« L'histoire de Kirikou et la sorcière était trop courte. On n'a pas eu le temps de rapporter tout ce que l'enfant Kirikou avait accompli. Et il a vraiment accompli de belles et bonnes actions, qu'il ne faudrait pas oublier. Alors, je vous les raconte. » Voilà ce que dit le grand-père du tout petit héros africain, inaugurant une nouvelle série d'aventures, où l'on voit Kirikou devenir jardinier, détective, potier, médecin...


Public

Le film et l'animation conviennent à des enfants âgés de 5 à 9 ans environ.

Objectifs de l'animation

  • Se souvenir du film
  • Faire découvrir l'Afrique dans ses diversités (géographie, climat, faune et flore) par divers jeux faisant appel à la vue, au toucher au goût et à la mémoire.

Déroulement de l'animation

Suivant leur âge, les enfants tentent de situer le continent africain au niveau géographique (par rapport à la Belgique, à l'Europe ; le climat, la taille, la végétation, etc.)

Ensuite l'animateur leur soumet des images d'animaux africains dont la silhouette a été découpée sur du carton (avec, à l'arrière, un morceau de velcro pour pouvoir les fixer ultérieurement sur la carte d'Afrique). Les enfants découvrent ensemble ces différents animaux et viennent coller leur image sur la carte d'Afrique.

L'animateur leur propose alors un jeu de mémoire ; il s'agit de retenir 8 images du film que l'animateur leur montre pendant 20 secondes, et de les restituer chacune à son tour une fois qu'elles sont cachées.

Après quoi l'animateur fait découvrir, en musique, des fruits typiques africains, et souvent méconnus du grand public ; mangoustan, papaye, mangue, arachides cuites à l'eau, patates douces, bananes plantains, etc. Tout cela grâce à la vue, au toucher et... au goût !

© Les Grignoux (Liège), 2005-2006


Retour à la page de présentation des animations